Image default
Projets

Le printemps genevois du projet traverse

Le projet traverse rebondit !

Grâce à la Mairie de la Ville de Genève, une adaptation localisée sur Genève va voir le jour ce printemps (dès mi mai), avec des centaines de fiches fraîches et une foison de nouvelles fonctionnalités.

« Racontes-moi Genève », l’intitulé et la promesse de ce projet, va donner accès via des QR Codes à des récits du lieu, en ramification avec d’autres récits, personnages ou objets, ailleurs dans la ville…
En scannant un QR code à partir d’un sticker posé dans l’espace urbain, chaque histoire spécifique est le point de départ d’une expérience de voyage virtuel: ce qui est raconté sur le lieu où nous sommes fait partie d’un ensemble plus large, relié par association d’idées et mis en relation par des thématiques communes.

Je vais prochainement donner plus de détails sur cette adaptation genevoise, qui apporte un second souffle bienvenu au dispositif mobile traverse, en poursuivant sa philosophie et en poussant plus loin le potentiel de ce projet de valorisation des patrimoines partagés.

Voici maintenant les détails des nouvelles fonctionnalités, disponibles dès à présent via une mise à jour de l’application.

Les nouveautés de l’application mobile

La première chose que l’on voit en démarrant l’application, c’est une icône de QR code tout en haut à gauche de l’écran. En cliquant dessus, on ouvre la caméra et on peut scanner un QR code d’une fiche traverse, pour l’ouvrir directement dans l’application.

Quelles en sont les usages ?

Le premier, c’est évidemment de pouvoir placer des QR codes dans des lieux, des vitrines, sur des trottoirs etc, pour attirer l’attention du passant qu’il y a quelque chose à découvrir dans le « monde digital ».

En scannant le QR code, le passant qui n’a sans doute pas encore l’application traverse va voir dans son navigateur web la « webview » de la fiche, avec les liens vers le téléchargement de l’application mobile, pour en savoir plus.
Et avec l’application traverse installée, le scan du QR code ouvre directement sur la fiche du lieu… et le voyage peut démarrer instantanément !

Le second, c’est de garder l’attention du passant ou du citoyen sur le projet, à partir de notre « premier monde ». Comme les sollicitations sur nos smartphones sont tellement nombreuses et nous mettent trop souvent en situation de vertige attentionnel, il s’agit à mon sens de pointer sur la complémentarité entre les signes visibles dans notre espace de vie et les histoires invisibles dans l’espace numérique.
L’un nourrissant l’autre…

 

La fonction QR Code se trouve tout en haut à gauche de l’écran

 

L’enjeu est de placer suffisamment de QR codes dans un territoire donné, sans pour autant polluer l’espace urbain déjà suffisamment chargé, pour permettre au visiteur / passant / curieux de « faire parler les lieux » simplement en pointant son smartphone sur un QR code.

Pour l’adaptation genevoise, les QR Codes « plantés » en ville auront un design particulier… Rendez-vous en mai pour en savoir plus !

L’autre nouveauté importante est de pouvoir filtrer simplement en cliquant sur un tag ou une catégorie. Cela permet de voir toutes les fiches d’un tag ou d’une catégorie, avec la possibilité d’afficher le résultat sur la carte.
Dans l’exemple ci dessous on voit toutes les fiches avec des contenus de Notre Histoire, géolocalisés dans la Ville de Genève.

 

Filtrage sur la carte, par tag

 

Si l’on enlève le filtre (petite croix à droite), on voit toutes les fiches d’un territoire. Sur l’image en dessous on voit Genève avec plus de 250 fiches, au jour d’aujourd’hui.
Mais l’enjeu, comme mentionné plus haut, c’est de faire pousser encore plus de fiches…

 

Les fiches « semées » à Genève (état 8 avril 2019)

 

Les autres améliorations sont les suivantes:

  • ajout de la date de création de l’objet immatériel (image, vidéo)
  • ajout du crédit pour l’objet immatériel (auteur, ayant droit)
  • amélioration de l’usage des hyperliens intégrés (pouvoir enrichir une fiche avec des liens sortants), pour pointer sur des contenus complémentaires sur le web
  • amélioration du flux « découverte » pour avoir plus de vie

Il y a encore tellement à faire, à ajuster et à améliorer… mais cette mise à jour est déjà un pas dans la bonne direction !

En espérant que ces mises à jours vont rencontrer les usages escomptés…

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.