Produit

[av_textblock ]
Prenez Dropbox (stockage cloud) et Evernote (annotation et partage), avec en plus une bonne poignée de Basecamp (gestion de projets), cela donne une solution originale et puissante pour vos contenus audiovisuels !

Stocker (dans le cloud), annoter (ajout de tags) puis réaliser des projets (définir les « règles de jeu »): voici le workflow en trois temps pour proposer des environnements narratifs personnalisés selon la plateforme des utilisateurs (smartphone, tablet, ordinateur).

Pour ce faire, Memoways propose une plateforme logicielle composée de services web dans le cloud (stockage, base de données, API’s, web SDK), d’un logiciel d’édition (pour les producteurs de contenus) et d’applications mobiles (pour le public des producteurs de contenu).

Le dispositif logiciel Memoways permet de gérer et de valoriser de manière novatrice vos ressources numériques sur internet.

Le dispositif est composé des modules / logiciels suivants (voir ce schéma pour une vision d’ensemble):

 L’application d’éditorialisation Memoways (l’élément principal)
– une base de données dans le « cloud » contenant données, métadonnées et usages
– des API’s
– un algorithme innovant: un « moteur de montage »

Vous déterminez comment vos documents audiovisuels vont pouvoir exister et être utilisés dans le « nuage« : la spécificité de l’application d’éditorialisation Memoways est l’utilisation intensive et originale de métadonnées (mots clefs, liens etc) afin de mettre à disposition vos données pour des usages personnalisés et originaux.
Il s’agit d’un éditeur de contenu qui permet de géolocaliser vos documents en lien avec un territoire donné, en leur attribuant une place dans un scénario d’usage défini par vos soins, principalement pour pouvoir déployer vos données dans le cadre d’usages numériques en mobilité.
Vos documents pourront ainsi se combiner de manière singulière et dynamique en fonction de vos choix d’indexation (l’éditorialisation des métadonnées) mais également en vous « abonnant » à des services web qui sont mis à votre disposition directement dans notre application.

L’utilisateur final pourra ainsi cheminer de manière interactive, singulière et surprenante à travers votre mémoire numérique partagée.

Par exemple: 
avoir un accès en temps réel à l’histoire d’un lieu tout en le traversant; jouer avec des éléments fictionnels et ludiques liés avec le quartier dans lequel on se trouve; composer de manière interactive un film à partir de vidéos préexistantes tout en y ajoutant ses propres images; écouter des commentaires de spécialistes à propos d’une exposition que l’on visite; etc…

Vous trouverez quelques exemples d’applications déjà existantes ou en train d’être constituées dans les pages « Use cases« .

En plus de fournir toutes les fonctionnalités des solutions de DAM (Digital Asset Management = Gestion de Ressources Numériques) classiques, l’originalité de notre application réside dans sa capacité à être couplé avec des services web (via des API’s) qui vont étendre et démultiplier la présence de vos données sur le web ainsi qu’en lien avec un espace réel.

Un document PDF de deux pages qui explique les grandes lignes de l’application web Memoways.

 

Le dispositif logiciel Memoways est constitué des éléments et fonctionnalités suivants, qui sont tous « pilotés » et gérés depuis notre application d’édition Memoways.

1) Une base de données composée des métadonnées relatives aux fichiers audiovisuels stockés dans le «nuage».
Cette base de données a été développée de manière à répondre aux besoins spécifiques liés aux divers usages que nous prévoyons.
Une interface REST / http complète permet d’accéder de manière souple et hautement paramétrable à tout le contenu de la base de données. Utilisant PostgreSQL avec un serveur d’interface distribué qui est programmé en Ruby On Rails, la base est hébergée sur des cloud serveurs dédiés. Elle est donc facilement évolutive.

2) Un outil d’édition: notre application Memoways. Cette application permet de gérer les fichiers et les métadonnées qui leur sont associées, en ayant la possibilité d’uploader les fichiers, d’organiser, trier, indexer, placer sur une carte, décrire, classer, retrouver, enrichir et distribuer les données via des métadonnées dans un environnement multi-utilisateurs. Cela va permettre, entre autres, de publier certains documents selon des critères et des scénarios définis dans cette application. Ou de manière plus spécifique et originale, de pouvoir par exemple constituer un film à partir de la traduction de la forme d’un parcours vers la forme d’un film.

Chaque document est catalogué et indexé de manière objective (pas d’interprétation dans les choix d’indexation) et de manière subjective (les choix sont sujets à interprétation).
Indexation objective (liée au document lui même):
– quand: date de tournage, date de création du fichier, moment de la journée, saison etc
– qui: auteur, caméramen, protagonistes, acteurs etc
– où: lieu de tournage, localisation sur une carte ou un plan 2D/3D
– combien: durée du plan ou nombre de pages du document
– quoi: format vidéo, codec…
– comment: cadre, focale…
– ayant-droits: gestion des droits d’auteurs
– etc…

Indexation subjective (liée à l’usage que l’on veut faire du document; il peut y avoir autant d’usages d’un document que l’on veut):
– thématique: ce dont parle le document
– sujet: les éléments qu’il y a dans le document, ce sur quoi on focalise son attention
– tags: descripteurs de contenu libres
– qualité: note donnée au document
– type de montage possible
– géolocalisation et « impact » du plan sur la carte
– etc…

Actuellement en cours d’élaboration, la version 1.0 de cette application va être finalisée d’ici fin 2012.
Elle est programmée comme une application native Mac OSX (pour 10.8 et ultérieur).

3) Des API’s.

4) Des applications pour smartphone ou tablet (iPad etc). Comme exemple, voir notre application WE pour iphone (disponible gratuitement sur l’app store d’Apple d’ici fin 2012). Elle enregistre le parcours via le GPS et calcule en temps réel un film qui en résulte. La bande audio est constituée à partir des documents indexés en amont et permet à l’utilisateur d’entendre son film en temps réel via ses écouteurs. Voici un billet sur son fonctionnement actuel.

5) Des sites web. Deux exemples: Walking the Edit et Heritage Experience.
[/av_textblock]

[av_one_half first]
[av_textblock ]
Qu’est-ce que ça permet de faire ?

L’application Memoways permet de structurer vos données grâce aux métadonnées (les données sur les données) afin que des services web puissent les utiliser de manière personnalisée et dynamique. Le fait d’attribuer des métadonnées spécifiques à vos documents leur ouvre des perspectives multiples: la manière de lier un document à un autre n’est plus le seul fait d’un lien unique préétabli, mais se fait « à la volée » en fonction de la demande et du contexte de l’utilisateur final.

Par exemple, une photographie peut être présentée une fois en fonction de sa date de création (elle est placée à côté des autres photographies de 2001 que l’on a filtré par date) et une autre fois en en lien avec les personnes y sont représentées (on aimerait toutes les images avec Anna par exemple): à chaque fois le contexte qui entoure la photo change et donc l’histoire que l’on se raconte à travers la photographie est différente ou renouvelée…

Afin de faire « vivre » vos données de manière presque indépendante via des services web, il faut les structurer avec une grande précision et objectivité.
C’est ici qu’intervient l’indexation: l’application Memoways est un outil d’indexation (d’éditorialisation) de données qui permet d’ajouter une multitude d’informations sur vos documents.

La valeur de vos données ne réside donc pas seulement dans les données elle-mêmes, mais va être amplifiée et démultipliée par la quantité et qualité des métadonnées…

Comme par exemple avec les informations suivantes, qui correspondent à des questions que l’on peut se poser vis à vis des documents stockés dans la base de données:
– qui a créé le document ?
– quand a-t-il été conçu, édité, indexé ?
– d’ vient-il ? (lieu, géolocalisation)
– de quoi parle-t-il ? (sujet, thématique)
– qu’y a-t-il dans l’image ? (quels sont les « objets » principaux constituant l’image)
– dans quel scénario d’usage veut-on le faire exister ? (les règles de jeu)
– quels sont les mots clefs qui peuvent le décrire ? (les tags)
– qui détient les droits d’auteur et quelle est la période de validité ?
– qui est présent dans l’image ?
– quelle est la langue parlée, écrite ?
– de quel document principal vient-il ? (si c’est une archive, quel film ou collection photo)
– etc etc (champs personnalisables en fonction des besoins spécifiques)

Une fois que ces informations ont été complétées, il vous sera possible de lier vos documents à des services web qui vont ensuite s’occuper de manière intelligente et indépendante de « servir » vos données à l’utilisateur final, en étant « à l’écoute » et en interaction avec lui.

Vous trouverez des exemples d’usages dans les pages use cases (en anglais). Pour les francophones, vous trouverez des exemples déjà fonctionnels sur les sites « Walking the Edit » et « Heritage Experience« : deux projets artistiques et patrimoniaux qui utilisent l’écosystème Memoways pour pouvoir marcher un film
[/av_textblock]
[/av_one_half]

[av_one_half]
[av_textblock ]
Qu’est ce que c’est ?

Les services web (définition wikipédia) que vous pourrez utiliser en lien avec les données indexées dans l’application Memoways vont « servir » et présenter vos documents de manière dynamique, personnalisée et automatique dans le cadre d’une application (web, smartphone, tablet…) spécifique et originale.
En fait, il faut viser et vouloir une forte interactivité pour l’utilisateur final, qui ne va donc pas recevoir toujours le même contenu présenté d’une manière figée et unique, mais qui va pouvoir littéralement jouer avec vos données en fonction de ses propres envies et de son contexte – tout ça bien sûr cadré par les règles de jeu que vous aurez établi en amont dans l’application Memoways.
Techniquement, un service web passe par des API’s (les nôtres sont documentées ici) et des « agents » qui permettent un dialogue au niveau logiciel en garantissant une syntaxe commune entre un fournisseur de service (le serveur Memoways) et un demandeur (votre serveur web, une application smartphone ou tablet).

Quels sont les services web disponibles ?

Liés à nos projets actuels, nous mettons à disposition, pour le moment de manière gratuite et intégrée à l’application Memoways, les services web suivants:

– le moteur de montage qui permet de générer le montage d’un film (voir le projet « Walking the Edit« ). Ce moteur de montage réalise en temps réel ou en différé une playlist (un montage) à partir de l’analyse structurelle d’un parcours. Pour chaque point de localisation, le moteur calcule un score qui permet de choisir le bon document à intégrer au sein de la « timeline » de montage de l’utilisateur. Le moteur de montage s’occupe dans un premier temps d’analyser la forme du parcours (linéaire, chaotique, recoupements, etc) afin de constituer la forme du montage correspondant. Dans un second temps, il puise dans la base de données les fichiers qui conviennent le mieux à l’analyse de la forme et aux impératifs des règles de montage (continuité narrative). Cet algorithme est encore expérimental mais a déjà donné des résultats probants. Des informations plus détaillées sont expliquées dans ce post.

– la présentation cartographique, en lien avec les APi’s de Google, pour des cartes interactives et multicouches (cf le lien provisoire sur le projet « Smartmap« , projet qui sera présenté en septembre 2011 à Paris). Les données et métadonnées indexées dans Memoways sont croisées de manière dynamique avec des informations et documents puisés en temps réel sur internet (depuis les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, les plateformes de partage de type YouTube ou Flickr) – le but étant de pouvoir voyager à travers les diverses couches numériques liées à un territoire, en étant physiquement sur place ou depuis un navigateur web à distance. Il est possible d’interagir de diverses manières avec ces données: en suivant un chemin défini sur un mode de « sérendipité« , de collecter des données intéressantes dans une sorte de « panier » virtuel, d’annoter et d’ajouter des documents…

Une notice d’emploi va fournir prochainement des détails techniques supplémentaires sur la manière de « s’abonner » à un service, à en concevoir un ou à adapter un service existant à ses propres besoins.
[/av_textblock]
[/av_one_half]

Les commentaires sont clos.