L’aboutissement du projet Loretan

ELF1601-CapturEcranLoretanEverest

Les archives sur lesquelles nous avons travaillé proviennent directement de la collection d’enregistrements d’Erhard Loretan et de ses compagnons d’expéditions.Cette collection a été gracieusement été mise à disposition par le Musée Alpin.
On y trouve des interviews, des ascensions, des paysages à couper le souffle, ou encore des séquences montrant la population locale dans la région de l’Himalaya. Parmi la centaine d’heures d’archives que nous avons consultées et dérushées, certaines pouvant durer de trente minutes à plus d’une heure et demi.

Nous avons choisi de mettre l’utilisateur de l’application mobile au coeur de la vie d’Erhard Loretan.
Contrairement à la réalisation d’un film traditionnel, pour lequel des fragments sont assemblés dans le but d’obtenir un montage final unique, notre projet consiste en la conservation des fragments et de pouvoir les visionner directement pour eux-mêmes.
Pour ce faire, il est possible de naviguer dans des playlists grâce aux mot-clé.

En plongeant dans les archives valorisées dans l’application mobile, l’utilisateur est invité à visionner les moments les plus intimes et intenses de Loretan, non pas du point de vue d’un réalisateur qui veut nous raconter une histoire dont il est le guide, mais au contraire, du point de vue de l’alpiniste.
Hormis le travail de sélection et d’indexation qu’a représenté la sélection des fragments en fonction des scénarios et usages dans l’application, le plaisir fut surtout d’avoir la sensation d’accompagner Erhard Loretan au coeur de ses aventures, aussi bien physiques que psychologiques.

La suite…

Application mobile Loretan

LORETAN 11-web

Après quelques mois de manoeuvre d’approche (validation du budget et du projet), les dernières semaines nous avons gravi des heures de rushes (du Super-8 à la DV en passant par du 16mm et de la VHS), escaladé des enjeux (le rapport à la mort, les limites humaines, les relations humaines en situation extrêmes etc), affronté une avalanche de métadonnées (les qui, quand, quoi, où, comment etc) et cherché les meilleurs chemins (usages publics) pour arriver au but: le sommet de la montagne d’archives vidéos héritées de Erhard Loretan.

Voici en quelques lignes la teneur et le fonctionnement de cette nouvelle adaptation réalisée sur la base des concepts du projet « Walking the Edit » et de l’application mobile Memowalk.

La suite…

Inauguration de l’application ART SANS RDV

ART SANS RDV

Après plus de trois ans de gestation (création des contenus, éditorialisation, développement des applications mobiles) voici que le projet de médiation culturelle « ART SANS RDV » s’expose au public.

J’ai accompagné le projet depuis le départ (la filiation avec Memowalk et Walking the Edit est dans les racines de ce projet), en aidant à la mise en place d’un workflow de création de contenus, l’indexation et finalement à la mise en orbite des applications mobiles.
Memoways a mis à disposition son application d’indexation et a réalisé les applications mobiles (merci à Fabrice Truillot et Jody Hausmann)

La suite…

Projets culturels mobiles

Basé sur les diverses adaptations de Walking the Edit et de l’application Memowalk, nous avons développé plusieurs projets d’applications mobiles avec des partenaires divers. Les racines de certains de ces projets remontent à 2013 – le chemin de l’idée jusqu’aux usages peut prendre du temps.

Genève – Art Sans RDV.

Carte avec parcours

Cette application mobile pour iOS et Android propose une expérience de médiation culturelle dans l’espace public de la plaine de Plainpalais à Genève.

Le projet ART SANS RDV se présente sous la forme de deux volets complémentaires : une application, téléchargeable gratuitement sur les smartphones et un site web. L’application offre une expérience immersive de l’art situé dans l’espace public et part de l’expérience d’une déambulation urbaine. Le déplacement du promeneur active des commentaires sonores géolocalisés, dont l’écoute ne s’accompagne d’aucune image. Le marcheur est libre de choisir le moment où il se rend sur un territoire, le moment d’écouter les commentaires proposés et de se diriger où bon lui semble sans suivre de parcours préétabli. En somme une rencontre ambulatoire avec l’ART dans l’espace public SANS RDV. L’itinéraire du promeneur tisse ainsi un fil de commentaires composé d’une multitude de voix et de lectures sur les œuvres situées dans ce lieu. La plaine de Plainpalais se présente alors non seulement comme un espace physique, mais également comme un espace virtuel rempli, telle une mosaïque, de réflexions et d’observations.

Tiré d’un document de présentation du projet.

Le projet va être présenté au public le week end de la nuit des musées, les 16 et 17 mai à Genève.
Plus d’informations à venir sur leur site et la page Facebook.

En complémentarité, une interview réalisée en 2014 de Zsuzsanna Zsabo.

Montréal – BRIB.

Brib-affiche-web

Une rencontre avec Patricia Bergeron en 2012 à Montréal est à l’origine de cette collaboration. Le projet BRIB a été imaginé et écrit par Karine van Ameringen, Iphigénie Marcoux-Fortier et Patricia Bergeron.

Le projet Brib est né de plusieurs combinaisons qui apportent une innovation non seulement à l’industrie mobile-technologique montréalaise, mais une innovation aussi sur le plan culturel. Né d’un fort intérêt pour le documentaire à saveur locale et sociale, mû par une vision qui combine expérience utilisateur et interactivité, en plus d’ajouter une couche technologique suisse, Brib va voir le jour avec un développement réfléchi et bien pensé selon les objectifs fixés au départ.

Extrait d’un dossier du projet.

L’application iOS prototype sera normalement utilisable en mode « beta » au milieu de l’été 2015; l’idée ensuite est de chercher un financement pour passer en mode production et présenter une application publique pour 2016.

Une interview avec Patricia réalisée en 2014.

Bulle – Mémorial Loretan.

E-Loretan-sommet-web

J’ai eu le plaisir de travailler à plusieurs reprises avec Pascal Amphoux dans le passé (quelques projets depuis 2008). Dans le cadre d’un mémorial à l’honneur de Erhard Loretan, nous avons imaginé une application mobile qui permette d’accéder dans le parc du mémorial à la mémoire audiovisuelle de Erhard Loretan. En somme, d’augmenter l’espace physique avec une couche numérique, complémentaire et immersive…
En outre, un scénario d’usage intitulé « Marche ton 8000 » permettra à n’importe qui de marcher en compagnie de Erhard Loretan sur le sommet d’un des 8000 mètres de la planète, simplement… en marchant 8 kilomètres.

Cette application sera présentée au public au moment de l’inauguration du mémorial, le 3 octobre 2015.

Plus d’informations sur tous ces projets vont suivre à travers des billets spécifiques à venir.

Brib, un projet de cinéma participatif à Montréal

brib-crew-web
L’équipe de Brib

Le concept de Walking the Edit – marcher un film avec une application mobile – continue de faire des émules à travers le monde, comme avec le projet Brib à Montréal. Cette adaptation est possible en adaptant Memoways aux besoins spécifiques du projet, qui ajoute la partie création de contenus en mobilité. Ecrire des histoires de manière collaborative sur le territoire, sur base d’histoires pré-existantes.

Une interview conduite par Nora Lune en juin 2014.

Construit autour du partage interactif et collaboratif de données numériques et de la valorisation de l’espace, le projet canadien BRIB s’est vu tout récemment attribuer un investissement par le Fond des Médias du Canada, séduit par son concept novateur et participatif. Patricia Bergeron, l’une des initiatrices du projet, nous en parle…

La suite…

Mise en route de projets

incomplete26_06

De nouveaux projets basés sur « Walking the Edit » et Memoways sont en train de se mettre en route: il s’agit de projets développés avec des partenaires variés, où les concepts ont été élaborés de manière conjointe.
Les dossiers sont déposés (ou en voie de l’être) pour aller chercher des financements. En attendant les réponses (qui ne vont pas tarder), voici ce que l’on peut déjà en dire.

– « Roule ton film« . Dans le cadre d’un appel à projet de la part des TPG (Transports Publics Genevois), nous avons élaboré une variante sur rails du dispositif Walking the Edit. Une fois dans un moyen de transport en commun, l’utilisateur « reçoit » un film de fiction (linéaire donc) en lien avec son contexte (narratif, s’il utilise l’application avant d’entrer dans un tram; de transport, lié aux données Open Data fournies par les TPG). Il s’agit donc de combiner une narration linéaire (protégée, avec visionnement d’un film correspondant à la ligne empruntée) et la narration non linéaire (sur le mode combinatoire et algorithmique). Le meilleur des deux mondes en un seul usage, en somme… Un démonstrateur sur Android est en train d’être développé par l’équipe  TAM de l’université de Genève, nos partenaires sur le projet de recherche « Move Your Story« .
– « Visions dans le réel ». Encore un projet qui reste mystérieux pour le moment (surprise, surprise).
– « Verschwundene Täler und Dörfer ». Un projet de recherche avec des partenaires universitaires, sur la mémoire enfouie sous les lacs artificiels en Suisse. En se baladant autour des lacs, cette mémoire refait surface…
– « Projets mystère ». Il est encore trop tôt pour en parler (secrets, secrets).

Et d’autres projets, qui sont des adaptations libres et avec des extensions spécifiques:
– « Brib », un projet de cinéma participatif développé à Montréal par Patricia Bergeron, les glaneuses et leitmotiv.
– « Zeru« , une bande dessinée interactive couplée à une plateforme documentaire, produite par Bord Cadre films à Genève.
– « Partenariats divers »: sur des projets à plus grand envergure (muséographie, tourisme). Memoways fait partie de consortiums qui développent des concepts innovants – plus d’informations prochainement sur le blog.

Concernant les projets en route, voici les perspectives:
Paris. La cité universitaire qui héberge depuis 2010 le projet « Heritage Experience » va valoriser ce projet et le développer avec de nouveaux contenus.
Genève. Le projet genevois en route depuis 2010 pourra être présenté via notre nouvelle application mobile au début 2014.
Bagnols Sur Cèze. En attendant la nouvelle saison touristique, le projet « Mémoire Vive » initié en avril 2013 va se développer avec de nouveaux projets complémentaires en 2014.

Bagnols, c’est parti ! (à pied)

bg-header

Après plus d’une année de préparation et mise en place, y compris de la production de contenus spécifiques, voilà que le projet Mémoire Vive a été rendu public aujourd’hui.

Les thèmes abordés lors de parcours sont variés : le patrimoine, l’histoire, les récits de vie, les savoir-faire et talents locaux, les manifestations locales… Il s’agit de privilégier la diversité des approches et des points de vues.

La suite…

Adaptations en cours

Plusieurs adaptations et projets spécifiques basés sur le dispositif « Walking the Edit » via la plateforme Memoways sont en cours de production: dans les semaines et mois qui viennent, nous allons présenter ces projets sur lesquels nous travaillons depuis quelques mois.

Bagnols-Sur-Cèze. Il y a une année démarrait la mise en route de l’adaptation « Mémoire Vive » dans cette ville du sud de la France (vallée su Rhône, tout près de Avignon). Entre août et septembre 2012, une équipe d’artistes et de vidéastes a arpenté le territoire bagnolais et a produit une base de données audiovisuelle que nous avons indexé durant l’hivers 2012-13. Environ 1700 vidéos ont ainsi été tournées et une partie va se retrouver dans l’application qui va sortir sur l’appstore d’ici mi mai. Une version Android est prévue également, une première ! Plus d’informations précises via un post spécifique qui va suivre au mois de mai.

memoirevive_MW_2013-04-12

Une vue provisoire sur la géolocalisation de la base de données.

Genève. Comme il s’agit du territoire « natif » du projet (Walking the Edit / Memoways / C-Side sont domiciliés à Genève), nous travaillons sur plusieurs adaptations et versions démo du projet:
– L’adaptation artistique que nous avons démarré en 2010, grâce à quelques subventions et aides publiques. Nous continuons à produire du contenu et à indexer les contenus existants. Il est prévu de sortir une version de l’application [email protected] qui sortira sur l’appstore tout prochainement ce printemps.
– Une démo pour la télévision, pour l’office de tourisme; une version pour tester le fonctionnement du dispositif avec des images d’archives (des années 30 jusqu’à aujourd’hui) et une version pour tester comment la fiction (extraits de films de fictions tournés à Genève) pourrait être « soluble » avec une utilisation générative (et non pas via une narration linéaire ou en arborescence). Ces quelques projets ne seront pas publics dans un premier temps, mais toute personne intéressée pourra recevoir une version de l’application smartphone dédiée ainsi qu’un accès aux films (cachés et accessibles via un mot de passe).

Lausanne. Il s’agit d’une adaptation réalisée cet hivers dans le cadre d’un mandat pour la ville de Lausanne (voir les détails dans ce billet). Malheureusement, pour des raisons « politiques » (sur lesquelles je pense revenir prochainement) il n’est pas possible de présenter les fruits de notre travail: environ 500 vidéos (plans courts sans montage) ont été tournés lors de deux jours de tournage collectif, réalisés lors d’un « transect » à travers une portion délimitée du territoire lausannois (cf images ci dessous). Nous avons également été chercher quelques films d’archives et témoignages du web que nous avons également ajouté à la base de données, afin d’avoir d’autres points de vues sur le territoire.

PDCOM_MW-carte-avril2013

Une sélection (30%) des vidéos et photos produites durant les deux transects, sur une carte navigable et clicable.

PDCOM_MW-avril2013

Une capture d’écran de l’interface de notre application Memoways (le « back-end ») avec l’organisation des médias pour pouvoir utiliser ces médias en mobilité (walking the edit) ou via une carte (smartmap).

 Paris. L’adaptation à la Cité Universitaire de Paris (Paris Sud plus généralement) via le projet « Heritage Experience » existe déjà depuis quelques années (depuis 2010 pour être précis), mais nous avons optimisé les fondations du projet pour lui permettre une utilisation publique et « décentralisée » (indépendante de nous – la structure « Dédale » qui s’occupe de ce projet a ainsi maintenant toute la main sur le projet). L’application mobile HE – Paris Sud va sortir tout prochainement sur l’appstore et ainsi permettre cet usage public.

Walking in Montreal

Les quelques jours passés à Montréal au festival du nouveau cinéma (FNC) ont permis de mettre sur pied une petite adaptation de WE dans le vieux Montréal: avec une trentaine de vidéos en provenance du web et un peu moins de 200 clips tournés en deux jours de ballades à l’aide d’un iPhone (cf images ci dessus), une première présence du projet à des fins de test est visible ici.
Ce quartier n’est pas très « loquace », relativement peu de monde dans les rues balayés par le vent, des parkings entre les immeubles et beaucoup de travailleurs de la ville affairés à rendre le tout propre ou plus fonctionnel. Ce n’est donc qu’une première approche restant en surface (même s’il y a eu quelques sympathiques rencontres) – pour donner envie à d’autres de creuser plus loin, plus longuement…

Le projet a en outre été présenté au FNC PRO – voir une vidéo de présentation du projet par Ulrich Fischer, réalisée via skype – et était en compétition dans le cadre du FNC LAB dans la section des projets interactifs.

Démarrage de l’adaptation bruxelloise

Après un sprint final éprouvant (on a eu une version beta de l’application iPhone 3 heures avant le vernissage, et le site web a été terminé 1 heure avant…), voici enfin les premiers films bruxellois en ligne sur la page dédiée au projet.
Il faut savoir que sous le capot, tout est nouveau (nouvelle base de données, nouvelle architecture d’ensemble, API’s etc), lié aux récents développement de notre dispositif applicatif Memoways. Il y a encore plein de choses existant dans la version antérieure du site web qui manquent (comme les couleurs pour les thématiques, affichage des statistiques et métadonnées du trajet), mais ça va suivre les semaines qui viennent. Nous allons pour cela refaire intégralement le site web sur un nouveau CMS (wordpress sans doute) qui va nous permettre de pérenniser les développement pour d’autres sites à venir.

La suite…