Exposition Ilôt 13 mémoires

 L’Ilôt 13 est un quartier pas comme les autres – et cela au delà de son contexte genevois.
C’est son histoire particulière qui est le terreau du travail sur ses archives que j’ai démarré il y a déjà 20 ans. À l’époque, à travers un film documentaire; aujourd’hui, avec notre plateforme Comet et d’autres outils numériques…

L’Ilôt 13, village d’irréductibles Genevois, fête ses 30 ans

Au bas des immeubles, les tulipes exhibent fièrement leurs robes, aux balcons, les glycines hésitent encore à dévoiler leurs fleurs, les pousses se bousculent dans le jardin potager. Avec l’arrivée du printemps, l’Îlot 13 refleurit et entame la célébration de ses 30 ans de vie communautaire.

La photographe genevoise Isabelle Meister m’a généreusement invitée à co-exposer avec elle à la Pinacothèque, dans le cadre des festivités de 30 ans du quartier.

Voici donc les informations détaillée de cette exposition.

ILOT_13_30ans-Expo_webGLa Pinacothèque expose du 14 au 25 septembre des photographies de Isabelle Meister et une installation vidéo interactive de Ulrich Fischer.

Vernissage mercredi 14 septembre dès 18h
Finissage dimanche 25 septembre de 11h à 14h
Ouverture du jeudi 15 septembre au samedi 24 septembre de 14h à 19h tous les jours

La Pinacothèque
Rue de Montbrillant 28 1201 Genève

C’est une vision de l’intérieur de l’Ilôt 13 que propose la photographe genevoise Isabelle Meister.
Habitante du quartier, elle a documenté ses débuts de manière informelle, appareil à la main: les chantiers, le travail en commun, la vie sociale, la solidarité. Des images noir et blanc lumineuses, au cadrage soigné, qui font entrer celui qui les regarde dans le quotidien du groupement d’immeubles.

A l’occasion des 30 ans de l’Ilôt 13, Isabelle Meister s’est plongée dans ses archives personnelles. Elle a sélectionné 250 clichés coups de cœur couvrant les 13 premières années du groupement, jusqu’à la fin du XXe siècle. Tirées en format A4, ces images seront exposées en un ensemble aléatoire sur les murs de la Pinacothèque. Ni rétrospective, ni fresque historique, «Ilôt 13 mémoires» présente un regard artistique sur ce quartier pas tout à fait comme les autres.

En complément aux photos d’Isabelle Meister, le réalisateur genevois Ulrich Fischer présentera un projet de vidéo interactive autour du quartier. Lorsque l’on produit un lm documentaire comme «Un ilôt dans la ville», réalisé en 1998 par Ulrich Fischer, beaucoup de rushes (les vidéos issues des tournages) sont laissés de côté. Ce n’est pas que ces images ne sont pas intéressantes: elles ne rentrent juste pas dans cette histoire spécifique que que le film veut raconter.

Aujourd’hui, grâce au «support» du web, il est possible de donner accès à cette mémoire non utilisée et de la valoriser de manière personnalisée. Le projet de vidéo interactive proposé par Ulrich Fischer prend comme «tête de comète» ce film documentaire; en lien avec toutes les scènes du film, d’autres extraits vidéo (la «queue de la comète») peuvent être ajoutés à une playlist personnelle. Ainsi, chaque spectateur pourra se constituer sa propre histoire, au gré de sa propre navigation à travers les archives du quartier.
Et à la sortie, partager son propre remix!

Une comète dans le ciel vidéo

Dans ce billet, j’aimerais positionner notre projet Comet en perspective à la consommation vidéo sur le web (avec une pointe de provocation) et développer des arguments en faveur d’un changement de paradigme (avec une tonalité plus intégrante).
D’un côté, il s’agit de mettre en question de manière constructive nos réflexes et héritages culturels, et de l’autre, de proposer des nouvelles manières de créer, de visionner, puis, potentiellement, de participer.
En somme, de passer d’un état de lecture (clic sur le bouton play) à un état de lecture / écriture (clics multiples, avec création d’une trace qui nous « appartient » et que l’on peut partager).

comet3

Problématiques

  • La vidéo est un objet mort. En effet, une fois uploadée, la vidéo reste statique et ne peut pas évoluer au gré des besoins, des interactions ou du contexte de l’utilisateur.
  • Le contexte initial de la vidéo est perdu. À moins de remplir une multitude de champs dans un formulaire, aucune information importante liée aux sources constitutives de la vidéo publiée n’est gardée et pourrait être exploitable. En effet, à la sortie du montage, plus aucune information sur les rushes et autres éléments narratifs et structurants qui constituent le montage. Une vidéo sans le contexte de ses origines, c’est comme un arbre sans racines: ça ne tient pas et ne peut survivre sans mise sous serre (merci YouTube, Netflix et consorts).
  • Les playlists sont figées ou aléatoires. Soit la playlist est éditorialisée en amont par un auteur et elle fait sens – mais elle reste figée. Soit la playlist est générée de manière aléatoire et elle ne fait pas sens – mais elle est vivante. Une playlist qui fait sens tout en étant vivante et personnalisable: voilà qui pourrait être désirable. Non ?
  • L’interaction utilisateur est très limitée. À moins de rajouter des boutons interactifs sur la vidéo et de créer ainsi une navigation de vidéo à vidéo par dessus la vidéo en cours, le spectateur reste passif. Comme au temps des CD/DVD-ROM ou du web des années 1990, ce type d’interactivité ajoute une dynamique active pour le spectateur. Mais cela repousse le problème plus loin: les liens entre les vidéos sont définis une fois pour toutes, et donc la navigation va toujours être la même: statique, non évolutive, figée. Tellement pas web 2.0…

La vidéo doit-elle forcément rester comme un objet figé qui vient d’un autre temps, alors que le web d’aujourd’hui est tellement inventif, vivant et personnalisable ?
Pourquoi la vidéo doit-elle rester exclue de la dynamique d’appropriation, de participation, de remix ou d’interactions sociales que l’on vit dans le web des années 201X ?

Arguments 

  • Rendre la vidéo vivante. Le concept que Memoways met en avant avec Comet est de d’interconnecter puis d’exposer les éléments constitutifs d’une vidéo: les plans. Chaque plan a sa propre cohérence et garde son contexte initial. La vidéo que l’on voit au final n’existe pas en tant que telle: elle est lue en temps réel et sans coupures à partir des plans, en fonction de la volonté de l’auteur, de la playlist et des envies ou du contexte de l’utilisateur. La vidéo est donc un flux de plans: comme avec les Tweets sur Twitter, on peut lire le flux dans l’ordre défini, mais on peut également aller chercher dans le flux juste les éléments qui nous intéressent. On a alors un flux de plans qui correspondent à nos envies, nos besoins.
  • Garder le contexte de la vidéo à la racine. Chaque vidéo qui est exposée à travers la plateforme vidéo de Memoways est un plan non monté, qui garde le maximum de son contexte initial: qui a fait la vidéo, où, quand, comment… Et l’on peut ajouter des informations sur ce que raconte la vidéo, de manière à lui donner la chance d’être trouvée et exploitée avec d’autres vidéos qui parlent de la même chose.
  • Les playlists sont maitrisées mais restent vivantes. L’auteur a la possibilité d’exposer une playlist qui correspond à un besoin: par exemple de présenter toutes les vidéos qui parlent d’une certaine thématique à travers des interviews de plusieurs personnes différentes. À partir de là, l’utilisateur peut aller filtrer le flux thématique exposé pour regarder puis partager que ce que raconte un seul intervenant qui lui plait bien.
  • L’interaction est hautement personnalisable. Comme les liens entre les vidéos se font au niveau du plan et que les combinaisons entre les plans ne sont pas basées sur des connexions définies « en dur » (de manière statique et unique), l’interaction que l’utilisateur peut avoir avec le flux de vidéos est hautement personnalisé.

comet-pedagogic-web

En somme, l’expérience Comet permet à chaque utilisateur de naviguer à travers un flux structuré de vidéos pour ensuite, s’il le souhaite, créer sa propre playlist en fonction de ses besoins, questions ou envies.

La playlist peut être composée de plans et donc générer une histoire personnalisée, unique.
Ou la playlist est composée de vidéos déjà montées et permet de partager une liste structurée d’histoires choisies.

Grâce à Comet, il devient enfin possible de confectionner des histoires personnelles, de manière non destructive (on ne détruit pas les histoires des autres ce faisant) et de partager une collection de contenus choisis.

Autrement dit: après l’avènement de ce que l’on appelle le « responsive design », où l’affichage des contenus s’adapte automatiquement à l’appareil de l’utilisateur, voici venir enfin le temps du « responsive storytelling », où l’histoire s’adapte de manière dynamique et personnalisée a ses propres envies, besoins ou contexte d’usage (mobile, stationnaire…).

Nous développons avec Memoways actuellement la version 2 de Comet – stay tuned 😉

Memoways introduces Comet

Something is missing on the web.

When you watch a video on Youtube for example, you are looking at a static file: a bit like a PDF, it will never change, evolve or allow you to personalize the story you get.

COMET-VideoPlayer-static-web

Imagine that the video stream is adapting itself to your questions, your needs or even your behavior

COMET-VideoPlayer-dynamic-web

We created Comet…

COMET-VideoPlayer-steps-web

Comet connects a video to a stream of video fragments.
On one hand, you have an edited movie, telling a story in a closed and linear form.
On the other hand, you have a stream of video fragments, giving access to additional information in an open and dynamic way.
The head of the Comet is the edited movie, while the trail is the stream of video fragments.
The use of the video player is very simple: watch a video, select interesting topics just by clicking on keywords that will dynamically appear under the video and create a personal playlist of additional content, you can then remix and share.
Comet enables users to easily create and share their experiences with video !

La suite…

Confusion.today à Soleure

Après avoir mis en ligne un prototype en septembre 2015, nous avons continué de travailler sur le projet transmedia Confusion.today, en parallèle des développements portant sur le player Comet.

Peter Mackay a oeuvré une bonne partie de l’hivers sur la sélection de vidéos en lien avec le sujet (Guantanamo, prisonniers politiques, etc) puis sur les connexions entre des moments spécifiques du film et les thématiques représentées par ces fragments vidéo.
Nous avons choisi deux extraits du film, en nous concentrant sur une éditorialisation la plus précise que possible, en y ajoutant également des pondérations: les fragments vidéos ajoutés dans la playlist vont suivre une logique de qualité / choix de sens, comme pour des choix de montage.

La version mise en ligne a apportée les fonctionnalités suivantes:

  • Création de playlist personnalisée, avec fonction remix (réorganisation de la playlist)
  • Tooltips (informations contextuelles sur les vidéos, avec un simple survol de la souris)
  • Partage de la playlist personnelle (avec le bouton Share)

Le player Comet, étant la fondation technique et conceptuelle pour ce projet transmedia, va encore évoluer les temps qui viennent. Nous allons donc pouvoir mettre à jour ce projet en fonction des améliorations et ajouts de fonctionnalités de Comet.

Confusion.today_2015-01-19_01-web

Nous allons présenter cette version actuelle du projet transmedia « Confusion.today » le lundi 25 janvier dans le cadre d’une table ronde regroupant les projets soutenus par Pro Helvetia en 2015.

Au retour du trip américain

Les deux semaines passées à San Francisco puis à New York ont été denses (beaucoup de meetings) et très instructives.
Le but de ce voyage était de vérifier que notre player vidéo Comet a le potentiel de rencontrer les attentes et besoins du marché nord américain – et par ricochet, de persuader également une audience plus large.
Nous avons voulu rencontrer des acteurs de première ligne (YouTube, entre autres), des penseurs de fond (entrepreneurs et consultants) et des investisseurs (VC’s) – ce qui a été chose faite avec une moyenne de 2 meetings par jour.

Je vais apporter un peu plus de détails sur Comet prochainement; en attendant ce que je peux dire c’est que ce player permet de découvrir, de manière intuitive et personnalisée, des contenus vidéos connectés à une vidéo principale.
Il y a la tête de la comète (la vidéo principale) et la queue de la comète (playlist personnalisée): d’un côté un objet statique classique (le monde de la vidéo) et de l’autre un flux (le monde d’internet).
Comet permet donc de connecter les deux mondes pour permettre à l’utilisateur de découvrir, trouver, remixer et partager des vidéos à travers une playlist interactive…

20151122_USA_231_USA-NY-Sunset_231-web

Rencontres.

L’essentiel des rencontres s’est focalisé sur la présentation de Comet. A travers 3 projets demo (sport, news, documentaire), nous avons pu montrer les fonctionnalités pour ensuite focaliser sur les adaptations possibles, adaptées à l’interlocuteur. Nous avons pu mesurer la réussite de notre présentation d’après le nombre d’idées d’adaptations que nos interlocuteurs ont élaboré de manière instinctive…

La suite…

Le prototype de Confusion.today est arrivé !

Confusion_2015-09-13-webmoyen

Après quelques semaines de travail cet été, le prototype du projet transmedia « Confusion.today » est en ligne !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule: nous venons également de recevoir le soutien de Pro Helvetia avec la deuxième partie du financement pour le projet.
Nous pouvons donc immédiatement partir en mode production de manière plus conséquente 🙂

La suite…