Design de l’application mobile Traverse

En complémentarité au billet sur l’application d’éditorialisation, cette publication présente le design de l’application mobile Traverse.

En attendant d’y intégrer les « bons » contenus (images, textes etc), les écrans présentés dans ce billet permettent de:

  • découvrir les fonctionnalités principales: mode découverte et mode exploration
  • comprendre la création de playlists
  • avoir une impression de l’expérience utilisateur via le design et les concepts d’ergonomie d’usage

Grâce au travail considérable réalisé par 8Bit Studio, les développeurs de Mobile Thinking peuvent maintenant démarrer le travail de programmation, pour aboutir au début de l’été à une version beta de l’application mobile.

 

La suite…

Le projet Traverse, Patrimoines en Partage, est online !

Comme c’est le cas avec beaucoup de projets (et pas seulement dans le numérique), on travaille longtemps dans l’ombre avant de pouvoir allumer un éclairage sur un objet, une histoire ou une expérience que l’on veut partager avec le public.

Dans le cas du projet en question, il s’agit du site web de la plateforme numérique de valorisation patrimoniale Traverse.

Il s’agit de la première pierre d’une présence web pour ce projet, dont la mise en route espère atteindre les objectifs suivants:

  • Servir de plateforme de communication (nouvelles, réflexions, outils, méthodes etc), pour les partenaires parties prenantes du projet mais également pour toute personne intéressée par les enjeux de médiation du patrimoine par le numérique;
  • Servir d’outil d’expérimentation pour la mise en place de la plateforme (partie technique et la mécanique fonctionnelle) et des usages publics (expériences immersives, personnalisées, narratives, participatives…).

Nous allons principalement utiliser la partie blog du site pour communiquer et partager notre expérience.

La suite…

Pecha Kucha à Lyon

J’aurais le plaisir de participer, sur une invitation de Emile Hooge de Nova7, à la rencontre Pecha Kucha « Faire vivre des EXPERIENCES porteuses de sens » à Lyon le 2 février 2017 10h-13h.

Lieu : Pratiques Artistiques Amateurs, Centre d’échanges Perrache (niv.4 côté Saône) Place Carnot, Lyon 2e
Contact : Emile Hooge – [email protected] / 04 72 17 95 61

Pour s’inscrire (gratuitement) c’est ici.

 

DESCRIPTION
On voit apparaître de nombreuses initiatives pour transformer la société et engager une transition vers un monde plus durable, plus solidaire, plus poétique… Parmi ces initiatives, nous nous intéresserons en particulier à celles qui proposent de vivre des expériences porteuses de sens, en s’adressant aux citoyens d’une ville, aux apprenants d’une formation, aux publics d’une exposition ou d’un spectacle, aux salariés d’une entreprise ou aux entrepreneurs d’un territoire.
Nous avons réuni 6 intervenants qui créent de telles expériences originales et vivantes, chacun à leur manière, chacun dans leur univers. Il peut s’agir de partager des connaissances ou des émotions, d’organiser des moments collectifs ou individuels, de susciter la participation active du public ou de l’embarquer dans un monde immersif…
Ils nous présenteront leurs initiatives et ensemble nous imaginerons des pistes nouvelles pour inventer le monde qui vient.
Les intervenants:
Annick Charlot – Compagnie Actes – « Journal d’un seul jour »
Claudine Revol – Ouishare – « POC 21 »
Diane Lenne – WAP – « We are the projects »
Isabelle Radtke – Les Usines Louise – « Forest as a DAO »
Ulrich Fischer – Memoways – “Patrimoines en partage”
Bruno Vitasse – Zone AH – « Living Roof »

L’animation Pecha Kucha

 

Les intervenants prendront la parole à tour de rôle pour nous présenter en 6 min. 40 leur initiative avec un diaporama illustré (20 diapositives x 20 secondes). Ils nous raconteront comment ils font vivre aux gens des expériences mémorables et porteuses de sens. Ce principe d’animation nous permettra de découvrir rapidement une diversité démarches, de lancer des discussions stimulantes et de trouver des inspirations pour l’avenir.

La suite…

Les perspectives de 2017

En complémentarité avec mon billet de perspective personnelle (qui pratique le Yoga de l’attention), je profite de ce démarrage d’année pour pointer mon attention sur les projets qui me tiennent le plus à cœur.

En regardant le chemin parcouru, en évaluant la situation actuelle, je me dis que l’année 2017 pourrait (enfin!) être un passage de cap. Comme passer enfin le col, après une longue ascension…

Pourquoi maintenant, en 2017 ?

Il y a plus de vent dans le dos (les statistiques montrent que la vidéo sur le web devient mainstream), moins de grosses vagues à affronter (il n’y a plus besoin d’écrire des montagnes de code pour développer des applications) et notre embarcation, toujours aussi frêle, s’est consolidée grâce aux vents qui l’on passablement malmenée (le fait d’insister, de pivoter et de continuer quoi qu’il en soit rend les têtes encore plus dures…).

Et surtout, nous avons une offre claire qui va pouvoir être présentée tout bientôt !

Cap sur la réalisation des vœux – voir plus loin dans ce billet

L’odyssée Memoways arrive à un moment charnière.

La société Memoways que j’ai co-fondé avec Nicolas Goy il y a 6 ans a un « drôle » de parcours.
Initialement créée pour commercialiser le développement du socle logiciel de mon projet de recherche Walking the Edit, nous avons étendu le scope de notre outil d’édition pour inclure des usages web « classiques » en complémentarité des usages mobiles de Memowalk.

La suite…

Projet Comet pour la Fondetec

Le projet pilote « Comet pour la Fondetec » donne la possibilité à 3 entreprises soutenues par la Fondetec de valoriser leurs activités et proposition de valeur en exploitant de façon innovante le potentiel attractif et incitatif de la vidéo interactive, à travers notre plateforme Comet.

 

Delphine Luchetta, en charge des contenus vidéo interactifs à Memoways, a réalisé les étapes de travail suivantes:

  • Recherche de vidéos complémentaires sur YouTube, à partir des enjeux relatifs à chaque société;
  • Mise en place d’une liste de mots clefs représentatifs, en collaboration avec les sociétés;
  • Création des projets Comet avec Kura, en mettant en lien via les mots clefs les vidéos complémentaires avec la vidéo principale réalisée par Giodis;
  • Tournage de vidéos additionnelles, pour apporter des compléments de compréhension;
  • Corrections et améliorations des projets, en collaboration avec les entreprises et la Fondetec.

L’objectif principal de ce projet pilote est d’augmenter la portée et l’impact des vidéos de portraits d’entreprises, tant pour la Fondetec que pour les entreprises soutenues.

Les 3 projets pour les entreprises sont:

 

Nous serions très heureux si vous pouvez nous faire des feedbacks sur les projets Comet à travers le formulaire ci-dessous:

Powered byTypeform

 

Pour le moment, les projets Comet sont intégrées de manière statique (non évolutive) au sein de chaque page du site de la Fondetec. L’enjeu maintenant est de pouvoir développer un « portail » vidéo au sein du site web de la Fondetec, avec l’objectif de permettre la découverte des entreprises par une navigation vidéo orientée et personnalisée.
Ainsi, le visiteur du site web de la Fondetec pourra découvrir les talents et les propositions de valeurs locales à partir des questions et des enjeux qui l’intéressent. Comet facilite alors la découverte, et apporte de manière intuitive des informations complémentaires bien détaillées, si l’utilisateur en éprouve le besoin.

Proposition de valeur

  • Comet met en avant l’utilisation de contenus vidéo peu ou non exploités, similaire à l’usage des bonus d’un DVD.
    Les entreprises peuvent ainsi valoriser des contenus qu’ils possèdent, et également en tout temps ajouter des nouvelles vidéos (nouveau produit par exemple) au projet Comet.
    En résumé, Comet devient un outil marketing personnalisé, qui évolue selon les besoins.
  • Comet permet à un utilisateur de trouver intuitivement et de manière ludique des informations sur un sujet particulier, telle une encyclopédie vidéo. Chaque projet Comet apportera donc à l’utilisateur la possibilité d’en savoir plus sur l’entreprise, sur les produits ou services proposés, sur les porteurs de projet, sur les enjeux, la proposition de valeur etc.
  • Comet, de par l’originalité de son concept unique au monde, permettra aux entreprises et à la Fondetec de se démarquer avec un caractère innovant et avant-gardiste. Une innovation genevoise (soutenue par la Fondetec) est à la source d’une nouvelle manière de valoriser des expertises locales et spécifiques.

 

Mémoire vivante Ilôt 13

Le projet « Ilôt de mémoire » sur lequel je travaille depuis que je suis de retour dans le quartier de l’Ilôt 13 se laisse découvrir dès maintenant à travers:

Ce travail sur la mémoire du quartier se fait en collaboration avec Delphine Luchetta, qui m’accompagne sur les projets en cours depuis le début de l’été. Grâce à Delphine, le projet Comet sur l’Ilôt 13 a pu être « augmenté » avec d’autres vidéos en lien avec les thématiques traitées dans ce projet.

En cliquant sur la boucle vidéo ci dessous vous ouvrirez le projet Comet en question…

comet-enaction

 

Voici la carte interactive, créée avec l’outil en ligne « Mapme », une solution simple et gratuite pour créer des cartes augmentées.
Malheureusement, il y a de la publicité qui s’intercale entre les fragments de mémoire – la seule solution c’est de payer mensuellement un montant assez élevé…

 

Ces deux projets vont encore évoluer les temps qui viennent:

  • toute personne qui a des archives photo, vidéo ou audio à ajouter / partager sur ces deux projets peut me contacter et on ajoutera les contenus ensemble;
  • les fonctionnalités de ces outils / plateformes vont évoluer; il s’agit pour Comet d’une première version en Beta et pour Mapme d’une plateforme commerciale qui va forcément évoluer (en espérant qu’ils ne disparaissent pas faute de financements).

Comme complément, voici quelques images et vidéos du vernissage à la Pinacothèque le 14 septembre.

Kura, le nouvel outil vidéo de Memoways

Comment proposer une expérience personnalisée, vivante et évolutive avec de la vidéo sur le web ?

Il y a bien des projets de « players » vidéo tel que Comet ou d’autres solutions; cependant pour pouvoir préparer, publier puis développer un projet original de manière maîtrisée et collaborative, il faut un outil d’indexation et d’éditorialisation qui tire parti du changement de paradigme lié au devenir immatériel des contenus audiovisuels.

Nicolas Goy – mon associé dans Memoways – travaille depuis quelques mois sur Kura, notre application web qui permet d’éditorialiser des vidéos sur le web. Nous capitalisons sur notre expérience liée à Tansa (une application OSX par Fabrice Truillot) et à Michi (une application web par Nicolas Goy), que nous avons développé entre 2013 et 2015.

kura-load

Dans les grandes lignes, Kura permet de:

  • importer des vidéos par url (YouTube seulement pour le moment) ou alors en se connectant à son propre compte YouTube
  • gérer ses vidéos avec un système de labels
  • créer des listes ordonnées de vidéos, en utilisant des mots (concepts) comme « lien » entre des vidéos
  • ajouter des markers (mots clefs avec une durée temporelle) pour connecter des bouts spécifiques d’une vidéo avec d’autres vidéos
  • créer des « spaces » par projet / client / usage
  • inviter et gérer des collaborateurs

Avec cet outil, nous pouvons réaliser des projets Comet, pour des usages comme:

  • découvrir et apprendre avec des vidéos liées sémantiquement entre elles: enjeu pédagogique, partage de connaissance et de savoir
  • valoriser des contenus, comme des bonus liés à la vidéo principale: enjeu de storytelling
  • informer et engager le public avec une entreprise, un produit : enjeu marketing

Nous allons présenter cet automne plusieurs projets réalisés pour des clients, qui permettront de se faire une idée concrète sur le potentiel de ces nouveaux usages interactifs et appropriatifs.

Et: nous sommes en train de plancher sur une version améliorée de Comet (Comet V2) – plus de nouvelles à ce sujet prochainement…

La suite…

Exposition Ilôt 13 mémoires

 L’Ilôt 13 est un quartier pas comme les autres – et cela au delà de son contexte genevois.
C’est son histoire particulière qui est le terreau du travail sur ses archives que j’ai démarré il y a déjà 20 ans. À l’époque, à travers un film documentaire; aujourd’hui, avec notre plateforme Comet et d’autres outils numériques…

L’Ilôt 13, village d’irréductibles Genevois, fête ses 30 ans

Au bas des immeubles, les tulipes exhibent fièrement leurs robes, aux balcons, les glycines hésitent encore à dévoiler leurs fleurs, les pousses se bousculent dans le jardin potager. Avec l’arrivée du printemps, l’Îlot 13 refleurit et entame la célébration de ses 30 ans de vie communautaire.

La photographe genevoise Isabelle Meister m’a généreusement invitée à co-exposer avec elle à la Pinacothèque, dans le cadre des festivités de 30 ans du quartier.

Voici donc les informations détaillée de cette exposition.

ILOT_13_30ans-Expo_webGLa Pinacothèque expose du 14 au 25 septembre des photographies de Isabelle Meister et une installation vidéo interactive de Ulrich Fischer.

Vernissage mercredi 14 septembre dès 18h
Finissage dimanche 25 septembre de 11h à 14h
Ouverture du jeudi 15 septembre au samedi 24 septembre de 14h à 19h tous les jours

La Pinacothèque
Rue de Montbrillant 28 1201 Genève

C’est une vision de l’intérieur de l’Ilôt 13 que propose la photographe genevoise Isabelle Meister.
Habitante du quartier, elle a documenté ses débuts de manière informelle, appareil à la main: les chantiers, le travail en commun, la vie sociale, la solidarité. Des images noir et blanc lumineuses, au cadrage soigné, qui font entrer celui qui les regarde dans le quotidien du groupement d’immeubles.

A l’occasion des 30 ans de l’Ilôt 13, Isabelle Meister s’est plongée dans ses archives personnelles. Elle a sélectionné 250 clichés coups de cœur couvrant les 13 premières années du groupement, jusqu’à la fin du XXe siècle. Tirées en format A4, ces images seront exposées en un ensemble aléatoire sur les murs de la Pinacothèque. Ni rétrospective, ni fresque historique, «Ilôt 13 mémoires» présente un regard artistique sur ce quartier pas tout à fait comme les autres.

En complément aux photos d’Isabelle Meister, le réalisateur genevois Ulrich Fischer présentera un projet de vidéo interactive autour du quartier. Lorsque l’on produit un lm documentaire comme «Un ilôt dans la ville», réalisé en 1998 par Ulrich Fischer, beaucoup de rushes (les vidéos issues des tournages) sont laissés de côté. Ce n’est pas que ces images ne sont pas intéressantes: elles ne rentrent juste pas dans cette histoire spécifique que que le film veut raconter.

Aujourd’hui, grâce au «support» du web, il est possible de donner accès à cette mémoire non utilisée et de la valoriser de manière personnalisée. Le projet de vidéo interactive proposé par Ulrich Fischer prend comme «tête de comète» ce film documentaire; en lien avec toutes les scènes du film, d’autres extraits vidéo (la «queue de la comète») peuvent être ajoutés à une playlist personnelle. Ainsi, chaque spectateur pourra se constituer sa propre histoire, au gré de sa propre navigation à travers les archives du quartier.
Et à la sortie, partager son propre remix!

Mediation du patrimoine avec le numérique

Dans le cadre du projet « Patrimoines en Partage » sur lequel je travaille depuis plus d’un an, j’ai été amené à faire un état de l’art des applications numériques de médiation du patrimoine culturel.

Pour synthétiser cette page de ressources très dense, je propose dans ce billet une analyse et appréciation de quelques applications choisies, avec une mise en avant d’arguments pour / contre.

Comme il s’agit d’expériences géolocalisées que je n’ai pas pu tester dans le contexte local, je n’ai pu me faire qu’une idée abstraite de la véritable expérience utilisateur sur place.
Néanmoins, j’ai essayé de sortir les points intéressants et le potentiel, tout en pointant sur les aspects – à mon sens – dépassés ou qui fonctionnent mal.

Ces points « positifs » et « négatifs » sont clairement des appréciations subjectives et personnelles, en appliquant les attentes et prérequis suivants:

La suite…