Image default
Projets

Raconte-moi Genève, les développements estivaux

Cela fait bientôt 2 mois que le projet « Raconte-moi Genève » est opérationnel en Ville de Genève, et comme il y a pas mal de nouveautés que j’aimerais bien partager ici, je me dis que le temps est venu de faire un point de la situation.

Pour démarrer, quelques chiffres: grâce à ce projet, nous avons pu doubler le nombre de téléchargements de l’application traverse (nous en sommes maintenant à plus de 2500 téléchargements, début juillet); environ 400 nouvelles fiches ont été créées sur le territoire genevois; une centaine de Codes QR ont été disséminés en Ville sous forme de stickers; et… il y a les nouveautés détaillées ci dessous.

Mais avant de plonger dans toutes ces nouveautés, voici un interlude: une vidéo de la RTS qui présente le projet « Raconte-moi Genève ».

« Raconte-moi Genève »: Découvrir la ville de Calvin grâce à une application. – Vidéo – Play RTS

Play RTS vous permet de visionner ou d’écouter de nombreuses émissions tv ou radio, quand et aussi souvent que vous le souhaitez.

Nouvelles fonctionnalités de l’application mobile

Comme une application qui ne s’améliore pas constamment est une application morte, je suis heureux de pouvoir annoncer qu’il y a encore eu des nouvelles améliorations de l’application mobile traverse, que nous avons pu réaliser fin juin grâce à un soutien complémentaire de la Ville de Genève.

Nous avons ainsi pu ajouter les fonctionnalités suivantes:

  • Galerie photo pour chaque fiche. Pour apporter des visuels complémentaires à l’image de couverture, pour raconter une histoire par le biais d’une série d’images, pour augmenter l’interactivité de l’application, nous avons ajouté une fonction galerie pour chaque fiche. Toutes les images de la galerie ont un petit texte descriptif et une mention de crédit, ce qui permet de raconter une histoire sur le mode story, depuis chaque fiche… Cela apporte un vrai plus, surtout lorsqu’il y a des images qui nous permettent de naviguer à travers le temps !
  • Lecteur vidéo amélioré. Jusqu’à présent, les vidéos étaient présentées dans une webview (la page web de la vidéo, avec toutes les autres informations qui n’avaient souvent rien à voir avec la fiche – surtout avec les vidéos YouTube, c’était bien gênant). Avec cette mise à jour, les vidéos jouent directement dans traverse, sans montrer autre chose que la vidéo elle-même. Nous avons intégré les plateformes YouTube, Vimeo, de la RTS et Soundcloud (pour le s fichiers audio). Il est maintenant possible d’utiliser traverse comme un audio-guide !
  • Améliorations des images des utilisatrices et utilisateurs. Lorsque l’on publiait une image depuis une fiche dans l’application mobile, le format était forcément en 16/9 en orientation paysage, ce qui coupait beaucoup de l’image originale. Dorénavant, les images sont présentées dans leur format original.

Voici deux captures d’écran de la fonctionnalité de galerie, à partir de deux fiches présentant des archives:

 

Le molard en 1902

Vous voulez en savoir plus sur les histoires de la place du Molard ? Voici:

La voiture reine à la place du Molard ?

Faire du Molard une zone piétonne? Les autorités en appellent à la raison…

Contenus inédits

Jusqu’à ce jour, la grande majorité des contenus mis à disposition dans l’application traverse existent préalablement sur le web: sur les plateformes média comme la RTS, sur Youtube, sur les sites institutionnels ou des sites spécialisés.
Notre première approche a été de valoriser l’existant, en mettant l’accent sur les mises en relation transversales et les informations complémentaires comme apport de valeur original. Trop souvent, les contenus ne sont trouvables que dans leur propre silo, « prisonniers » du modèle économique de la plateforme (le plus nocif étant celui de YouTube, qui propose des recommandations de très piètre qualité) ou contraints par la pensée top-down de spécialistes.

Comme il ne manque pas de contenus sur le web – au contraire -, nous pensons que cette approche de valorisation de l’existant continue d’avoir son intérêt et qu’il faut offrir aux citoyens / visiteurs / usagers une mise à disposition de ce qui existe déjà avec une proposition d’expérience basée sur ces mises en relations. Nous allons donc continuer de mettre en avant, de manière transversale et avec une subjectivité affirmée, des contenus sélectionnés pour leur qualité, idéalement à partir de partenariats à la dynamique vertueuse.

Grâce au projet « Raconte-moi Genève », nous avons pu produire ce printemps et cet été une série de vidéos inédites, réalisées exprès pour l’usage de l’application. Il s’agit de portrait d’une dizaine de minutes de créateurs locaux, qui ont portés des projets originaux et novateurs dans l’espace public, en développant une réflexion forte autour d’usages participatifs sur le « faire ville ensemble ».

Nous (Sophie Dascal et moi-même) avons eu la chance de réaliser les portraits de:

  • Foofwa d’Immonilité, danseur-chorégraphe
  • Daniela Liengme, architecte
  • Nicolas Chapoulier, directeur artistique
  • Marina Cavazza, photographe
  • Pierre Maillard, cinéaste
  • Béatrice Graf, musicienne

Voici quelques exemples de vidéos créées « exprès pour » le projet Raconte-moi Genève:

Et sa fiche dans traverse:

Dancewalk à la Bâtie

Découvrez le

Je suis encore en train de finaliser les autres portraits, qui vont être rajouté les jours / semaines qui viennent à l’application traverse. Au final, une quinzaine de vidéos inédites existeront dans l’application traverse, pour apporter une expérience encore plus taillée à la mesure des usages mobiles.

Des Codes QR dans les parcs

Les Bibliothèques Municipales « augmentent » les parcs, avec des histoires que l’on peut aller cueillir dans les arbres, grâce à des Codes QR dans les branches.

Voici le parcours que l’on peut faire:

 

Quelles histoires ? Par exemple, celle d’un faux meurtre:

Faux meurtre au pied d’un conifère

LES HISTOIRES DU PARC LA GRANGE – SEPTIÈME HALTE (

Des cartes postales et des affiches

En complémentarité aux Codes QR, nous avons produit une dizaine de cartes postales et des affiches.

Les cartes postales seront distribuées un peu comme des flyers; certaines comme l’exemple ci dessous ne sont pas spécifiques à un lieu particulier, et d’autres sont clairement géolocalisées. Photographiez le timbre, et vous aurez une histoire !

 

Et pour accompagner le concours Instagram organisé par iGers Geneva, nous avons produit des affiches que l’on posera dans des vitrines, pour donner une impulsion de créer un « cadavre exquis » photographique collaboratif…

Y a-t-il un aigle aux halles de l’Île ? Si vous le trouvez, prenez-le bien en photo et munissez le du hashtag #racontemoigeneve …

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.