Image default
Formation

Les bonnes pratiques collaboratives numériques

Il y a une constante à travers tous les projets que j’accompagne: la manière de travailler avec les outils numériques et la gestion des processus collaboratifs sont encore bien loin de l’optimum.
Et tant que les personnes souffrent au travail en utilisant l’informatique de manière inadéquate, tant que la communication sur les choses à faire ensemble ne circule pas bien, tant qu’il n’y a pas une certaine compréhension sur ce que l’informatique peut – et ne peut pas – alors les projets plafonnent, au mieux, ou vont dans le mur, au pire.

Comme je vais le décrire dans un billet à venir, il y a un certain nombre de paliers à franchir avant de pouvoir viser la réalisation réussie d’un projet numérique pouvant prétendre atteindre son potentiel, tout en évoluant de manière pérenne.
Quand on voit le nombre de projets qui voudraient être plus qu’un simple site web vitrine, mais qui ne remplissent souvent pas leur propre promesse et qui meurent d’une agonie lente sur plusieurs années, je me pose la question des raisons de ces échecs et des remèdes possibles.

En attendant de sonder plus en profondeur les raisons (qui sont multiples et complexes), j’aimerais me concentrer sur quelques remèdes possibles, qui sont activables rapidement et avec peu de frais.

Poser les fondements pour des meilleures bonnes pratiques collaboratives

Afin de partager quelques pistes de réflexion, des outils logiciels et des méthodologies utiles, j’ai rédigé plusieurs pages:

Bien gérer les fichiers statiques depuis son ordinateur avec des services cloud

Profiter du potentiel des données structurées dans des bases de données

Une sélection d’applications au fort potentiel collaboratif

Je vais mettre à jour ces pages et en ajouter des nouvelles, au fur et à mesure de mes expériences de terrain, dans le but de partager des enseignements utiles pour un plus grand nombre.
Dites-moi s’il manque des choses, ou si ce n’est pas assez clairement exposé 🙂

Avec le prompt many people working on computers, 
collaboration on an iceberg

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.