Voyages, présentations et conférence

L’automne est toujours propice aux voyages: en cette fin 2015, ça va être le tour de San Francisco, de New York et puis de Paris.

Memoways a été soutenu milieu 2015 par la CTI (Commission pour la technologie et l’innovation) pour faire un « Market Validation Camp » aux USA; nous bénéficions également par ce biais du coaching de Didier Mesnier pour développer Memoways.
Nous allons donc pouvoir partir, Dan Wechsler et moi même, pendant deux semaines en novembre. 

1)

swissnexSF

Nous allons démarrer notre voyage à Swissnex à San Francisco entre le 8 et le 15 novembre. Il s’agit de présenter notre nouveau player vidéo Comet à des entreprises comme YouTube, GoPro et des experts dans le domaine de la vidéo sur le web / mobile.

2)

sc_logoThe_Next_Web_LogoEnsuite, entre le 16 et le 22, nous allons continuer le voyage à New York, où nous sommes invités à pitcher notre projet dans un évènement Storycode puis de présenter Memoways & Comet à « The Next Web Conference » le 18 novembre.
Autour de ces deux évènements, nous allons aussi rencontrer quelques entreprises actives dans la vidéo sur Internet.

La suite…

Applications Loretan pour iOS & Android

En complément du billet qui relate l’aboutissement du projet numérique lié au Mémorial Loretan, je vais maintenant présenter plus en détail les applications mobiles.

Nous avons prévu trois activités, proposées dès le lancement de l’application:

  • Visite du mémorial. Il faut être sur place dans le parc, à Bulle. Nous avons préparés trois playlists, où les contenus sont diffusés en fonction de sa propre localisation dans le Mémorial. L’idée ici est de pouvoir accéder à des contenus en relation avec du bâti (banc, bloc de grimpe) ou de l’aménagement paysager (arbres). Par exemple, il faut s’asseoir sur le banc pour découvrir des interviews et des histoires racontées par Erhard Loretan. La visite du Mémorial est donc personnalisée: c’est tout l’enjeu entre le travail tangible et concret des architectes (Pascal Amphoux et Agathe Caviale) et notre travail virtuel et intangible. L’un complète l’autre – un dialogue s’établi entre le lieu, ses usages et ces applications mobiles qui permettent d’accéder de manière vivante et interactive à la mémoire de Erhard Loretan.
  • Consultation libre. Ce mode permet de découvrir – à travers trois playlists et une navigation par tags – des vidéos depuis n’importe où dans le monde. Il est également possible de « liker » des vidéos pour les garder dans une playlist personnelle.
  • Marche ton 8000. Il s’agit d’une expérience immersive, en mode audioguide, qui permet à l’utilisateur de « grimper » avec Loretan sur un 8000… simplement en marchant ! C’est avec cette activité que cette application mobile prend véritablement un intérêt particulier: il s’agit de vivre une expérience que l’on ne pourra jamais avoir en regardant simplement des vidéos sur une page web.

A noter que pour avoir une expérience utilisateur satisfaisante pour les deux premières activités, il faut se connecter sur un WIFI – sinon les vidéos ne sont pas garanties de jouer de manière fluide.

Quelques captures d’écrans pour visualiser ces applications mobiles.

La version Android:

Le lien direct vers le téléchargement de cette application.

La version iOS:

La version iOS est encore en évaluation chez Apple (ça prend plus de 4 semaines actuellement pour faire valider une application…); pour tester la dernière version il faut m’envoyer un mail.

Voici une vidéo qui explique le fonctionnement de la version iOS de l’application mobile.

Merci à Fabrice Truillot de Chambrier, Jody Hausmann, Jérôme Marchanoff et Antoine Jaquenoud pour leur engagement de premier plan et la collaboration fructueuse !

L’aboutissement du projet Loretan

ELF1601-CapturEcranLoretanEverest

Les archives sur lesquelles nous avons travaillé proviennent directement de la collection d’enregistrements d’Erhard Loretan et de ses compagnons d’expéditions.Cette collection a été gracieusement été mise à disposition par le Musée Alpin.
On y trouve des interviews, des ascensions, des paysages à couper le souffle, ou encore des séquences montrant la population locale dans la région de l’Himalaya. Parmi la centaine d’heures d’archives que nous avons consultées et dérushées, certaines pouvant durer de trente minutes à plus d’une heure et demi.

Nous avons choisi de mettre l’utilisateur de l’application mobile au coeur de la vie d’Erhard Loretan.
Contrairement à la réalisation d’un film traditionnel, pour lequel des fragments sont assemblés dans le but d’obtenir un montage final unique, notre projet consiste en la conservation des fragments et de pouvoir les visionner directement pour eux-mêmes.
Pour ce faire, il est possible de naviguer dans des playlists grâce aux mot-clé.

En plongeant dans les archives valorisées dans l’application mobile, l’utilisateur est invité à visionner les moments les plus intimes et intenses de Loretan, non pas du point de vue d’un réalisateur qui veut nous raconter une histoire dont il est le guide, mais au contraire, du point de vue de l’alpiniste.
Hormis le travail de sélection et d’indexation qu’a représenté la sélection des fragments en fonction des scénarios et usages dans l’application, le plaisir fut surtout d’avoir la sensation d’accompagner Erhard Loretan au coeur de ses aventures, aussi bien physiques que psychologiques.

La suite…

Le prototype de Confusion.today est arrivé !

Confusion_2015-09-13-webmoyen

Après quelques semaines de travail cet été, le prototype du projet transmedia « Confusion.today » est en ligne !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule: nous venons également de recevoir le soutien de Pro Helvetia avec la deuxième partie du financement pour le projet.
Nous pouvons donc immédiatement partir en mode production de manière plus conséquente 🙂

La suite…

Application mobile Loretan

LORETAN 11-web

Après quelques mois de manoeuvre d’approche (validation du budget et du projet), les dernières semaines nous avons gravi des heures de rushes (du Super-8 à la DV en passant par du 16mm et de la VHS), escaladé des enjeux (le rapport à la mort, les limites humaines, les relations humaines en situation extrêmes etc), affronté une avalanche de métadonnées (les qui, quand, quoi, où, comment etc) et cherché les meilleurs chemins (usages publics) pour arriver au but: le sommet de la montagne d’archives vidéos héritées de Erhard Loretan.

Voici en quelques lignes la teneur et le fonctionnement de cette nouvelle adaptation réalisée sur la base des concepts du projet « Walking the Edit » et de l’application mobile Memowalk.

La suite…

Patrimoine et villes innovantes

interactivemapmood_2015-white

Depuis le démarrage du printemps, je travaille sur plusieurs projets où il s’agit de valoriser le patrimoine (bâti, culturel, immatériel) à travers le numérique.
Ces projets sont encore en phase de démarrage ou de sélection, donc il est encore trop tôt pour donner les détails.

Cependant, voici quelques uns des enjeux sur lesquels je porte principalement mon attention.

La suite…

Confusion.today présent aux CrossVideoDays de Paris

CrossVideoDays

Notre projet transmedia Confusion.today sera présent aux CrossVideoDays les 11 et 12 juin à Paris. Avec Dan Wechsler de Bord Cadre Films, nous allons pouvoir présenter notre projet à des potentiels partenaires et également vérifier la portée et l’intérêt du concept qui se trouve « derrière » ce projet.

Voici quelques lignes sur le positionnement du projet:

Notre monde hypermédiatisé et surexposé comporte encore des zones d’ombres et génère des situations absurdes. La mémoire humaine reste courte, malgré – ou peut-être à cause ? – des caméras, des écrans et des nouvelles qui arrivent sous forme de flux ininterrompus.

La confusion règne.

Pour en sortir, certains promettent des solutions efficaces via une histoire fédératrice (la guerre contre le terrorisme, « Je suis Charlie »).

D’autres parient sur une mise à plat objective des évènements en développant des bases de connaissance participatives (Wikipedia).

La grande majorité des spectateurs cependant se désolidarise et cherche le salut dans des objets de satisfaction immédiate, où la pensée est déjà mastiquée et la solution prête à être digérée.    

Et si la confusion d’aujourd’hui n’était pas liée à la surenchère de contenus ou de formules, mais plus au manque de liens multiples et contradictoires entre les contenus, les points de vues et le monde ?

A la difficulté de faire converser des spécialistes et de fédérer leurs apports de manière transversale et vivante ?

A notre besoin de réduire la complexité en apposant des étiquettes statiques et réductrices sur des personnes ou des problématiques ?

Nous allons insister sur le côté « trans » du projet Confusion.today. Il y a bien sûr l’étiquette transmedia pour définir la place du projet dans l’écosystème culturel. Mais il y a aussi le caractère transformateur du parcours personnel que nous permet le dispositif du projet.

Au final, on peut résumer la proposition de valeur principale par le mot transmission. Transmission de connaissances de la part de spécialistes et transmission d’expérience de la part des utilisateurs.

Le projet a eu deux soutiens financiers ce printemps: par le pôle pluridisciplinaire de la Ville de Genève et le programme transmedia de Pro Helvetia.
Merci à eux pour ces soutiens: avec ces moyens financiers reçus, on pourra développer un prototype / démonstrateur d’ici septembre. Le but du prototype est d’une part de pouvoir tester concrètement notre concept et d’autre part de trouver des partenaires et soutiens financiers supplémentaires.

 

Inauguration de l’application ART SANS RDV

ART SANS RDV

Après plus de trois ans de gestation (création des contenus, éditorialisation, développement des applications mobiles) voici que le projet de médiation culturelle « ART SANS RDV » s’expose au public.

J’ai accompagné le projet depuis le départ (la filiation avec Memowalk et Walking the Edit est dans les racines de ce projet), en aidant à la mise en place d’un workflow de création de contenus, l’indexation et finalement à la mise en orbite des applications mobiles.
Memoways a mis à disposition son application d’indexation et a réalisé les applications mobiles (merci à Fabrice Truillot et Jody Hausmann)

La suite…

Projets culturels mobiles

Basé sur les diverses adaptations de Walking the Edit et de l’application Memowalk, nous avons développé plusieurs projets d’applications mobiles avec des partenaires divers. Les racines de certains de ces projets remontent à 2013 – le chemin de l’idée jusqu’aux usages peut prendre du temps.

Genève – Art Sans RDV.

Carte avec parcours

Cette application mobile pour iOS et Android propose une expérience de médiation culturelle dans l’espace public de la plaine de Plainpalais à Genève.

Le projet ART SANS RDV se présente sous la forme de deux volets complémentaires : une application, téléchargeable gratuitement sur les smartphones et un site web. L’application offre une expérience immersive de l’art situé dans l’espace public et part de l’expérience d’une déambulation urbaine. Le déplacement du promeneur active des commentaires sonores géolocalisés, dont l’écoute ne s’accompagne d’aucune image. Le marcheur est libre de choisir le moment où il se rend sur un territoire, le moment d’écouter les commentaires proposés et de se diriger où bon lui semble sans suivre de parcours préétabli. En somme une rencontre ambulatoire avec l’ART dans l’espace public SANS RDV. L’itinéraire du promeneur tisse ainsi un fil de commentaires composé d’une multitude de voix et de lectures sur les œuvres situées dans ce lieu. La plaine de Plainpalais se présente alors non seulement comme un espace physique, mais également comme un espace virtuel rempli, telle une mosaïque, de réflexions et d’observations.

Tiré d’un document de présentation du projet.

Le projet va être présenté au public le week end de la nuit des musées, les 16 et 17 mai à Genève.
Plus d’informations à venir sur leur site et la page Facebook.

En complémentarité, une interview réalisée en 2014 de Zsuzsanna Zsabo.

Montréal – BRIB.

Brib-affiche-web

Une rencontre avec Patricia Bergeron en 2012 à Montréal est à l’origine de cette collaboration. Le projet BRIB a été imaginé et écrit par Karine van Ameringen, Iphigénie Marcoux-Fortier et Patricia Bergeron.

Le projet Brib est né de plusieurs combinaisons qui apportent une innovation non seulement à l’industrie mobile-technologique montréalaise, mais une innovation aussi sur le plan culturel. Né d’un fort intérêt pour le documentaire à saveur locale et sociale, mû par une vision qui combine expérience utilisateur et interactivité, en plus d’ajouter une couche technologique suisse, Brib va voir le jour avec un développement réfléchi et bien pensé selon les objectifs fixés au départ.

Extrait d’un dossier du projet.

L’application iOS prototype sera normalement utilisable en mode « beta » au milieu de l’été 2015; l’idée ensuite est de chercher un financement pour passer en mode production et présenter une application publique pour 2016.

Une interview avec Patricia réalisée en 2014.

Bulle – Mémorial Loretan.

E-Loretan-sommet-web

J’ai eu le plaisir de travailler à plusieurs reprises avec Pascal Amphoux dans le passé (quelques projets depuis 2008). Dans le cadre d’un mémorial à l’honneur de Erhard Loretan, nous avons imaginé une application mobile qui permette d’accéder dans le parc du mémorial à la mémoire audiovisuelle de Erhard Loretan. En somme, d’augmenter l’espace physique avec une couche numérique, complémentaire et immersive…
En outre, un scénario d’usage intitulé « Marche ton 8000 » permettra à n’importe qui de marcher en compagnie de Erhard Loretan sur le sommet d’un des 8000 mètres de la planète, simplement… en marchant 8 kilomètres.

Cette application sera présentée au public au moment de l’inauguration du mémorial, le 3 octobre 2015.

Plus d’informations sur tous ces projets vont suivre à travers des billets spécifiques à venir.

Projet transmedia « Confusion.today »

En partenariat avec la société genevoise Bord Cadre Film, nous développons actuellement un projet transmédia qui va connecter un film de fiction avec une plateforme documentaire interactive.

Confusion.today_Home

La fiction raconte le parcours rocambolesque d’un ex détenu de la prison de Guantanamo à travers les méandres de la scène politique Suisse, alors que la plateforme documentaire interactive développe cette problématique politique en proposant un accès personnalisé à des histoires réelles d’anciens détenus. 

La particularité de ce projet transmedia réside dans le visionnement participatif d’une histoire linéaire (le film de fiction) qui va générer automatiquement un récit vidéo personnalisé.

La suite…