Image default
Projets

Atelier Journalisme & Culture: compte rendu

Organisé dans le cadre du festival Open Geneva, l’atelier « Journalisme et Culture » s’est tenu le samedi 23 mars, avec 12 participant.es qui ont eu le courage de venir s’enfermer dans la tour de la RTS alors qu’il faisait généreusement printanier à l’extérieur.

Ce billet se propose de faire la synthèse de cette journée, pour garder une trace des idées et des propositions qui y ont été débattues, en espérant qu’il puisse y avoir une suite et des rebonds, d’une manière ou d’une autre…

Pour voir le détail de l’organisation de la journée (programme, challenge, objectifs et méthode), voici le lien vers le tableau de bord.

Le challenge de cet atelier

Le journalisme et la production culturelle partagent les mêmes problématiques: trop de contenus se font concurrence et disparaissent trop vite des radars. Toute cette valeur qui se fait engloutir corps et âmes dans le tsunami de contenus quotidiens… c’est trop dommage.

Le réflexe de vouloir profiter des réseaux sociaux pour atteindre les publics ne va qu’aggraver cette course en avant: sensationnalisme pour attirer l’attention, perte de sa propre mémoire et renforcement de la guerre des silos en sont le prix à payer.

Comment serait-il alors possible de faire profiter le citoyen de ces contenus de qualité, en relation avec ses besoins quotidiens et ses envies qui ne se laisseront pas enfermer dans des catégories, en mettant à profit l’expertise sensible des créateurs culturels et la richesse de la réflexion éditoriale des journalistes ?

Sélection des enjeux et des problématiques

Pour démarrer, nous avons rédigé sur des post-it les enjeux et les problématiques en relation avec le challenge, puis nous les avons regroupés par familles.

Cela a donné les regroupements suivants:

  • Production / consommation: trop de contenus (saturation); pas assez de temps disponible; manque de hiérarchie et de lisibilité; manque de mise en perspective (on zappe et on oublie); les producteurs établis cèdent aux sirènes du pouvoir, pourraient apporter plus de critiques constructives et sont trop top-down; soucis de business model
  • Expérience: trop en surface (swipe sans réflexion); trop de polarisation; trop émotionnel basique; pas de pérennité pour les contenus (archives trop peu valorisées); raz-le-bol du digital qui casse la société (les problèmes deviennent plus importants que les promesses)…
  • Promesses possibles: pouvoir décloisonner, déplier, décomplexer; mettre en perspective, donner de la profondeur, avec un équilibre sain et collaboratif entre les parties prenantes (spécifiquement entre les milieux culturels et les journalistes); éviter la concentration et permettre des chaînes de valeurs plus inclusives et plus pérennes…

On le voit, les problématiques donnent naissance à des envies, du désir de promesses désirables… ce qui nous a naturellement conduit à la mise en route de deux projets, basés sur les utopies suivantes:

  • Qu’en serait-il s’il n’y avait plus le soucis de la rémunération ? Si tout le monde était soutenu financièrement sans contrepartie (via un revenu universel par exemple) et donc avait le temps de produire et de recevoir: qu’est-ce que ça pourrait amener comme dynamique ?
  • Qu’en serait-il si les récepteurs (classiquement appelés consommateurs) pouvaient devenir plus actifs et partie prenante, avec des contributions en interaction avec des projets on site (en ville, via des communautés et des actions en présentiel) ?

Nous avons donc formé deux groupes: le premier ayant pour tâche d’imaginer un cercle vertueux basé sur la production de contenus, plus intégratif et horizontal, via un « Lab », et le deuxième qui s’est donné comme objectif de réfléchir comment les citoyens pourraient plus participer et profiter de la vie culturelle existante, via un portail.

Au travail…!

Les résultats – projets

Voici la captation du pitch du projet Citizen Lab Project:

Le dessin / schéma du concept:

 

Voici la captation du pitch du projet Portail Participatif:

Le dessin / schéma du concept:

Merci à toutes et à tous pour la participation créative !

En espérant que ces pistes et ces idées puissent être développées plus loin, bientôt…

Une photo de groupe pour terminer:

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.