Valoriser ses archives vidéo

Vous avez des archives vidéo et vous vous dites que cette mine d’or mérite d’être exploitée.

Mais comment passer d’une cassette vidéo, d’une bobine de film ou d’un fichier informatique à un usage en phase avec les attentes du public, en apportant ainsi une visibilité renouvelée à ses contenus tout en leur redonnant vie à travers des interactions potentiellement personnalisées ?

Basée sur l’expérience acquise sur plusieurs projets de valorisation d’archives (voir les liens plus bas), je propose mon expertise technique et stratégique au service des producteurs de contenus et de toute entité qui cherche à valoriser via des usages publics vivants et novateurs ses archives vidéo.

Une archive non indexée et non structurée avec une logique cohérente n’est pas utilisable: ni pour les professionnels et encore moins pour le public…
Une archive indexée, mais avec laquelle on ne peut pas véritablement interagir (soit une base de données qui expose simplement ses contenus en lecture seule) reste figée et ne « vit » pas. Le public va lui tourner le dos…
Une archive indexée, avec laquelle on peut « jouer » (découvrir, combiner, partager et créer du neuf) fait circuler du sang frais dans les veines des archives: leur transformation en or est donc possible !

Le parti pris que je propose avec la valorisation des archives n’est pas vraiment compatible avec les modèles d’affaires où l’héritage des droits d’auteurs restreignent fortement leur usage, ou pour lesquelles l’or se génère à travers la vente de quelques archives à des entités choisies, pour beaucoup d’argent.

Quel est l’intérêt de redonner vie à ses archives ?

Voici quelques pistes sur les enjeux et les bénéfices qui me semblent importants de mettre en avant:

  • Se donner la possibilité de revenus complémentaires, directs ou indirects
  • Valoriser son patrimoine: le passé fait partie du présent
  • Pouvoir créer du neuf à partir de l’ancien
  • Valoriser son expertise dans un domaine: l’historique de son expertise valide sa valeur avec une dimension historique
  • Last but not least: le public, en interagissant, devient actif. Et donc potentiellement l’ambassadeur de vos contenus vers de nouveaux publics, usages et horizons !

Maintenant, il faut bien sûr que le coût de mise à disposition des archives soit inférieur aux revenus qui peuvent en être tirés.
Il faut donc bien réfléchir à une stratégie optimale, pour être d’une part très efficace sur la mise en route (numérisation, catalogage et gestion) et innovant sur la création d’usages publics originaux.
Ce n’est pas en envoyant simplement ses vidéos sur YouTube que les archives vont vivre… et les revenus suivre. A moins d’avoir la force de frappe de l’INA, mais peu d’institutions ont leurs moyens.

Comment aborder la question de la numérisation des archives ?

La numérisation est une étape avec des enjeux techniques et financiers conséquents – mais heureusement pas trop complexes.
La prestation que je propose ne prend pas directement en compte cet aspect, pour lequel existe beaucoup de sociétés spécialisées et de littérature sur la question, notamment cette publication de Memoriav:

Memoriav – L’archivage numérique des films et vidéos : Fondements et orientations

Le monde numérique offre aux archives de nouvelles et excellentes perspectives pour ce qui concerne l’accès à leurs collections et la valorisation de leurs fonds. Cepen­dant, la conservation des masters numériques à des fins d’archivage oblige le personnel à s’approprier et développer des connaissances techniques, et occasionne de nombreux coûts supplémentaires, aussi bien du fait de la numérisation de documents analogiques que du fait d’un suivi constant des données.

Une fois que mes archives sont numérisés, comment les organiser au mieux ?

Une liste de questions qui vont survenir:

  • Quel hébergement pour les archives (sécurité, fiabilité, redondance etc) ?
  • Quelle pourrait être l’application d’édition et de gestion des usages (le « back-office ») ?
  • Quelles compétences et expertises la mise à disposition des archives va demander (par exemple sur l’éditorialisation, la modération des usages etc) ?
  • Quel modèle d’affaire, quel budget, quel financement de mise en place du projet de valorisation ?

Je propose un service de consulting pour trouver des réponses adéquates à toutes ces questions organisationnelles, en direction des usages publics. Qui vont pouvoir dorer le blason de vos archives.

De l’organisation et la gestion aux usages

C’est cette dernière partie qui est la plus créative et la plus excitante:

  • Quel est le potentiel des archives en termes d’usages publics ?
  • Par quelles plateformes (réseaux sociaux ou producteurs de contenus) et par quelles applications web & mobiles les archives peuvent être valorisées ?
  • Quelles histoires, quelles expériences vos archives peuvent initier, développer ?
  • Quelle est la mission et la vision que votre entité promet à ses publics, en relation avec le partage de archives ?

On le voit, il y a beaucoup d’enjeux et de questions – et pas de recette unique !
Et heureusement, pas mal d’exemples, d’outils, de mécaniques éprouvées; il faut « juste » faire les bons choix et soigner la mise en place pour ne pas effrayer les collaborateurs ou manquer ses objectifs en terme de résultats escomptés.

Je suis à disposition pour parler de votre projet de valorisation et trouver des réponses spécifiques, pérennes et évolutives.

Voici un questionnaire qui me permettra d’en savoir plus sur vos besoins et de vous envoyer une proposition personnalisée.

Powered byTypeform

Projets réalisés en relation avec la valorisation des archives:

Player vidéo pour la RTS

Mémoire vivante Ilôt 13

 

Patrimoines en Partage

Projet Eynard


Les commentaires sont clos.