Masterclass cinéma & web à la SAE

le 14 novembre 2016 entre 18h et 20h je vais donner une masterclass à la SAE, intitulée « Comment le cinéma peut-il tirer profit des nouveaux usages du net« .

web-cine-001

Cette session de 2 heures, construite sur les bases de ma conférence « Connectez-vous » est gratuite et ouverte au public – pour s’enregistrer c’est ici.

Il sera question de:

  • considérer des approches complémentaires entre la création cinématographique et les développements web, au service du contenu et des questions posées dans un projet;
  • améliorer les workflows créatifs, logistiques et stratégiques;
  • s’approprier les nouveaux outils de création (applis mobiles) pour mieux / plus connecter son projet avec les publics;
  • pouvoir choisir des méthodologies de production en adéquation avec son propos;
  • et aussi: des caméras qui jouent au crabe; mettre la tête dans le nuage; construire son paddle… et bien plus encore.

Une bouteille à la mer

La vidéo sur Internet se taille une part de lion de plus en plus affamé: cela peut se vérifier dans les usages et le développement vertigineux de la consommation de bande passante.
Cependant, la vidéo telle que nous la pratiquons sur nos ordinateurs et appareils mobiles n’a pas véritablement évolué depuis les beaux jours de la télévision ou même l’âge d’or du cinéma.
La vidéo est un objet fermé, non évolutif et non participatif, qui raconte toujours la même histoire: le monologue plus ou moins inspiré et inspirant d’un auteur – c’est d’ailleurs ce qui en fait sa valeur.
Cet objet ne va pas disparaître: il est bien trop important et correspond à un besoin humain profond.

Mais cet objet vidéo est un « corps étranger » dans le web d’aujourd’hui, dans le sens que les pages affichées sur l’écran de notre ordinateur ou de notre smartphone n’existent pas en tant que tel: elles sont calculées à partir de données dans une base de données, du contexte et du profil de l’utilisateur et d’une multitude de paramètres.
Au contraire de la grande majorité des sites web qui ne sont plus « statiques » mais « dynamiques », la vidéo reste statique, immuable, « éternelle »…
Imaginez Facebook sous forme d’un PDF: est-ce que cela fonctionnerait ?

La suite…

Journée d’études « Le futur du cinéma »

J’ai été invité à donner une conférence dans le cadre de la journée d’études « Le Futur du cinéma » organisée par les chercheurs Marcin Sobieszczanski et Bruno Girard et doctorant Savo Zunjic du pôle de recherche CREAMED (Création et Médiation) du laboratoire I3M (Information, Milieux, Médias, Médiations) de l’UNS (Université Nice Sophia Antipolis).

programme le  futur du cinema

La journée d’études se déroulera le 23 avril 2016, de 10h-12h et de 14h-17h, au Théâtre de la Licorne à Cannes25 av. Francis Tonner, 06150 Cannes La Bocca.

On constate actuellement des mutations notables dans tous les domaines de la technique filmographique. Un média technologique consacré depuis plus de cent ans, une technique et une culture solidement ancrées dans les pratiques professionnelles et privées, une économie toujours solide et évolutive, le cinéma est un objet inépuisable non seulement pour la critique et pour les études cinématographiques, mais aussi pour les Sciences de l’Information et de la Communication.
Notre journée d’étude réunit les chercheurs, doctorants, créateurs et les entreprises de production vidéo-filmique. La formule de la journée d’études se présente à travers des présentations théoriques et pratiques des intervenants, suivies à la fin de la journée par une table ronde permettant un échange autour des présentations et sujets pertinents.

Confusion.today à Soleure

Après avoir mis en ligne un prototype en septembre 2015, nous avons continué de travailler sur le projet transmedia Confusion.today, en parallèle des développements portant sur le player Comet.

Peter Mackay a oeuvré une bonne partie de l’hivers sur la sélection de vidéos en lien avec le sujet (Guantanamo, prisonniers politiques, etc) puis sur les connexions entre des moments spécifiques du film et les thématiques représentées par ces fragments vidéo.
Nous avons choisi deux extraits du film, en nous concentrant sur une éditorialisation la plus précise que possible, en y ajoutant également des pondérations: les fragments vidéos ajoutés dans la playlist vont suivre une logique de qualité / choix de sens, comme pour des choix de montage.

La version mise en ligne a apportée les fonctionnalités suivantes:

  • Création de playlist personnalisée, avec fonction remix (réorganisation de la playlist)
  • Tooltips (informations contextuelles sur les vidéos, avec un simple survol de la souris)
  • Partage de la playlist personnelle (avec le bouton Share)

Le player Comet, étant la fondation technique et conceptuelle pour ce projet transmedia, va encore évoluer les temps qui viennent. Nous allons donc pouvoir mettre à jour ce projet en fonction des améliorations et ajouts de fonctionnalités de Comet.

Confusion.today_2015-01-19_01-web

Nous allons présenter cette version actuelle du projet transmedia « Confusion.today » le lundi 25 janvier dans le cadre d’une table ronde regroupant les projets soutenus par Pro Helvetia en 2015.

Le prototype de Confusion.today est arrivé !

Confusion_2015-09-13-webmoyen

Après quelques semaines de travail cet été, le prototype du projet transmedia « Confusion.today » est en ligne !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule: nous venons également de recevoir le soutien de Pro Helvetia avec la deuxième partie du financement pour le projet.
Nous pouvons donc immédiatement partir en mode production de manière plus conséquente 🙂

La suite…

Confusion.today présent aux CrossVideoDays de Paris

CrossVideoDays

Notre projet transmedia Confusion.today sera présent aux CrossVideoDays les 11 et 12 juin à Paris. Avec Dan Wechsler de Bord Cadre Films, nous allons pouvoir présenter notre projet à des potentiels partenaires et également vérifier la portée et l’intérêt du concept qui se trouve « derrière » ce projet.

Voici quelques lignes sur le positionnement du projet:

Notre monde hypermédiatisé et surexposé comporte encore des zones d’ombres et génère des situations absurdes. La mémoire humaine reste courte, malgré – ou peut-être à cause ? – des caméras, des écrans et des nouvelles qui arrivent sous forme de flux ininterrompus.

La confusion règne.

Pour en sortir, certains promettent des solutions efficaces via une histoire fédératrice (la guerre contre le terrorisme, « Je suis Charlie »).

D’autres parient sur une mise à plat objective des évènements en développant des bases de connaissance participatives (Wikipedia).

La grande majorité des spectateurs cependant se désolidarise et cherche le salut dans des objets de satisfaction immédiate, où la pensée est déjà mastiquée et la solution prête à être digérée.    

Et si la confusion d’aujourd’hui n’était pas liée à la surenchère de contenus ou de formules, mais plus au manque de liens multiples et contradictoires entre les contenus, les points de vues et le monde ?

A la difficulté de faire converser des spécialistes et de fédérer leurs apports de manière transversale et vivante ?

A notre besoin de réduire la complexité en apposant des étiquettes statiques et réductrices sur des personnes ou des problématiques ?

Nous allons insister sur le côté « trans » du projet Confusion.today. Il y a bien sûr l’étiquette transmedia pour définir la place du projet dans l’écosystème culturel. Mais il y a aussi le caractère transformateur du parcours personnel que nous permet le dispositif du projet.

Au final, on peut résumer la proposition de valeur principale par le mot transmission. Transmission de connaissances de la part de spécialistes et transmission d’expérience de la part des utilisateurs.

Le projet a eu deux soutiens financiers ce printemps: par le pôle pluridisciplinaire de la Ville de Genève et le programme transmedia de Pro Helvetia.
Merci à eux pour ces soutiens: avec ces moyens financiers reçus, on pourra développer un prototype / démonstrateur d’ici septembre. Le but du prototype est d’une part de pouvoir tester concrètement notre concept et d’autre part de trouver des partenaires et soutiens financiers supplémentaires.

 

Projet transmedia « Confusion.today »

En partenariat avec la société genevoise Bord Cadre Film, nous développons actuellement un projet transmédia qui va connecter un film de fiction avec une plateforme documentaire interactive.

Confusion.today_Home

La fiction raconte le parcours rocambolesque d’un ex détenu de la prison de Guantanamo à travers les méandres de la scène politique Suisse, alors que la plateforme documentaire interactive développe cette problématique politique en proposant un accès personnalisé à des histoires réelles d’anciens détenus. 

La particularité de ce projet transmedia réside dans le visionnement participatif d’une histoire linéaire (le film de fiction) qui va générer automatiquement un récit vidéo personnalisé.

La suite…

Prochaines présentations

Avec le démarrage proche du printemps, je vais faire plusieurs présentations et conférences pour parler des expériences liées à Walking the Edit ainsi que sur les enjeux des nouvelles écritures.

Il y aura une conférence à Paris le 17 mars, au pavillon Suisse de la Cité Universitaire de Paris, épicentre du projet Heritage Expérience sur lequel j’ai travaillé entre 2010 et 2012.

Mais avant il y aura une présentation du projet de recherche MoveYourStory dans le cadre d’une soirée de Catalyx/Union Suisse sur les partenariats publics-privés.

Puis une participation à distance à une causerie initiée par Annabel Roux de Storycode Provence à Marseille, sur la question du documentaire génératif, entre autres…

La suite…

Player vidéo pour la RTS

Avec Memoways, nous venons de finaliser un « POC » (Proof Of Concept ») pour la RTS (Télévision Suisse Romande).

Les enjeux étaient les suivants:

  • il s’agit de valoriser la mine d’or que sont les archives de la RTS (plus de 80’000 heures) et de connecter les histoires qui permettent de rapprocher le passé à des publics qui ne viennent pas tout seul fouiller dans les archives
  • au niveau de l’expérience utilisateur, pouvoir naviguer intuitivement à travers une grande masse de vidéos, trouver les reportages intéressants et découvrir d’autres contenus sur un mode de « sérendipité »
  • au niveau des fonctionnalités, pouvoir accéder à des contenus de manière précise, transversale et pouvoir créer des listes de lecture (ou des collections personnalisées)
  • à terme, pouvoir choisir les vidéos intéressantes de manière maîtrisée (montage vidéo dans le navigateur)

Nous avons fait les choix suivants pour répondre aux enjeux posés ci dessus:

  • proposer des playlists éditorialisables (les capsules qui sont présentées sur la landing page – ici sur un mode random) ainsi que des listes personnelles basées sur du filtrage à partir d’un mot clef, en fonction de ses propres questions et envies;
  • pouvoir chercher à l’intérieur des reportages, en passant par une sorte de chapitrage basé sur les mots clefs et non sur un time code;
  • faire du filtrage multi-critère réactif et visuel, où l’on peut tout de suite voir le résultat de son filtrage dans l’interface, sans devoir recharger la page;
  • naviguer, filtrer et interagir à travers une interface très visuelle posée par dessus la vidéo. Les interactions se font de manière fluide, sans perturber la lecture vidéo. La vidéo est la page web…

Voici une vidéo qui montre comment il est possible de naviguer à travers les reportages (à l’aide des tags attachés aux reportages):

La suite…