Colloque et table ronde à Paris

colloque_interfaces-numriques

Dans le cadre du colloque « INTERFACES NUMÉRIQUES EN SITUATION DE MOBILITÉ et DISPOSITIFS COGNITIFS ARTISTIQUES ET LUDIQUES » qui se tient à la Sorbonne les 19 et 20 décembre, je vais intervenir en présentant le projet « Walking the Edit ».

Le titre de mon exposé: Marcher son film: le territoire comme scène et le parcours comme scénario.

Les détails sur ces deux journées bien denses sont ICI.

Le texte d’introduction sur mon intervention.
Le projet Walking the edit propose d’explorer la narration combinatoire sur le principe d’une interaction « organique » (la marche à pied) avec une base de données géo-localisée (la mémoire audiovisuelle d’un territoire). 
Cette présentation propose de poser les enjeux de la narration combinatoire (les liens entre les images – le montage – n’est pas décidé de manière unique et figée en amont de l’expérience), de la co–création (le spectateur a une place active et créative dans le processus de réception) ainsi que de la valorisation des contenus créés dans le cadre d’un projet (proposer un accès original aux contenus qui ne sont pas visibles dans un film « classique »).

Brib, un projet de cinéma participatif à Montréal

brib-crew-web
L’équipe de Brib

Le concept de Walking the Edit – marcher un film avec une application mobile – continue de faire des émules à travers le monde, comme avec le projet Brib à Montréal. Cette adaptation est possible en adaptant Memoways aux besoins spécifiques du projet, qui ajoute la partie création de contenus en mobilité. Ecrire des histoires de manière collaborative sur le territoire, sur base d’histoires pré-existantes.

Une interview conduite par Nora Lune en juin 2014.

Construit autour du partage interactif et collaboratif de données numériques et de la valorisation de l’espace, le projet canadien BRIB s’est vu tout récemment attribuer un investissement par le Fond des Médias du Canada, séduit par son concept novateur et participatif. Patricia Bergeron, l’une des initiatrices du projet, nous en parle…

La suite…

Participation aux urbanités numériques

cropped-un_image41

Mardi 11 mars 2014 je serais présent aux Urbanités Numériques à Lille.

Dans le cadre de notre journée d’étude, nous nous sommes intéressés à ces applications, qui proposent une nouvelle façon de vivre la ville. Ville sonore, développée à Toulouse, propose une médiation envers des éléments urbains, en apportant un savoir sur leur passé ; nous pratiquons, au présent, l’histoire de la ville, au travers de certains monuments. Walking the Edit , à Genève, Paris, Bruxelles (mais aussi Bâle, Bagnols-sur-Cèze et Renens), invite le spectateur à visiter librement la ville, accompagné par des sonorités qu’il compose en marchant et qu’il retrouvera comme bande-son du film de son parcours. Parfois images du passé, parfois images du présent, le visiteur devient spectateur d’un film inédit, qu’il a monté au rythme de ses pas. Enfin, Les murs ont des voix immerge le visiteur dans une œuvre littéraire et sonore ; il en assure la réalisation par sa pratique numérique, en même temps qu’il visite un quartier. A réaliser dans la ville, ces expériences proposent de visiter activement des espaces que nous traversons « faiblement » au quotidien.

INFOS PRATIQUES

11 MARS 2014
9h-13h
MAISON FOLIE DE MOULINS
47/49 rue d’Arras – 59000 Lille

CONTACT ET RÉSÉRVATIONS

[email protected]

//e.issuu.com/embed.html#7191994/7028549

Table ronde sur la geolocalisation et les arts de la rue

FAI-AR

Je vais faire une présentation du projet « Walking the Edit » dans le cadre d’une table ronde dédiée à la géolocalisation et les arts dans l’espace public. J’aurais le plaisir d’y retrouver Karen O’Rourke et Xavier Boissarie avec qui j’ai été en mai 2013 à Montréal, sur invitation de Emmanuel Guez qui a été le modérateur du lancement d’un numéro du MCD.

Informations sur la table ronde.

Jeudi 13 février 2014 de 14h à 17h – Nicéphore Cité (34 quai St Cosme 71100 Chalon-sur-Saône.
SALON DE RECHERCHE de la FAI AR (Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue)

GEOLOCALISATION ET ARTS DANS L’ESPACE PUBLIC

La géolocalisation est une technologie d’origine militaire permettant de se situer en tout temps sur la planète. Embarquée dans nos appareils, elle est un rouage important du dispositif global de connaissance instantanée de ce qui se passe dans le monde. Comment la géolocalisation et les médias situés sont-ils explorés et détournés par les artistes ? Y a-t-il des antécédents à cette pratique artistique ? Quelles sont les potentialités et les risques de ces médias ?

La FAI-AR, l’Abattoir – centre national des arts de la rue de Chalon-sur-Saône et Nicéphore Cité – pôle de compétences image et son en Bourgogne, vous invitent à une après-midi sur cette thématique.

La présentation a été filmée, voici la captation.

SALON DE RECHERCHE GEOLOCALISATION ET ARTS DANS L’ESPACE PUBLIC from Smelly Dog Films on Vimeo.

Une mention pour le projet « Roule ton film »

RouleTonFilm-web

En collaboration avec le laboratoire TaM de l’Université de Genève, Memoways a soumis au concours Open Data des TPG’s le projet “Roule ton film”.

Il s’agissait de proposer aux Transports Publics Genevois, via un concours d’appel à projets lancé cet automne, une application mobile innovante qui utilise leurs données d’une manière ou d’une autre.
Nous avons mis sur rails le concept de Walking the Edit, traduit le mode interactif et non linéaire de “Marche ton film” vers les possibilités d’un mode personnalisé et linéaire de “Roule ton film”.

Résultats du concours: nous avons reçu une mention pour notre projet.
Une mention pour une application « inutile », alors que les deux premiers prix vont à des applications « utiles » (ou utilitaristes): c’est une bonne chose que les adeptes de l’open data s’ouvrent à des projets qui n’ont pas de vocation objective ni utilitariste. Le jour où il y aura réellement des ponts plus fréquentés entre le rivage des ingénieurs et la plage des artistes, les applications créées (avec de l’open data ou pas) pourraient ouvrir un peu plus nos horizons de pensées et de perception du réel…

Voici en quelques lignes des détails concernant ce projet.

La suite…

Move Your Story News

The CTI research projet « Move Your Story » we are working on in partnership with the TAM team at the University of Geneva is evolving and providing first valuable results.
To illustrate the outcomes of this project we did a short video:

Move Your Story: presentation of the research project from Memoways on Vimeo.

Memoways provides a mobile application that creates movies according to the displacements of a person. The « Move Your Story » project will improve the Memoways platform by taking into account the behavior and the current interests of the user. This information will be obtained by analysing the data produced by the different sensors of a smartphone.

Here are two screenshots of 1) the interface of the android app we are using to get behavioral pattern within time, and 2) a presentation of results.

 We will include this algorithm within our already existing Android mobile application  for Q4 2013.

What’s new:
map: see assets (content) on the map; get own position and trace; see the recorded path on the map with the chosen audio files;
audio: play individual audio files (on the map / through a list)
use scenario: choose the « genre » or type of content you wish to get (drop down list with 2 – 4 choices).

What’s coming:
– improved interface (UX & design)
– integration of the behavior algorithm & improvement of the editing engine
– integration of new taxonomies & metadata to improve the editing engine
– more to come…

Here are some screenshots from the other developments of the Android version of our mobile application (map, audio & use scenario).

Point de la situation mi-mai

Comme d’habitude en milieu de mois, quelques nouvelles en vrac des derniers développements:

1) Réunion du 13.05 au HEIG-VD avec Nasfaran Fatemi, Florian Poulin, Nicolas Wagnières et Ulrich Fischer.

Le but de cette réunion était de clarifier le travail à faire de leur côté en vue de créer le moteur d’analyse du parcours (qui a pour but de pouvoir automatiquement créer le flux sonore sur le module embarqué et le film).

Il en ressort les points suivants:

→ Analyse du flux de données (ce qui vient du GPS et de l’accéléromètre)

Deux flux avec des temps différents (échantillonnages temporels) vont arriver à ce moteur en parallèle: un fichier csv traité en amont contenant les données lissées venant du GPS et un autre fichier .csv contenant une première interprétation du mouvement fourni par le visiteur à travers l’accéléromètre.
Il reste à définir la périodicité de lecture dans ces fichiers qui sont écrits en cours de route: il y a le temps réel (pour le GPS toutes les secondes, pour l’accéléromètre plus souvent encore ?), une première épaisseur temporelle – une durée – de 15 sec (par exemple), une autre de 30 sec, une autre de 1 min, une autre de 3 minutes et une ultime qui porte sur la totalité de l’enregistrement. Il est clair que plus le temps de cette « épaisseur » augmente, plus les résultats seront des moyennes et fourniront une appréciation lisée du parcours – mais c’est une information importante pour définir le développement narratif sur une certaine durée en garantissant une continuité et logique…

Le GPS pilotera directement les thématiques et l’accéléromètre amènerait tout le détail nécessaire afin de faire des choix en adéquation avec la caractérisation fine du parcours. En portant cela au niveau de l’indexation, le GPS est relié au contenu thématique des images alors que l’accéléromètre est relié aux l’aspects formels, au sujet et autres caractérisations de l’image.

→ Sélection des médias (liste ordonnée de médias sélectionnés)

Il s’agit de définir des règles, basées sur ce type de modèle (exemples):

– mouvement rapide/lent → donne la durée du média
– mouvement logique/illogique → influe sur la logique du montage
– mouvement continu/discontinu → détermine le rythme du montage

Nous sommes en train de mettre à jour la base de données, ce qui permettra de « tirer des flèches » entre cette analyse et le / les champs sur lesquels cette analyse portera et fera effet…

NW et UF, 14.05.2008