Une rentrée pour que ça marche

mer

Après une petite coupure estivale et un plein de soleil, la suite de notre route se profile avec des passages de col (bientôt une nouvelle montagne de franchie !), des présentations & rencontres (festivals, écoles) et un certain nombre de chantiers qui se concrétisent (technique, contenu).
Le projet artistique Walking the Edit, avec les deux adaptations à Paris et à Bagnols « roule » tout seul maintenant; nous nous concentrons donc principalement sur la plateforme logicielle Memoways.

Voici ce qui façonne et nourrit notre chemin:
amélioration et développement de l’application mobile WE. A travers le partenariat avec l’université de Genève (TAM) et grâce à la collaboration de Kevin Salvi, la version Android a bien évolué (intégration d’une carte et lecture indépendante des fichiers audio). La version iOS va elle aussi être totalement réécrite et recevoir une nouvelle interface (les bulles, entre autre) d’ici la fin de l’année. Sous le capot, les deux applications vont avoir la même structure, ce qui permettra de générer des applications spécifiques (adaptations localisées) de manière automatisée tout en profitant d’une base commune évolutive (toutes les applications spécifiques pourront évoluer ensemble de manière parallèle). Plus d’informations dans le billet sur le projet « Move Your Story » (captures d’écran et vidéo de présentation).
console d’administration pour gérer les usages, assets et utilisateurs d’un projet. Cette console web, fonctionnant un peu comme l’administration d’un compte Dropbox, fait désormais partie intégrante de la plateforme Memoways. Appelée Michi (chemin en japonais), cette console sera mise à disposition des utilisateurs de Memoways d’ici octobre.
les beams arrivent…! Nous sommes en train de travailler sur une nouvelle fonctionnalité qui va étendre les usages « au delà » du fait de pouvoir « marcher des films ». Plus d’informations tout prochainement.

En dehors de ces chantiers techniques liés à la plateforme Memoways, nous sommes en discussions avancées avec un certain nombre de nouveaux partenaires pour développer des nouveaux projets (transmedia, visites culturelles, projet de recherche…). Certains projets nécessitent une longue piste de décollage (trouver le financement) et d’autres sont déjà dans une dynamique de concrétisation – plus d’infos vont donc suivre cet automne…

Il y a également quelques présentations et workshops de prévus pour le début de l’automne:
participation à XML Switzerland à l’ECAL, fin septembre. Nous allons réactiver l’adaptation de Renens pour cette occasion – voir le billet dédié.
– participation à une conférence à Angers « Marcher Angers Penser » tout début octobre.
workshop dans le cadre de l’évènement Obs/IN à l’école de photo de Arles, courant du mois d’octobre.
conférence / présentation dans le cadre du festival « Tous Ecrans«  à Genève, début novembre.

Les chantiers de l’été

Slide13

Ce blog a été quelque peu silencieux ces derniers temps: non les vacances ne sont pas (encore) passées par là, mais des chantiers souterrains prennent toutes nos ressources actuellement.

Voici donc un peu de lumière du jour sur ces travaux des profondeurs:
– Nouveau site web Memoways. L’actuel (l’ancien bientôt !) site n’est vraiment pas clair ni vendeur. Nous sommes en train de refaire de fond en comble un tout nouveau site qui sera, on y travaille dur, très joli, très clair et hautement engageant. Il sera en ligne tout début juillet.
Suivi des adaptations à Bagnols-Sur-Cèze, Paris et Bruxelles. C’est encore quelque peu timide (la météo n’y a pas aidé), mais ces adaptations sont désormais utilisables par le grand public. Pour rendre l’expérience encore plus facile et limpide, nous allons mettre à jour les app’s de ces trois adaptations également pour le début de juillet.
La plateforme Memoways fait encore des petits. En gestation, une console d’administration web qui permettra à toutes les personnes utilisant notre plateforme d’administrer leur compte, les contenus, usages et projets. Ce dernier arrivé aura un petit nom japonais: il a été conçu à Tokyo…

Et en vrac les autres chantiers: l’application d’édition Memoways (nouveaux champs de métadonnées, fonction filtrage), le serveur et les API’s (nouvelle structure de données et API’s mis à jour), la mise en place d’une structure logistique pour créer et gérer les projets de partenariats et de vente…

Bagnols, c’est parti ! (à pied)

bg-header

Après plus d’une année de préparation et mise en place, y compris de la production de contenus spécifiques, voilà que le projet Mémoire Vive a été rendu public aujourd’hui.

Les thèmes abordés lors de parcours sont variés : le patrimoine, l’histoire, les récits de vie, les savoir-faire et talents locaux, les manifestations locales… Il s’agit de privilégier la diversité des approches et des points de vues.

La suite…

Heritage Experience est là !

L’adaptation parisienne de Walking the Edit, intitulée « Heritage Experience » est depuis ce soir sur l’appstore.

iconeHE

Cliquez sur le bouton pour installer…

Quelques détails pour cette version localisée:

Heritage Experience est un service numérique culturel innovant dédié à la valorisation du territoire et du patrimoine. Basé sur une application iPhone novatrice, Heritage Experience permet d’explorer de manière sensible un territoire et d’accéder en mobilité à un ensemble de contenus audiovisuels géolocalisés (images d’archives, interviews d’usagers du territoire, points de vue d’experts, récits d’habitants…).

La suite…

Les prochaines présentations et conférences

Cet hivers a été consacré à la consolidation de nos bases techniques et à la mise en orbite de plusieurs adaptations (cf billet sur les adaptations). Maintenant que nous pouvons laisser « pousser » ces adaptations (c’est le printemps), il est aussi prévu de faire quelques interventions dans des conférences, séminaires et workshops à travers le monde.

Montréal. Un séminaire et workshop organisé mi mai conjointement par les universités de Montréal, Paris et Shanghai vont rassembler un certain nombre de personnes autour des questions liées à la fiction exploratoire via des mécaniques de jeu (ARG etc). Il est prévu de constituer des contenus via un workshop, indexer ces contenus pour ensuite tester de manière pratique les hypothèses posées dans le cadre de ce séminaire.

affiche-homme qui vole-Final-web

Bienne. Une conférence organisée dans le cadre de la Schule für Gestaltung Biel und Bern se fera le 30 mai. Le programme de ce cycle de conférences.

Paris. Un séminaire organisé par le Campus Fonderie de l’Image va réunir autour d’une table ronde quelques intervenants, pour échanger sur des sujets variés, alliant graphisme, typographie, mais aussi sciences humaines et nouvelles technologies. Samedi 1er juin, l’après midi – les détails suivent.

Zürich. Un workshop pour les étudiants de la filière CAST à la ZHdK est prévu début juin. Sur le modèle mis en place en septembre lors d’un workshop à Bâle, nous allons réaliser des contenus avec les étudiants, que nous allons indexer dans la foulée afin d’avoir directement à la « sortie » du workshop une application mobile que les étudiants pourront tester immédiatement.

Mise à jour de l’application iPhone

Depuis la sortie de la première application WE sur l’appstore ([email protected]) nous avons continué de développer notre application smartphone sur les points suivants:

– Choix du scénario d’usage. Le scénario d’usage est en quelque sorte le « genre » du film que l’on peut choisir dans une liste entre 2 et 4 possibilités. Par exemple pour l’adaptation parisienne, nous avons « La Cité à travers les âges » (le passé de la CIUP), « La Cité aujourd’hui » (le présent) et « Tour du monde en 80 pas » (des vidéos en lien avec les nationalités présentes sur le territoire). Soit l’utilisateur sait ce qu’il veut (le passé par exemple) soit il peut sélectionner « Surprend-moi » pour laisser le moteur de montage choisir un scénario pour lui. L’idée est de mieux « cadrer » l’expérience utilisateur via une limitation plus logique des contenus, sachant que c’est toujours notre « continuité thématique » qui va garantir une construction causale plus continue.

– Une vue plus complète sur les infos d’un média. En plus des infos déjà présentes (titre du média, durée et thématiques) nous avons ajouté les infos suivantes: nom de l’auteur, date de création du média, tags.

– Une amélioration du moteur de montage. Il s’agit de la « pièce maîtresse » incontournable de l’application, qui permet de réaliser le montage du film en temps réel via une utilisation « intelligente » des métadonnées. Nous avons amélioré la relation vitesse de la marche / rythme du film et la proximité au média le plus proche; au final, l’expérience du montage en temps réel devrait être améliorée dans la plupart des cas. Afin de pouvoir pousser encore plus loin cet algorithme, nous sommes en train de programmer un simulateur pour tester les variables via un trajet déjà enregistré, afin de voir comment le moteur de montage sélectionne les médias dans la base de données. Il sera ainsi possible de voir ce que le moteur retient et ce qu’il « loupe », et de faire changer les variables afin d’arriver à produire le résultat le plus proche de ce que nous cherchons.
Voici une visualisation du processus de montage:

– Visionnement du film directement depuis l’application. Ceci est une grande avancée, même si la lecture n’est pas encore totalement fluide (il y a un bug dans le kit video de Apple). Donc en sélectionnant un parcours que l’on a enregistré, il est possible de visionner le film directement depuis l’application (mais il faut être connecté en WIFI pour lire les vidéos). Une fois que l’on a vu la vidéo il est possible de la nommer et de la publier; il est bien entendu également possible de visionner les vidéos déjà publiées (qui sont sur le site internet).
Voici deux captures d’écran pour cet ajout:

– Nouveau « pipeline » pour la génération d’application spécifiques. Comme nous faisons une application par projet / adaptation, il nous faut une logistique bien architecturée pour pouvoir facilement lier les contenus (fichiers audio et métadonnées) à des informations et visuels spécifiques au projet. Nous avons maintenant un système quasiment automatisé pour « builder » (compiler) ces applications localisées et les installer simplement via un lien internet sur n’importe quel smartphone iOS (sans devoir passer par l’appstore). Il est prévu de pouvoir automatiser complètement ce processus directement à la sortie de l’application Memoways: il suffira de sélectionner les assets (médias) qui doivent être inclus dans le « package » de l’application mobile et de sélectionner « Build », et une réaction en chaîne démarre pour finalement aboutir à un lien généré qui pointe sur l’application à installer. Cette automatisation totale est prévue pour cet été.
Voici une capture d’écran de la page de téléchargement d’une application localisée (on reçoit un lien par un mail, on clique dessus et on installe simplement via cette page web l’application sur son propre téléphone).

Pour finir, il est important de mentionner qu’une nouvelle version de l’application WE pour iPhone est en chantier – elle sera là dans le courant de cet été et apportera une toute nouvelle expérience utilisateur et des fonctionnalités supplémentaires. Plus d’informations sur cette application vont suivre d’ici le début de l’été.

Background informations about the WE project

Walking through some questions, concepts, answers…

Looking back on our way (lessons learned).

Even in a software centric approach, human decision and choices are very important (in the design of the algorithm, for example): the resulting interactions have to create an immersive experience for the user, leading to a complementary approach to storytelling. The resulting « algorithmic movies » should not be taken as replacements to existing « hand made movies », but as a new narrative continent, where stories unfold through the connections between content, users and places.

The difficulty and the challenges of this project are in finding a right and interesting balance between authorship and (inter)active users, between designing a story and designing a storyworld, between a framed narration and an open experience.

La suite…