Workshop vidéo smartphone @SAE, juillet 2018

 

Comment réaliser des vidéos originales et engageantes avec son smartphone ?

Ce workshop vous donne les clés principales pour raconter des histoires inspirantes avec votre smartphone, engager votre audience avec votre proposition de valeur, communiquer de manière vivante, et last but not least, avoir du plaisir en créant des vidéos originales avec votre smartphone !

En bref: workshop de 10 heures, vendredi 6 juillet fin de journée (17h – 20h) et samedi 7 juillet (10h – 17h). Coût: 100.- CHF

Objectif du workshop: apprendre à filmer, éditer et publier des vidéos avec son smartphone. En combinant des informations théoriques et une partie pratique (tournage & montage), ce workshop vous permet de repartir avec les bases nécessaires pour être opérationnel le jour d’après !

Public cible: créatifs, designers, community managers, vidéastes,  journalistes, formateurs, … et toute personne désirant profiter plus à fond des possibilités créatrices de son smartphone.

Principaux thèmes abordés:

  • Le contexte. Pourquoi la vidéo est-elle aussi importante aujourd’hui ? Comment profiter des outils souvent gratuits pour maximiser sa proposition de valeur ?
  • Méthodes. Quelles sont les nouvelles méthodes de travail liées à la création sur smartphone ?
  • Applications. Quelles applications mobiles utiliser, quels sont les trucs et les astuces ?
  • Accessoires. Quel micro choisir, comment optimiser la qualité de ses vidéos avec de l’éclairage, des stabilisateurs ?
  • Workflow. Comment travailler de manière efficace et collaborative ?
  • Publication. Comment et où publier ses vidéos ?
  • Valorisation. Comment valoriser ses efforts en maximisant la portée et visibilité de ses contenus ?
  • Optimisation. Apprendre par les statistiques, évaluer son travail pour améliorer les prochaines vidéos.

Pour suivre le workshop, il est conseillé de:

  • venir avec son smartphone (récent, idéalement) et son ordinateur
  • être à l’aise avec l’usage d’applications mobiles

Pour l’inscription, c’est ici:

Workshop: Réalisation d’une vidéo au smartphone

Aujourd’hui, la réalisation de petits films est de plus en plus accessible au grand public grâce aux smartophones. Au cours de ce workshop, vous apprendrez a tirer le meilleur parti de cet outil afin de réaliser des vidéos originales et engageantes de manière simple et efficace !

Un exemple de vidéo tourné / monté dans le cadre d’un workshop que j’ai donné à IPAC design en décembre 2017 (le making of du workshop si on veut):

Voici des liens complémentaires pour en apprendre plus sur le workshop:

Créer et publier des vidéos avec son smartphone

Workshops création vidéo avec smartphone

Atelier contenus culturels et smartcity: compte rendu

Comment valoriser ses contenus culturels ou patrimoniaux au sein de la smartcity ?
Comment inviter les usagers de la ville à participer de manière active à la vie de quartier, en profitant des possibilités du numérique et en tirant parti des contenus existants ?
Comment imaginer des nouveaux usages, en créant des liens entre des contenus et des besoins, pour favoriser la conversation participative ?
In fine, comment articuler des contenus institutionnels et commerciaux sélectionnés, de manière à raconter des histoires, générées dans le cadre d’une expérience utilisateur individuelle ?

Voici quelques unes des questions servant de cadre à l’atelier organisé le 13 avril dernier dans le cadre du festival Open Geneva.

La suite…

Atelier médiation culturelle @Open Geneva

Dans le cadre du festival d’innovation ouverte « Open Geneva » qui se déroule entre le 12 et le 15 avril, nous organisons un atelier d’un jour et demi pour prototyper des scénarios d’usages autour de la médiation culturelle dans le cadre de la smartcity.

Force est de constater que la plupart des initiatives développées dans le cadre de ce que l’on nomme la smartcity sont essentiellement organisationnelles, logistiques ou utilitaristes – en somme, fortement technocratiques.
Sans vouloir minimiser l’intérêt ni l’importance de ces initiatives, il nous semble qu’il manque trop souvent la dimension subjective, sensible, narrative, voir poétique ou esthétique, dans les projets mis en œuvre.

C’est pourquoi nous vous invitons à participer à cet atelier qui va nous permettre d’imaginer des usages publics des données culturelles, à des fins de médiation, de pédagogie, d’enrichissement d’une expérience touristique, de concertation citoyenne autour d’aménagements urbains…

Pour ensuite pouvoir accélérer nos projets respectifs avec les enseignements gagnés lors de cet atelier – voir même de développer un nouveau projet basé sur les opportunités dégagées lors de nos discussions.

 

La suite…

Utilisation de Kura dans un contexte pédagogique

En complémentarité à mon intervention à l’Hepia durant l’année scolaire 2016/2017, j’ai eu le plaisir de travailler avec des étudiants en master d’architecture sur les enjeux liés à la construction « d’abris de crise ».
Le programme en quelques lignes:

A Genève, la haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (hepia) inaugure un programme de recherche original sur la problématique architecturale de la migration. Menées en partenariat avec la Fondation Braillard Architectes et les étudiants en master d’architecture, les recherches de ce semestre devront déboucher sur des idées de projets d’hébergement provisoire autant pour les requérants d’asile qu’en cas de crise humanitaire ou de catastrophe naturelle, en Suisse ou ailleurs.

Je suis intervenu auprès des étudiants avec les modules suivants:

La suite…

Atelier EldoradoS

Depuis bientôt 10 ans que je développe des projets numériques qui sortent des sentiers battus, le temps qui s’écoule entre les premières démarches (recherche de partenaires, financements etc) et la présentation publique est souvent de quelques années.
Beaucoup de projets sont restés sous forme d’un concept écrit (entre 5 à 10 par année), quelques uns ont eu la chance de passer au stade de prototype public (2 à 3 par année)…

Heureusement qu’il y a des exceptions: sur le conseil d’une amie, je suis allé voir Sophie Frezza de l’UOG pour lui présenter notre outil vidéo Kura – et en pas plus de 20 minutes (record largement battu !) on s’est mis d’accord de démarrer une collaboration sur l’utilisation de la vidéo pour faciliter l’apprentissage du français et pour aider à l’intégration des personnes issues de la migration dans la vie de la cité.

Voici le projet vidéo que nous avons réalisé le temps d’un dimanche après midi ensoleillé de mai:

Une bonne vingtaine de participantEs sans connaissance de la création vidéo ont participé à un atelier de formation puis de réalisation de courtes vidéos sur la thématique des lieux ressource.

L’idée était que chaque participant raconte une courte histoire sur plusieurs lieux qui lui sont chers: pour se ressourcer, pour respirer un air de nature, dans lesquels des moments importants de la vie se sont déroulés…

Par petits groupes de 3 à 4 personnes, les participants sont partis en ville et ont tourné des courtes séquences que nous avons ensuite assemblé dans des playlists thématiques.
Comme tout le monde a pris grand plaisir à partager des petites histoires de manière simple et improvisée, l’envie est là de continuer et d’alimenter ce projet avec des nouvelles vidéos…
Ce qui serait bien de réaliser de manière complémentaire à ces doubles portraits (la personne dans un lieu), c’est de réaliser des vidéos plus immersives et détaillées du lieu, simplement en filmant des détails, des ambiances du lieu, sans paroles…

Cet atelier m’a permis de vérifier que:

  • en même pas deux heures, des personnes qui ne savent pas très bien utiliser un smartphone peuvent se mettre à créer des courtes vidéos de bonne qualité;
  • c’est avant tout la curiosité et l’ouverture d’esprit qui permet de se lancer sans trop de blocages: j’ai trouvé fou la différence entre l’atelier que j’ai mené au sein de la HEAD ce printemps (où les étudiants étaient très opposés à l’idée de créer avec smartphone) et cet atelier qui s’est déroulé dans la bonne humeur de la découverte d’une nouvelle manière de partager des choses précieuses.

Le projet EldoradoS est issu d’une collaboration entre plusieurs structures (EPER, Roseraie, Théâtre Spirale, UOG).
En voici les grandes lignes:

Afin de mettre en place un processus de réflexion-action sur les outils favorisant l’accueil et le vivre-ensemble, EldoradoS 2017 vous propose plusieurs espaces de créations artistiques et d’expression permettant de faire émerger des pistes d’interventions innovantes et pragmatiques dans le contexte genevois.

Pour en savoir plus sur le projet EldoradoS:

Eldorado – CCSI

Le Collectif EldoradoS, formé par plusieurs associations (l’UOG, l’EPER, le Centre de la Roseraie et le théâtre Spirale), en partenariat avec le Service Agenda 21 – Ville durable de la Ville de Genève et le Bureau de l’intégration des étrangers du canton de Genève, organise une série d’événements sur la thématique des trajectoires migratoires.

Genève | Événements « EldoradoS » – asile.ch

Le Collectif EldoradoS a le plaisir vous retrouver en cette année 2017 avec de multiples activités que vous trouverez détaillées dans le flyer ci-joint. Afin de mettre en place un processus de réflexion-action sur les outils favorisant l’accueil et le vivre-ensemble, EldoradoS 2017 vous propose plusieurs espaces de créations artistiques et d’expression permettant de faire …

 

 

 

Atelier Traverse à St-Claude

Après une courte phase de « debug » sur notre application d’éditorialisation du projet Traverse, il est désormais possible de travailler avec cet outil qui nous permettra de créer une expérience immersive et personnalisée à travers le patrimoine partagé entre la France et la Suisse.

Pour permettre aux divers partenaires institutionnels de démarrer le travail de création de fiches, nous avons organisé le 12 mai dernier un atelier de travail collaboratif à La Maison du Peuple-La Fraternelle de St-Claude, dans le Jura.

Une bonne vingtaine de personnes y ont participé, en découvrant cet outil par une introduction théorique avant de prendre un moment de mise en route pratique de création de fiches par petits groupes.

La suite…

Workshops création vidéo avec smartphone

Je propose depuis quelques semaines un workshop « à la carte » pour apprendre comment créer des vidéos avec le smartphone: j’ai eu le plaisir d’en donner plusieurs ces derniers jours et j’aimerais par le biais de ce billet donner quelques retours du terrain.

Voici les institutions dans lesquelles je suis intervenu:

  • HEPIA (école d’ingénieurs et d’architectes)
  • HEAD (école des arts et du design)
  • Fondetec (soutien aux entreprises)

Les besoins sont très différents: entre le fait de documenter un processus de travail et de communiquer (HEPIA), de réaliser des courtes capsules vidéos pour les réseaux sociaux (HEAD) et de valoriser son expertise tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la structure (Fondetec), les démarches de production et les stratégies de publication sont spécifiques.

La suite…

Workshop création smartphone avec la HEAD

Ce billet sert comme base de travail pour le workshop de création vidéo avec les smartphones pour les étudiants cinéma de première année de la HEAD.
Au delà des enjeux pédagogiques et stratégiques liés à cette intervention en particulier, je partage les ingrédients de ce workshop pour permettre à toute personne intéressée par les usages créatifs et participatifs des smartphones de pouvoir fabriquer son propre projet vidéo sur le web, de manière personnalisée et pérenne.

Le cadre du workshop

Il s’agit de créer, en moins d’une journée, une collection originale de courtes capsules vidéo qui seront intégrées dans le flux des réseaux sociaux à mettre en ébullition lors du prix du cinéma Suisse. Cet évènement aura lieu au BFM à Genève le 24 mars.
La mise en ligne de ces vidéos se fera en collaboration avec la SSR / RTS, qui est partenaire de l’évènement.

Comme c’est un évènement très select, sur invitation, qui vise en même temps un grand retentissement auprès du grand public, l’enjeu est de faire vivre cet évènement – au delà de sa retransmission télévisée – sur les réseaux sociaux.
Idéalement de manière proche, décalée, vivante, créative, de l’intérieur…

Remplacer Oscar par Quartz (les costumes restent)

Les objectifs du projet

Pour les deux partenaires que sont la HEAD et la RTS, la création de contenus vidéos avec les smartphones est un terrain inconnu. Si l’on ajoute encore les nouveaux espaces de diffusion que sont les réseaux sociaux (c’est marrant à ce propos: les réseaux sociaux ont-ils vraiment avalé le web, vu que l’on ne parle plus que de Facebook ?), on obtient un cocktail qui semble très éloigné de ce que l’on considère être la création cinématographique ou même télévisuelle.

Comment concilier regards individuels, création collective, approches conceptuelles et improvisation nécessaire avec la « dilution » programmée des égos créatifs dans un flux que finalement plus personne ne maîtrise ?
Vu sous cet angle là, ça ne donne pas envie de s’y plonger (et de s’y perdre).
Mais si on prend un peu de recul et appréhende le projet sous forme d’une promesse de conversation vivante, organique et évolutive et pas comme une simple juxtaposition de monologues, ça donne une autre valeur à la proposition.

Ce projet est, dans ma compréhension des choses, un prétexte pour pousser les étudiants dans le bain des réseaux appelés sociaux et de les faire penser mise en lien / connexion / combinaison, comme on pense montage.

L’enjeu est donc bien de noyer personne et de donner envie aux cinéastes en devenir d’y revenir…
Avec la considération que le cinéma ne peut plus faire abstraction d’Internet, et que ce n’est pas l’un ou l’autre, mais idéalement l’un avec l’autre.

Comment ? Et bien, il faut commencer quelque part, via un projet comme celui ci, et essayer.
Sans préjugés, sans trop d’attentes ni de pression, avec curiosité.

Le Quartz tant convoité

Les objectifs du workshop

Très concrètement, voici les objectifs du workshop:

  • Apprendre à créer des vidéos avec son smartphone, en choisissant les bonnes applications et en ajoutant les bons accessoires
  • Se « libérer » des réflexes de création vidéo hérités (tournage avec une caméra, montage avec un ordinateur, diffusion avec un projecteur) et découvrir des manières de faire alternatives – au service d’un propos et surtout d’un partage (ce n’est pas Facebook qui a inventé le partage !)
  • S’approprier les outils de création grand public dans une approche ludique, co-créative et démystificatrice
  • Comprendre l’importance primordiale du flux de travail et s’approprier les bonnes pratiques pour ne pas se perdre dans des problèmes techniques.

Pour moi, les enjeux particuliers sont:

  • Ne pas tout miser sur une publication aveugle en direction des réseaux sociaux. Facebook c’est bien pour atteindre les gens de manière efficace, mais une fois que les vidéos sont likées/partagées, ils disparaissent dans le tsunami des nouveaux contenus… Perdre son travail, sa mémoire dans Facebook – sérieusement ? Heureusement, il existe des solutions complémentaires, détaillées ci dessous
  • Rassurer (ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas ou on n’aime pas ce nouveau monde du web qu’il faut en avoir peur et lui tourner le dos) et stimuler la curiosité (chercher de l’inspiration au delà des recettes éprouvées). Faire sentir que ce que l’on partage avec le public n’est pas seulement un objet (un film) mais un regard, une sensibilité, des questions, des hypothèses.

La méthodologie de production

On dit souvent qu’un film c’est 80% de logistique (organisation, technique) et 20% de créativité. Ces chiffres (non scientifiques) sont surtout là pour nous rappeler l’importance du workflow, qui est au service de la créativité.

Voici un schéma qui pose à plat et en perspective les articulations entre des outils et des étapes de production.

 

A retenir de ce schéma:

  • Il faut centraliser quelque part la « mémoire » des vidéos créées. Par défaut, nous allons utiliser YouTube: c’est gratuit et pratique; on peut aussi y stocker des vidéos non montées comme des segments de rushes, simplement en appliquant le réglage « non listé » pour ne pas les rendre publiques en tant que tels. Les désavantages: une fois qu’une vidéo est uploadée sur YouTube, on peut bien la partager (via l’url ou un embed) mais la vidéo originale ne nous est plus accessible pour d’autres opérations (telle qu’un upload vers Facebook par exemple).
  • Il y a deux chemins possibles pour les vidéos smartphone vers le web: du smartphone directement vers le web (YouTube, Facebook) et en faisant un détour par un logiciel de montage sur ordinateur avant d’uploader sur Internet. Le détour via un ordinateur fait seulement sens si on doit faire des opérations de montage plus complexes, sachant qu’il existe des applications smartphone de montage vidéo qui fonctionnent plutôt bien (par exemple Videoshop).
  • Ce schéma propose d’utiliser notre application web Kura pour gérer de manière collaborative les vidéos, pour ensuite proposer une navigation « orientée » via des playlists connectées sur la plateforme Comet. Kura se pose par dessus YouTube et permet de classifier les vidéos avec des labels, mais aussi d’ajouter à sa bibliothèque des vidéos qui ne sont pas les siennes. L’enjeu ici est de regrouper des contenus autour d’une thématique particulière – pour notre projet il s’agit de vidéos du prix du cinéma Suisse (trailers, interviews etc) – et de les regrouper en relation avec des contenus à soi. On peut ensuite publier un projet vidéo qui valorise son expertise, son regard sur un sujet particulier – pour notre projet de pouvoir lier par exemple des portraits de cinéastes avec des interviews et des extraits de films ou trailers. Tout en permettant des mises en liens entre films (à partir des enjeux, des lieux ou autres caractéristiques) avec l’objectif de proposer une expérience de découverte personnalisée pour chaque spectateur.
  • Une fois que les vidéos sont centralisées sur YouTube, il est possible de valoriser les vidéos à travers des usages et propositions multiples. Voir le billet sur les plateformes de vidéo interactives, pour pouvoir apporter une valeur supplémentaire via des usages interactifs ou immersifs.

Pour résumer: si on réalise le travail de fond (stockage et classification des vidéos) correctement, il est possible de valoriser son travail bien au delà de l’usage très momentané de Facebook…

Proposition d’applications smartphone à utiliser

Maîtrise du tournage:

FiLMiC Pro V6 – Best iPhone Video Camera App for iPhone and iPad

SEATTLE, Sept. 1, 2016 /PRNewswire/ – FiLMiC Inc, the leader in high-end mobile video technology, is pleased to announce the release of FiLMiC Pro v5.3 for iOS. FiLMiC Pro v5.3 adds support for the newly-announced DJI OSMO Mobile hand-held stabilizer. OSMO Mobile customers will have the ability to activate common FiLMiC Pro features directly from the OSMO […]

MoviePro : Video Recorder with Limitless options dans l’App Store

Consultez et comparez les avis et notes d’autres utilisateurs, visualisez des captures d’écran et découvrez MoviePro : Video Recorder with Limitless options plus en détail. Téléchargez MoviePro : Video Recorder with Limitless options et utilisez-le sur votre iPhone, iPad ou iPod touch.

Effets spéciaux lors du tournage:

SlowCam – Slow Motion Video Camera Realtime dans l’App Store

Consultez et comparez les avis et notes d’autres utilisateurs, visualisez des captures d’écran et découvrez SlowCam – Slow Motion Video Camera Realtime plus en détail. Téléchargez SlowCam – Slow Motion Video Camera Realtime et utilisez-le sur votre iPhone, iPad ou iPod touch.

Make slow motion GIFs & video loops in one tap.

Take a snapshot of something that’s moving… Mo turns it into a 3-sec slowmo loop that you can instantly share as GIF or video!

Hyperlapse from Instagram on the App Store

Read reviews, compare customer ratings, see screenshots, and learn more about Hyperlapse from Instagram. Download Hyperlapse from Instagram and enjoy it on your iPhone, iPad, and iPod touch.

Workflow complet: tournage, montage, postproduction, publication:

VivaVideo – Create Your Video Story | Free Video Editor & Video Camera

One of the best free video camera & video editor apps in Android & iOS market, easily create your video story, made simple and fun with VivaVideo, features include powerful storyboard editing tools, multiple capture cameras/lenses, photo slideshow, music video maker, unique collage maker/PIP, materials download such as themes, stickers, special effects, filers, transitions, FX, texts, export your videos to gallery and share with your friends & family on SNS like Facebook, Instagram, YouTube, Twitter, Google+, KakaoTalk, Line, WhatsApp and more.

PocketVideo

Fun vlogging from your phone

Videoshop: Fast and easy video editing and sharing for iPhone and iPad

Videoshop is the fast and easy app to personalize your videos and share them with all your friends.

Faites des vidéos géniales en quelques secondes. – Quik by GoPro

Quik par GoPro est la manière la plus facile de créer de magnifiques vidéos.

Amusant, original:

Fyuse | See life from different angles

Fyuse is a ‘spatial photography’ app which lets users capture and share interactive representations of the world, deemed Spatial Photos. Why squeeze a complex world into a tiny square frame? Instead, Fyuse lets you capture dynamic panoramas, immersive selfies, and full 360 views of the things that matter to you.

Boomerang from Instagram dans l’App Store

Consultez et comparez les avis et notes d’autres utilisateurs, visualisez des captures d’écran et découvrez Boomerang from Instagram plus en détail. Téléchargez Boomerang from Instagram et utilisez-le sur votre iPhone, iPad ou iPod touch.

 

Quelques pages conseils et ressources

Nomenclature des fichiers (workflow ordinateur)

Publication YouTube depuis son smartphone

Dérushage et segmentation vidéo

Je vais revenir sur ce projet avec un billet qui fera la retranscription (en vidéo idéalement) de ce workshop.

 

Tourner des interviews avec un smartphone

Vous voulez réaliser des interviews vidéo avec un smartphone et vous souhaitez partir directement du bon pied, sans risquer un mauvais son ou une qualité vidéo inexploitable.

Dans le cadre du workshop que je propose pour la création de vidéos à l’aide du smartphone, je partage à travers ce billet quelques conseils spécifiques pour la production d’interviews à l’aide de votre smartphone.

Mise à jour de cette page en mai 2018.

Même les stations de télévision se mettent aux tournages avec smartphone…

Check-list technique et artistique.

Voici les éléments techniques et organisationnels à assurer en amont du tournage (les détails suivent plus bas):

  • batterie: est-ce que votre appareil est chargé à bloc ?
  • stockage: avez-vous assez de place pour l’enregistrement de longues vidéos ?
  • applications: avez-vous les bonnes applications pour créer les vidéos et maîtriser les paramètres de prise de vue ?
  • micro: un micro externe améliore grandement la qualité de votre son… C’est un accessoire indispensable.
  • trépied, stabilisation: une interview qui bouge dans tous les sens est difficile à regarder sur la durée…
  • accessoires: lumières, optiques additionnelles…

Avant de partir sur le terrain, assurez vous que vous avez bien réfléchi sur les aspects artistiques et conceptuels suivants:

  • objectifs: que voulez-vous atteindre avec vos vidéos ? Cette question principale structure et conditionne tout le reste !
  • contenus: rédigez une liste de vos questions; définissez le cadre esthétique et formel (style, cadrage etc)
  • workflow: le tournage n’est qu’une partie du travail; en adoptant les bons réflexes dès le départ on évite des problèmes par la suite

Ce n’est pas grave si vous n’avez pas des réponses précises sur toutes ces questions: l’essentiel c’est de démarrer quelque part, puis de corriger et améliorer par la suite.

La suite…