Image default
Projets

Accompagnement de projets numériques

Dans la lignée du début de l’année 2022, je profite de ce démarrage d’année pour faire le point sur les projets que j’accompagne.
Un peu comme un accompagnateur en moyenne montagne, je sécurise, guide et outille des entités qui produisent du savoir et de la culture sur les pentes mystérieuses, attirantes et mal aimées du numérique.

Pourquoi mystérieuses, attirantes et mal aimées ?

Le numérique est mystérieux, dans le sens qu’il est généralement incompris dans ses principes, c’est une sorte de boite noire à tour de rôle magique ou maléfique.
Le numérique est attirant parce qu’il dégage une multitude de promesses, parce qu’il est nouveau, parce qu’il contient un défi de taille: pouvoir (enfin!) sortir des silos des chemins solitaires et cheminer ensemble.
Le numérique est mal aimé parce qu’il est associé à une obligation de faire fonctionner une machine utilitariste qui dysfonctionne trop souvent, parce qu’il est perçu comme un représentant des pires dérives du capitalisme. Et parce qu’il est mystérieux et attirant.

Malgré les promesses (vite déçues) des réseaux sociaux, il n’y a pas de raccourci ou d’autoroute toute tracée pour cheminer auprès de ses publics. En effet, il est devenu indispensable de se frayer une voie personnelle sur les pentes mystérieuses, attirantes et mal aimées du numérique.

Autrement dit: en tant que producteur de contenus ou de savoirs, il n’est plus possible de faire l’impasse sur une transformation numérique en profondeur. Pour ne pas vous laisser avec cette affirmation un peu abrupte, je suis en train de rédiger un billet sur la question, pour tenter de cerner ce que pourrait être cette transformation numérique… A suivre donc.

En attendant, pour illustrer des sentiers possibles, j’aimerais partager dans ce billet:

  • des exemples de cheminements et d’accomplissements (provisoires);
  • des exemples de problématiques (pour imaginer des pistes de réponses);
  • des exemples d’objectifs stratégiques permettant de diversifier ses activités (et réduire les dépendances);
  • des descriptions détaillées de mes prestations fournies (basées sur des exemples concrets);
  • et en plus fun, mes premières expérimentations avec la génération d’images via AI (voici l’image source pour mon billet).

Avant de démarrer, voici un rapide tour d’horizon des projets sur lesquels je travaille depuis plusieurs années.

Fluxum

Le site web de cet incubateur de danse contemporaine est en ligne depuis l’été 2022, avec deux promesses principales: pouvoir plonger dans le flux des productions (avec une présentation par grappes d’évènements autour de grands projets) et explorer les archives (avec un jeu de filtres).
L’enjeu de ce projet est de trouver un bon équilibre entre la simplicité d’usage (livrer les informations nécessaires) et l’originalité artistique (proposer une expérience « organique »). Je vous laisse juger:

Voici plus d’informations sur la genèse de ce projet, démarré en 2019 avec comme demande initiale de valoriser les archives vidéo.

Actuellement, nous sommes encore en train d’optimiser l’expérience utilisateur, avec notamment des améliorations concernant la vidéo et l’audio.

Avis d’Experts et CompaSciences

Pour le moment, la rénovation de la plateforme Avis d’Experts est suspendue à la décision du comité de pilotage qui doit statuer sur son futur. Nous avons conduit des atelier de design, mené une analyse technique poussée des interfaces logicielles de la RTS avec la société MobileThinking et conçu un prototype interactif en collaboration avec l’agence Ideative.

Pour ce qui est du projet CompaSciences, développé à partir des vidéos répertoriées sur le site Avis d’Experts, nous allons finaliser le projet financé par l’IMI au printemps 2023.
Plus de nouvelles prochainement donc.

Des Cartes et des Rêves

Nous avons présenté au printemps 2022 une carte numérique contributive dans le cadre d’une installation, réalisée par des étudiant.e.s de l’HEPIA:

Contrairement à tous mes autres projets, celui-ci est produit en mode « one shot », ce qui veut dire que le projet réalisé ne va pas vivre et se développer plus loin. J’espère simplement que les traces de ce projet donneront envie à d’autres d’aller plus loin, en développant le concept de carte tourne disque permettant de « remixer » des contenus localisés…

Traverse

Après avoir rédigé un dossier de demande de financement au cours de l’année 2022, nous sommes encore en attente d’une réponse. Je vais donc donner des nouvelles de l’application Traverse dans les semaines qui viennent.

mountain landscape lot of footsteps in the white snow ultra realistic luminous sky

Sur les chemins de l’inclusion

Il s’agit d’un projet de médiation réalisé à partir d’un projet de recherche FNS (Fond National Suisse), qui vise à produire deux livrables grâce à un financement AGORA: un film documentaire et une plateforme web.

Dans une perspective participative et inclusive, ce projet AGORA vise à créer un espace d’expression et de débat qui ouvre à la connaissance des représentations, des positions, des discours et des controverses relatives à la place sociale des personnes dites handicapées en Suisse romande.

Site web

Le défi particulier de ce projet est d’utiliser les rushes des ateliers participatifs autant dans le film documentaire linéaire (avec une narration qui permet de « s’outiller » sur la thématique) que sur une plateforme web fondamentalement non linéaire et idéalement évolutive (qui donne accès via un outil à des narrations et des informations).

Voici les prestations que je fournis sur la période entre juin 2022 et fin 2023:

  • tournages en mode multi-caméra d’une dizaine d’ateliers participatifs;
  • constitution du workflow collaboratif vidéo (j’y reviendrais avec un billet distinct);
  • conceptualisation de la plateforme vidéo;
  • création de la base de données et mise en place du workflow éditorial;
  • supervision du développement de la plateforme vidéo, tests et livraison.

Rendez-vous en début d’été 2023 pour une première version d’une plateforme vidéo qui va valoriser les ateliers participatifs, en relation avec les archives de la RTS et avec des enrichissements contextuels.
J’espère fortement que ce projet pourra vivre une vie indépendante une fois le financement AGORA terminé, au service des diverses communautés concernées.

Je suis bien content que ce projet – qui se réalise de surcroit avec une équipe très sympathique – rassemble presque toutes les dimensions qui me sont chères (oui, il en manque une – laquelle ?):

#vidéo, #workflows, #outilscollaboratifs, #plateformevidéo, #archives

Sovereign films

Sovereign est une société de distribution cinéma basée à Londres, qui souhaite amener à un plus large public des films d’auteur primés dans les festivals de classe A.

Comme la société grandit vite actuellement (beaucoup de nouveaux films au catalogue, avec de nombreux prix récoltés), comme la filière de distribution cinéma est bien chamboulée (les salles ont chopé le COVID long, la chronologie des médias est de plus en plus mise à mal par les plateformes…), il s’agit de développer une plateforme numérique qui puisse stabiliser les chaînes de valeurs actuelles, tout en posant des bases pour en développer des nouvelles.

L’enjeu principal étant de profiter créativement des outils numériques, en optimisant tous les flux de travail avec des méthodes de collaboration plus efficaces (en interne et avec les multiples partenaires).

Voici ce que je propose depuis le début de l’année 2022 pour contribuer à répondre à cet enjeu:

  • mise en place de meilleures bonnes pratiques numériques (gestionnaire de mots de passe, principes de nomenclature de fichiers et de vidéos, méthodologies collaboratives, etc);
  • implémentation d’une arborescence Dropbox solidement structurée pour notamment éviter d’avoir des fichiers qui se multiplient comme des petits pains dans les attachements e-mail;
  • construction d’une base de données avec Airtable pour centraliser de manière granulaire et interopérables les informations importantes;
  • mise en place d’automatisations (Zapier, MiniExtensions, Bardeen etc) pour communiquer entre les outils et pour automatiser certaines tâches;
  • développement d’un espace collaboratif autour des projets avec Notion, pour lister les tâches en lien avec leur propre contexte;
  • conceptualisation, design et développement d’une plateforme web multi-usages (besoins professionnels, site public, services web).

C’est un chantier important, qui demande une transformation profonde des méthodes de travail de la part des collaboratrices et collaborateurs, tout en étant un investissement de fond pour permettre à la société de développer des nouveaux modèles d’affaires.

Voici le schéma (provisoire) de l’architecture technique que je suis en train de mettre en place:

Schéma technique de l'architecture logicielle pour la plateforme numérique Sovereign
Schéma technique de l’architecture logicielle pour la plateforme numérique Sovereign

C’est grâce à Dan Wechsler de Bord Cadre films que fais partie de cette aventure, qui me permet de développer de manière très poussée les aspects suivants:

#workflows, #outilscollaboratifs, #basededonnées #plateformevideo

Bord Cadre films

On reste dans le cinéma et dans la transformation pour ce projet qui vient de recevoir un soutien financier public à la fin de l’année 2022.

Dans les grandes lignes, il s’agit de développer des partenariats permettant de contextualiser avec des histoires et des savoirs complémentaires – potentiellement dès l’écriture – des projets de cinéma. Il sera ainsi possible de « connecter » la réalisation de films avec des communautés et des experts actifs sur certaines thématiques de société, pour ainsi éviter l’effet silo et hors sol des productions cinématographiques.

L’enjeu est donc d’aller un cran plus loin que les deux projets précédents, parce qu’une fois que les flux de travail sont assurés avec une meilleure collaboration et que l’exposition des films peut être délinéarisée, il reste toujours la question suivante en suspens: est-ce qu’il ne serait pas désirable de concevoir un projet de film comme un véritable projet numérique, c’est à dire comme faisant partie d’un système organique et pas (seulement) comme un produit trop vite oublié ?

Comme interlude ici je glisse le lien suivant, qui donne un peu de grain à moudre sur cette question:

Je suis impliqué avec ma société Memoways dans ce projet, du coup mon rôle pourrait se décrire comme suit:

  • création et gestion du projet (en tant que chef de projet);
  • conceptualisation de l’architecture logicielle permettant le développement de partenariats créatifs;
  • création d’un prototype pour produire des premières expériences;
  • définition du cahier de charges pour le développement et le design;
  • supervision du développement, tests et mise en ligne de la plateforme

Ce projet a le potentiel de devenir quelque chose de plus important qu’un développement ponctuel lié à une seule structure de production… Voici un billet dédié à ce projet, qui met en perspective les enjeux de manière plus large.

On commence à connaître la plupart des ## – il y en a deux nouveaux pour ce projet:

#workflows, #outilscollaboratifs, #basededonnées, #siteweb, #partenariats, #communautés

Personne en salle pour voir les icebergs fondre ?

Utopiana

Comme j’ai publié un billet spécifique sur le projet de transformation de l’association Utopiana, je ne vais donc pas aller dans les détails ici.

Dans les grandes lignes, il s’agit de développer une plateforme web permettant aux artistes, partenaires et usagers / spectateurs de réfléchir et de produire ensemble au sein d’une plateforme collaborative, à partir de la programmation hybride et transversale.

Ce que je peux dire en attendant, c’est que le projet contient les dimensions suivantes, que j’aide à concrétiser:

  • organisation de plusieurs ateliers (réflexion & brainstorm, design de service web);
  • mise en place stratégie d’utilisation de Dropbox;
  • accompagnement sur l’optimisation de l’usage d’outils logiciels;
  • mise en place d’une base de données Notion, comme espace de stockage des informations liées au projets et évènements, pour une meilleure collaboration;
  • conceptualisation d’une mécanique d’exposition des informations stockées dans Notion pour la future plateforme publique (site web et espace collaboratif);
  • formation sur Notion;
  • supervision du développement.

#workflows, #outilscollaboratifs, #basededonnées, #siteweb, #communautés

IceBergues

L’iceBergues est un espace polyvalent au centre de Genève, permettant de créer des évènements personnalisés et originaux. Dans un autre registre que l’association Utopiana, mais avec la même démarche transversale, hybride et curieuse, ce lieu est dévoué à la rencontre festive de publics très variés.

Les très bons retours des clients ne suffisent cependant pas à atteindre le plein potentiel du lieu, c’est pourquoi une stratégie digitale était devenue indispensable. C’est à ce niveau que j’interviens, pour des besoins qui sont en partie identiques que pour les autres porteurs de projets.

Voici le site web dont j’ai supervisé la réalisation au printemps 2022, en collaboration avec Wonderweb:

J’aide depuis fin 2021 la petite équipe autour de Xavier Schwab sur les aspects suivants:

  • réalisation de contenus vidéo et rédaction de billets pour le site;
  • collaboration sur des gros évènements (exemple AHCI), avec production de vidéos;
  • aide sur l’usage des outils digitaux, pour améliorer la communication et le marketing autour des évènements;
  • aide à la mise en place d’un nouvel outil comptable (Bexio)

L’enjeu en 2023 va être de poursuivre l’optimisation des processus internes et la valorisation des activités publiques.

#workflows, #outilscollaboratifs, #siteweb, #réseauxsociaux, #administration

Ouf, nous voilà arrivé au bout de la liste…

Je vais revenir sur certains projets dans le cours de l’année, pour partager les accomplissements d’étape et les enseignements appris.



 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.