Usages de Kura pour le projet « traverse »

Comment apporter une dimension vivante et immersive à un projet numérique de médiation culturelle, simplement en ajoutant des vidéos ou des segments de vidéo à la proposition de valeur ?
Et comment structurer ces vidéos avec des choix éditoriaux cohérents, tout en offrant une liberté de découverte aux utilisateurs ?

Ce billet va présenter en détail le travail que j’ai réalisé cet été avec notre outil Kura pour le projet traverse, en particulier pour l’intégration des vidéos au sein de l’expérience mobile.

Des vidéos et des playlists.

La première chose à préciser ici, c’est qu’il y a le même concept structurel entre les deux projets: une liste de contenus qualifiés avec des mots clé d’une part, et des playlists constituées à partir de ces contenus d’autre part.

Dans Kura, nous avons comme point de départ une bibliothèque de vidéos choisies spécifiquement dans la masse de vidéos YouTube, qualifiées avec des labels.

Kura: la bibliothèque de vidéos; les labels permettent de classer et filtrer les vidéos

Pour les besoins du projet traverse, j’ai créée une bibliothèque de plus de 600 vidéos qualifiées avec des labels spécifiques (entre 2 et 6 labels par vidéo). En cherchant des vidéos sur le patrimoine partagé entre la France et la Suisse, on ne trouve pas grand chose d’intéressant au départ avec une simple recherche YouTube; ce n’est que par sérendipité que l’on tombe sur des filons de vidéos intéressantes, que j’ai importé dans Kura simplement avec un copier / coller d’url.

Cette bibliothèque de vidéos est maintenant à disposition des contributeurs du projet, pour pouvoir trouver très vite des vidéos en lien avec un endroit, une thématique, un enjeu… Que ce soit pour le projet traverse, ou pour n’importe quel autre projet pour lequel des vidéos spécifiques seraient de circonstance.
J’ai aussi défini dans Kura les vidéos que j’allais « envoyer » dans l’outil traverse: au fur et à mesure de mon travail de curation vidéo, j’ai déterminé plus de 200 vidéos à intégrer au sein de l’expérience traverse.

Dans l’outil d’édition de traverse, nous avons une base de données de fiches (lieux, objets, médias, personnes et évènements) qualifiées avec des catégories, des thématiques et des tags.

Traverse: la bibliothèque de fiches créées dans l’outil d’éditorialisation

Pour intégrer une vidéo choisie dans Kura à la base de contenus de traverse, il faut créer une fiche de type « média » et ajouter les informations nécessaires.

Les deux outils permettent également de construire des playlists de contenus, en choisissant l’ordre des vidéos / des fiches de manière à raconter une histoire particulière.

Dans Kura, il faut simplement « tirer / glisser » des vidéos dans une mini-timeline, en définissant leur place au sein de la liste.
Une fois la playlist constituée, on peut lui donner une description et la publier.

L’outil de création et édition de playlist

Il y a actuellement deux types de publication à disposition: une playlist simple optimisée pour l’usage mobile (et l’intégration au sein d’une application mobile) et un player qui permet de naviguer entre des playlists connectées, avec une lecture automatique continue entre les vidéos de la playlist.

L’outil de création de players vidéo

Dans l’outil traverse, il faut rechercher les contenus à ajouter d’un clic à la liste, tout en qualifiant le lien entre les deux fiches avec une courte phrase.

La création d’une playlist dans l’application traverse

Voici quelques captures d’écrans de l’expérience utilisateur via l’application mobile: découvrir des fiches et se laisser raconter une histoire via les playlists

Créer une playlist avec des segments de vidéos.

En travaillant avec les vidéos trouvées sur YouTube, on se rend vite compte que de faire des playlists spécifiques avec des vidéos entières n’est pas toujours intéressant ni adéquat avec le temps d’attention très court que l’on a sur le web, et encore moins en mobilité…

Prenons l’exemple du lac d’Aiguebelette.
J’ai choisi 6 vidéos différentes pour découvrir les différents aspects du lac; l’une des vidéos est un long reportage sur la Savoie et une autre, un survol en drone qui est un peu répétitif. J’ai donc créé des segments dans ces vidéos à l’aide de l’outil « Markers » dans Kura, puis mis bout à bout les 6 vidéos dans l’outil « Playlists ».

La playlist vidéo pour le lac d’Aiguebellete. On voit dans les barres bleues sous l’imagette de la vidéo le segment utilisé (le bleu clair indique ce qui est utilisé)

Voici les différentes manières de consulter la playlist publiée.

Dans l’application mobile:

Présentation de la playlist dans l’application mobile

Sur le web, via l’intégration en « embed » sur un site:

Comme on peut le voir, la création et l’intégration d’une playlist vidéo permet d’ajouter une valeur supplémentaire à une proposition initiale, en:

  • sélectionnant des contenus intéressants (curation)
  • choisissant un ordre de présentation (structuration)
  • définissant, si nécessaire, la portion à utiliser dans la vidéo (segmentation)

Ensuite, c’est possible de faire exister la playlist dans l’application mobile traverse, via la création d’une fiche, ou alors simplement en pointant sur l’url de la playlist à travers la fonction « embed » ou en faisant un post sur Facebook avec l’url.

Pour terminer, un autre exemple avec le barrage de Génissiat:

Utilisation de Kura dans un contexte pédagogique

En complémentarité à mon intervention à l’Hepia durant l’année scolaire 2016/2017, j’ai eu le plaisir de travailler avec des étudiants en master d’architecture sur les enjeux liés à la construction « d’abris de crise ».
Le programme en quelques lignes:

A Genève, la haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (hepia) inaugure un programme de recherche original sur la problématique architecturale de la migration. Menées en partenariat avec la Fondation Braillard Architectes et les étudiants en master d’architecture, les recherches de ce semestre devront déboucher sur des idées de projets d’hébergement provisoire autant pour les requérants d’asile qu’en cas de crise humanitaire ou de catastrophe naturelle, en Suisse ou ailleurs.

Je suis intervenu auprès des étudiants avec les modules suivants:

Voici une première version du projet vidéo:

Voici quelques informations complémentaires sur ce projet

Des étudiants planchent sur les logis de migrants

La Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (Hepia) inaugure un programme de recherche original sur la problématique de la migration. Celui-ci est mené en partenariat avec la Fondation Braillard Architectes. Ce semestre, des étudiants en master d’architecture devront élaborer des projets d’hébergement provisoire pour les requérants d’asile, qui pourraient aussi servir en cas de crise humanitaire ou de catastrophe naturelle, en Suisse ou ailleurs.

Des étudiants de l’hepia planchent sur des abris de crise

A Genève, la haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (hepia) inaugure un programme de recherche original sur la problématique architecturale de la migration. Menées en partenariat avec la Fondation Braillard Architectes et les étudiants en master d’architecture, les recherches de ce semestre devront déboucher sur des idées de projets d’hébergement provisoire autant pour les requérants d’asile qu’en cas de crise humanitaire ou de catastrophe naturelle, en Suisse ou ailleurs.

Remerciements à Ivan Vuarambon, Yosef Tedros et Frédéric Wüest.

Portrait vidéo: studio Soham

Nous avons réalisé l’automne dernier plusieurs projets de portraits vidéos d’entreprises soutenues par la Fondetec.

Il s’agissait de prendre la vidéo produite par la Fondetec comme point de départ, puis de lier des vidéos complémentaires par thématique, produit, offre etc.
En regardant une vidéo principale, le visiteur peut à tout moment ajouter à une playlist personnelle des contenus additionnels qui peuvent l’intéresser, et ainsi rester connecté à l’offre et l’expertise de l’entreprise qu’il souhaite découvrir.

Projet Comet pour la Fondetec

 

Maintenant que notre plateforme vidéo Kura permet de réaliser des projets vidéo avec publication immédiate, nous avons mis à jour un des projets: le studio de Yoga Soham.

Il s’agit de montrer sur base de cet exemple comment le studio peut:

  • présenter simplement son offre, de manière directe et intégrée en profitant du pouvoir engageant et immersif de la vidéo;
  • faire découvrir toute la palette de ses activités, l’ambiance, la promesse à travers des petites scènes filmées;
  • ajouter des vidéos tierces en provenance de YouTube pour expliquer certaines activités, comme la boxe anglaise ou le Jiu-Jitsu brésilien;
  • intégrer ce portail vidéo sur son site web, pour proposer une navigation de découverte et d’engagement alternative à l’aide de la vidéo
  • pouvoir rapidement créer des playlists spécifiques en lien avec des évènements, des cours particuliers etc et les intégrer sur des pages web ou simplement en partageant le lien sur Facebook.

Voici le projet:

Merci à Delphine Luchetta d’avoir pris le temps pour mettre à jour ce projet !

Créer des expériences vidéo vivantes avec Kura

Ce billet présente Kura, la plateforme vidéo nouvelle génération de Memoways.

Kura n’est pas une application de montage vidéo classique: cet outil simple d’usage permet de créer en quelques clics, de manière collaborative et efficace, des expériences vidéo interactives et personnalisées.

Vous voulez offrir à votre audience une navigation fluide et immersive au sein de vos contenus vidéo, en favorisant la découverte et stimulant l’engagement ?
Vous désirez profiter du pouvoir émotionnel de la vidéo pour délivrer un message qui s’adapte aux besoins et au contexte de chaque utilisateur, sans perdre la cohérence ?
Vous envisagez de vous profiler à travers un usage innovant et original de la vidéo, au delà du player vidéo YouTube ?

En résumé, Kura vous offre la création, la publication puis le partage de projets web entièrement basés sur la vidéo.

Voici quelques exemples de projets réalisés avec Kura:

Projets demo: humanitaire, institutionnel, tourisme

 

Projet Comet: création de vidéos avec smartphone

 

L’utilisateur peut naviguer dans un pool de vidéos choisies selon une thématique ou un objectif, reliées dynamiquement les unes aux autres par des mots clefs.
La découverte de vidéos est ainsi orientée, protégée par des choix éditoriaux tout en laissant une latitude de navigation personnelle.

Kura est une application web qui fonctionne dans un navigateur.
Il suffit d’ouvrir un navigateur moderne (Chrome, Firefox, Safari…) et se connecter à son compte Kura pour accéder aux fonctionnalités suivantes:

  • collaboration créative au sein de son espace de travail:
  • importer des vidéos, les organiser avec des labels
  • créer des playlists de vidéos à l’aide de mots clefs
  • segmenter des longues vidéos avec des markers, ajoutant ces extraits aux playlists
  • sélectionner et ordonner les playlists à publier via un projet vidéo
  • partager le projet sur les réseaux sociaux, via une url ou un code embed

A la différence de la publication des vidéos via YouTube, le projet que vous partagez avec votre audience est évolutif.
Vous pouvez à tout moment ajouter ou enlever des vidéos, changer les mots clefs ou les segments.

Vous proposez ainsi une expérience vivante, qui suit de manière agile les attentes et les intérêts de votre audience.

Voici quelques captures d’écran de l’application web, sur exemple du projet « comment créer des vidéos avec un smartphone« :

Voici une liste succincte des fonctionnalités phare de Kura:

  • Import de vidéos en provenance de YouTube: via une connexion à sa propre chaîne et / ou une intégration de n’importe quelle vidéo à travers son url ou ID;
  • Flux de travail collaboratif: invitation de collaborateurs pour un partage coordonné et créatif du travail;
  • Organisation des vidéos: gestion efficace de vos contenus grâce aux labels, avec filtrage en un clic;
  • Création de playlists: pour orienter de manière optimale la navigation du spectateur entre les vidéos de votre projet, il suffit de « tirer&glisser » des vidéos dans plusieurs playlists, en choisissant l’ordre de lecture;
  • Segmentation des vidéos: en appliquant des markers sur une vidéo, vous ajoutez simplement un segment spécifique de cette vidéo à une playlist. Ainsi, le spectateur ne verra que ce qui l’intéresse vraiment, en fonction des mots clefs que vous lui proposez;
  • Publication et partage des projets: en quelques clics, choisissez, structurez et personnalisez la publication d’un lot de vidéos au sein d’une expérience utilisateur cohérente.

Tout le travail d’organisation et d’éditorialisation réalisé dans Kura permettra de proposer des usages personnalisés et immersifs, qui mettront en valeur votre expertise basée sur vos contenus et la manière de les articuler.

 

Projets demo: humanitaire, institutionnel, tourisme

Depuis que nous avons finalisé la mécanique de publication de playlists vidéo à partir de notre outil d’édition Kura, nous avons mis le paquet sur la création de projets demo pour montrer des cas d’usages.
Maintenant qu’il est possible d’intégrer une playlist à n’importe quelle page web via notre code d’intégration, il devient d’autant plus simple de tester de bout en bout comment notre solution vidéo peut résoudre des problématiques concrètes.

Comme par exemple:

  • Augmenter le nombre de vidéos vues – grâce à l’expérience protégée et guidée, où le spectateur ne doit pas chercher dans le flux vertigineux de YouTube (et s’y perdre) mais découvre les vidéos intéressantes grâce au travail éditorial réalisé en amont par le producteur de contenus;
  • Valoriser et mettre en avant son expertise – en créant des liens entre des sujets, des thématiques, des enjeux. Avec ses propres vidéos, mais également des segments de vidéos depuis YouTube, ce qui permet de mettre l’accent sur des idées, des questions et des réponses déjà existantes, avec sa propre logique de mise en lien comme valeur ajoutée;
  • Intéresser, engager et  fidéliser ses audiences – en leur offrant une expérience personnalisée et vivante que chaque visiteur peut ensuite facilement partager d’un clic de souris.

La suite…

Intégration de Comet sur votre site

C’est le printemps: chaque semaine maintenant, des nouvelles pousses numériques sortent du terreau Memoways.

Après plusieurs itérations sur le design de notre player Comet et sur la mécanique de publication, nous avons pu enfin nous occuper de la mise en lien entre le site web cible et l’expérience vidéo permise sur notre plateforme.

Cette semaine donc, c’est au tour de « l’embed » (code d’intégration, en français) de voir le jour.

Le code d’intégration à copier dans son éditeur de site

Avec un tout petit bout de code de 5 lignes, il est possible par un simple copier / coller d’intégrer une playlist créée à partir de notre éditeur Kura ou depuis n’importe quelle playlist sur votre site, et d’amener ainsi vos visiteurs sur votre projet Comet.

Il suffit de coller ce bout de code en mode texte dans votre éditeur de site (WordPress, Drupal etc) et vous allez avoir une jolie capsule visuelle comme dans l’exemple tourisme ci dessous.

Cette première version de notre capsule visuelle est générée automatiquement à partir des vidéos de la playlist que vous voulez mettre en avant.
Pour le moment, la seule interaction possible c’est d’ouvrir une nouvelle fenêtre du navigateur sur l’adresse de la playlist, de manière à pouvoir directement profiter de toutes les fonctionnalités interactives de notre plateforme vidéo.

Une prochaine itération pourra amener plus d’éléments d’interaction ou d’information, de manière à avoir déjà un avant goût de la promesse directement sur la page active. Un peu comme voir la vidéo de YouTube directement au sein d’une page et non pas sur le site de YouTube.

Un prochain billet va présenter quelques projets démo sur lesquels nous travaillons depuis le début de l’année.

Kura et Comet sous un même toit

Kura signifie en japonais « petite maison qui sert de coffre fort pour ses valeurs importantes ». En l’occurrence, pour les vidéos qui vous tiennent à cœur.
Que ce soit les vôtres ou alors des vidéos produites par d’autres personnes et mises à disposition sur YouTube: cet outil vous permet de toutes les mettre sous le même toit, de les classer et de les structurer de manière à partager ces vidéos de manière cohérente et orchestrée.

La grande nouvelle depuis le billet qui présente Kura: la mécanique de publication de players Comet fonctionne !
Il reste « juste » à finaliser l’expérience de navigation et de découverte pour pouvoir partager un projet fonctionnel.

Nicolas Goy est en train de mettre ensemble les dernières pièces du puzzle: le playback automatique et fluide de segments vidéo et la navigation à travers les playlists, à partir de la vidéo en cours de lecture.

Une playlist qui devient une vidéo

Tout le monde connaît le fonctionnement d’une playlist sur YouTube: une liste de vidéos qui se joue à la queue leu leu, selon un critère de sélection qui devient le titre de la playlist (best of; les trailers etc).

Pour nous, il manque les aspects suivants sur YouTube:

  • pouvoir passer d’une playlist à une autre, via des recommandations ou des connexions choisies. En effet, en tant que créateur de contenus, on aimerait bien que le spectateur découvre et visionne d’autres vidéos correspondant à ce qu’il désire;
  • mettre en avant des parties de vidéo, en lien avec le titre de la playlist. En effet, le spectateur n’est pas forcément intéressé de voir toutes vos vidéos en entier, mais juste certaines parties qui correspondent à ce qui l’intéresse.
  • protéger le spectateur de contenus qui ne font pas sens avec la promesse éditoriale du producteur de contenus. En effet, sur YouTube on a vite des vidéos recommandées qui ne correspondent ni aux envies du spectateur, ni au besoins du producteur de contenus (tout le monde clique facilement sur des vidéos de chat).
  • maximiser le temps de visionnement du spectateur sur les contenus et l’expertise du producteur de contenus. En effet, il est dans l’intérêt du créateur des vidéos de valoriser un maximum ses propres contenus et son expertise en y ajoutant d’autres contenus qui font sens avec son message.

Avec Kura et notre plateforme de publication de vidéo Comet, nous allons fournir sous peu une solution intégrée et intuitive pour répondre à ces enjeux et besoins.

Inscrivez-vous à notre mailing list pour être dans les premiers à tester cette nouvelle manière de publier des vidéos !

Kura en quelques lignes

Kura n’est pas une application de montage vidéo classique: cet outil simple d’usage permet de créer en quelques clics, de manière collaborative et efficace, des expériences vidéo interactives et personnalisées.

Vous voulez offrir à votre audience une navigation fluide et immersive au sein de vos contenus vidéo, en favorisant la découverte et stimulant l’engagement ?
Vous désirez profiter du pouvoir émotionnel de la vidéo pour délivrer un message qui s’adapte aux besoins et au contexte de chaque utilisateur, sans perdre la cohérence ?
Vous envisagez de vous profiler à travers un usage innovant et original de la vidéo, au delà du player vidéo YouTube ?

En résumé, Kura vous offre la création, la publication puis le partage de sites web entièrement basés sur la vidéo.

L’utilisateur peut naviguer dans un pool de vidéos choisies selon une thématique ou un objectif, reliées dynamiquement les unes aux autres par des mots clefs.
La découverte de vidéos est ainsi orientée, protégée par des choix éditoriaux tout en laissant une latitude de navigation personnelle. A tout moment, le visiteur pourra mettre en mémoire (liker) des vidéos, les organiser dans une playlist personnelle et la partager.

Kura est une application web qui fonctionne dans un navigateur.
Il suffit d’ouvrir un navigateur moderne (Chrome, Firefox, Safari…) et se connecter à son compte Kura pour démarrer la collaboration créative au sein de son espace de travail:

  • importer des vidéos, les organiser avec des labels
  • créer des playlists de vidéos à l’aide de mots clefs
  • segmenter des longues vidéos avec des markers, ajoutant ces extraits aux playlists
  • sélectionner et ordonner les playlists à publier via un projet vidéo
  • partager le projet sur les réseaux sociaux

A la différence de la publication des vidéos via YouTube, le projet que vous partagez avec votre audience est évolutif.
Vous pouvez à tout moment ajouter ou enlever des vidéos, changer les mots clefs ou les segments.

Vous proposez ainsi une expérience vivante, qui suit de manière agile les attentes et les intérêts de votre audience.

Kura en action

Organisation des vidéos dans la librairie grâce aux labels:

 

Ajouter des vidéos à une playlist:

 

Segmenter les vidéos grâce aux markers:

 

Créer un player vidéo pour publier votre projet:

 

A savoir que cette partie là doit encore être finalisée, c’est pour donner une idée de la mécanique de publication.

Pour en savoir plus sur la provenance de Kura et de Comet, une petite histoire:

La petite maison dans la Comet

La petite maison dans la Comet

J’ai passé une bonne partie des dernières années à écrire sur des concepts (à concrétiser) et des idées (en cours de réalisation). Le potentiel et les promesses liées à ce que je voudrais partager avec le monde sont tellement fortes, que je ne peux toujours pas attendre que « la chose » soit là, matérialisée sous forme d’une application mobile ou de projet digital.

Les mots, mis en appétit par le potentiel, prennent de vitesse tout le reste, se lient aux promesses…
Et atterrissent ici sur mon site.

Du coup, je continue avec mes projections de mots: cette fois ci, avec l’histoire d’une petite maison dans la Comet.
Toute ressemblance avec une histoire existante n’est que pure coïncidence.

La suite…

Kura, bientôt en Beta publique !

Après quelques mois de développement intense, Nicolas Goy a pu nous mettre entre les mains cette semaine la nouvelle version de Kura.

Basée sur les fonctionnalités déjà présentes dans la pré-version que nous avons utilisée pour divers projets en 2016, cette nouvelle mouture apporte principalement les nouveautés suivantes:

  • nouveau design: plus pro, plus beau, plus modulable, il permet une customisation de l’outil et une meilleure mise en avant des éléments importants;
  • amélioration de l’éditeur de markers: plus précis, plus intuitif, avec des raccourcis clavier;
  • workflow consistant: comme c’est une application dite « single page », le contexte de travail dans un module est repris dans un autre, ce qui permet une consistance de travail et ainsi d’accélérer grandement les opérations;
  • publication de players: ce n’est pas encore totalement implémenté, mais c’est la fonctionnalité la plus importante. En effet, l’enjeu principal est de publier et partager un projet vidéo de manière cohérente et engageante; le menu players donnera accès à des « expériences vidéo » ayant des caractéristiques spécifiques (voir plus bas pour les détails).

Et surtout, cette nouvelle version nous permettra de mettre l’outil dans les mains des personnes curieuses, de créateurs, de clients !

Maintenant, il faut répondre à un certain nombre de questions…

La suite…

Interview vidéo sur l’avenir du montage vidéo

Mon domaine de travail principal est la vidéo sur le web – et pourtant, sur mon site et également sur le site de Memoways, il y a plus de textes ou d’images que de vidéos… Heureusement que de temps en temps il y a des opportunités de parler devant une caméra des projets et produits que nous développons.

Cette vidéo, et d’autres déjà réalisées ces dernières années, vont pouvoir être valorisées au courant de cette année via notre plateforme vidéo Comet: la vidéo va donc prendre prochainement plus d’importance, de manière très concrète…

Interview réalisée fin décembre 2016 par Gregdesign – merci à lui pour son travail et ses questions !

Dans cette relativement longue vidéo, il est question de mon parcours, des projets sur lesquels je travaille actuellement, des produits que nous développons avec Memoways et vers la fin, des réflexions sur l’avenir du montage vidéo sur Internet…

 

Par GregDesign.

Je vous présente dans cette interview de la société Memoways menée à Genève en Suisse, un sujet sur l’avenir du montage vidéo sur internet et du storytelling numérique. Vous allez découvrir ce sujet qui concerne tous les producteurs de médias numériques à destination du Web.
Ulrich Fischer nous fait découvrir son système dans le cloud qui permet de gérer des segments vidéos comme des flux de données qui peuvent être mises bout à bout, afin de former un ensemble narratif personnalisé, puis partagées de manière non-destructive sur Internet.

Le futur du montage vidéo est sur Internet

De plus en plus de solutions de montage vidéo nous sont proposées de manière dématérialisée dans le cloud. Vous n’êtes peut-être pas tous initiés au montage vidéo classique bien que cette discipline tende quelque peu à se populariser avec l’offre de logiciels comme (Imovie de Apple par exemple, les youtubeurs en raffolent !)

La suite…