Résumé de l’atelier design de services

Pour réaliser la plateforme numérique du projet Patrimoines franco-suisses en partage, il s’agit de répondre à trois questionnements en parallèle:

  • Quelles données ?
    Chaque lieu de patrimoine a ses propres outils de base de données, ses logiques d’indexation et méthodologies de travail. Nous avons fait un premier recensement des contenus existants dans des bases de données métiers, cartographié les pratiques courantes; maintenant il s’agit de voir comment on peut agréger les contenus dans un outil commun afin de créer des liens entre ces contenus: des histoires transversales.
  • Quelles histoires ?
    Cet outil que nous allons développer entre 2016 et 2017 permettra de récupérer des données et métadonnées existantes, ajouter des connecteurs sociaux (récupérer de manière très ciblée des contenus depuis Instagram, Facebook, Twitter etc) avec l’objectif de rendre les données éditorialisées vivantes avec des contenus « temps réel » du web social. Nous avons esquissé des schémas de fonctionnement et d’architecture; une fois que nous aurons validé les sources et les usages nous pourrons préciser les fonctionnalités et le design de cet outil d’éditorialisation commun.
  • Quels usages ?
    Des données éditorialisées sans savoir qui va les utiliser, comment et dans quel but, ne sont pas vraiment utilisables. C’est pourquoi il est indispensable de pouvoir esquisser des scénarios d’usages souhaités, en lien avec les usages actuels mais également en imaginant des nouveaux usages qui permettraient d’atteindre un public plus jeune.

Nous menons ces 3 chantiers de front; le chantier des scénarios d’usages a fait l’objet d’un atelier orienté « design de services » mené par la Cité du Design et qui s’est tenu début avril à Ferney-Voltaire.

La suite…

Le projet Patrimoines en Partage fait ses premiers pas

Suite au billet inaugural pour le démarrage de ce projet fin 2015, voici quelques nouvelles au sujet de ce projet de plateforme numérique pour la médiation des patrimoines partagés Franco-Suisse, sur lequel j’ai la responsabilité « d’assistance à maître d’ouvrage » (AMO).

Patrimoine-Lausanne2012-web

Capture d’écran d’une vue sur le projet patrimoine réalisé en 2013 à Lausanne  

Plus concrètement, j’ai conceptualisé les grandes lignes de l’architecture logicielle du projet et rédigé le cahier de charges pour pouvoir chiffrer l’opération et trouver des prestataires techniques.
Maintenant que nous avons choisi les prestataires, il s’agit de passer dans le mode opérationnel afin de pouvoir présenter la plateforme au public, en 2017.

Voici en quelques mots les chantiers actuels:

  • à travers deux questionnaires détaillés, effectuer un état des lieux des besoins, contraintes et envies des professionnels du patrimoine. Il s’agit de partir du terrain et faire se rencontrer la réalité professionnelle avec les hypothèses et objectifs du projet;
  • il s’agit également de recueillir des informations précises sur les outils utilisés (comme Apidae, plateforme Gertrud etc) pour pouvoir récupérer – de manière structurée et efficace – les données déjà existantes afin de les éditorialiser avec notre propre outil d’édition;
  • définir les scénarios d’usages souhaités. Pour ce faire, un workshop / hackathon sera organisé début avril pour permettre d’élaborer de manière collaborative et transversale ces scénarios;
  • avoir une base de « l’état de l’art »: connaître et évaluer les expériences existantes, de manière à apprendre de ces projets et de proposer des innovations bien pensées.

Les prestataires choisis sont les sociétés MobileThinking pour le développement et 8Bit Studio pour le design.

La suite…

Confusion.today à Soleure

Après avoir mis en ligne un prototype en septembre 2015, nous avons continué de travailler sur le projet transmedia Confusion.today, en parallèle des développements portant sur le player Comet.

Peter Mackay a oeuvré une bonne partie de l’hivers sur la sélection de vidéos en lien avec le sujet (Guantanamo, prisonniers politiques, etc) puis sur les connexions entre des moments spécifiques du film et les thématiques représentées par ces fragments vidéo.
Nous avons choisi deux extraits du film, en nous concentrant sur une éditorialisation la plus précise que possible, en y ajoutant également des pondérations: les fragments vidéos ajoutés dans la playlist vont suivre une logique de qualité / choix de sens, comme pour des choix de montage.

La version mise en ligne a apportée les fonctionnalités suivantes:

  • Création de playlist personnalisée, avec fonction remix (réorganisation de la playlist)
  • Tooltips (informations contextuelles sur les vidéos, avec un simple survol de la souris)
  • Partage de la playlist personnelle (avec le bouton Share)

Le player Comet, étant la fondation technique et conceptuelle pour ce projet transmedia, va encore évoluer les temps qui viennent. Nous allons donc pouvoir mettre à jour ce projet en fonction des améliorations et ajouts de fonctionnalités de Comet.

Confusion.today_2015-01-19_01-web

Nous allons présenter cette version actuelle du projet transmedia « Confusion.today » le lundi 25 janvier dans le cadre d’une table ronde regroupant les projets soutenus par Pro Helvetia en 2015.

Présentation du projet Odysée

Dans le cadre d’une tribune de midi organisée par Muriel Favarger (Abissa) au sein de Abissa Alliances Academy, j’aurais le plaisir de présenter le concept de plateforme numérique Odyssée (titre de travail) pour connecter les commerces de proximité avec des utilisateurs en misant sur la vidéo comme médium de mise en relation et d’engagement.

Dans les grandes lignes, il s’agit de pouvoir relier le online et le on-site, en utilisant le storytelling video pour personnaliser la présence online et mobile des commerces, pour générer des interactions et pour engager les utilisateurs avec les activités et services de proximité.

Odysee-web

Cette présentation va entrer dans les détails de l’outil, du workflow et du financement: ce qui peut sembler complexe et vague repose en fait sur quelques concepts concrets qu’il s’agit de mettre en oeuvre via un premier prototype. L’enjeu maintenant est de pouvoir financer ce prototype, et d’impliquer des partenaires institutionnels dans la dynamique. C’est ici que se situe principalement la première difficulté, qu’il s’agit d’aborder à travers la plateforme mise à disposition de ces tribunes de midi se déroulant au restaurant du Mirabeau à Lausanne.

Pour y participer, il suffit de m’envoyer un mail; la date de présentation est le mercredi 20 janvier, entre 12:15 et 14h. Le prix du repas, tout compris, est de 45.- à honorer sur place.

Voici la présentation:

Un grand merci à Muriel Favarger pour tout son travail de fond et son initiative de créer une plateforme accélérant la mise en réalisation de projets aussi complexes à financer que ce projet Odyssée.

abissa-aaa

Marcher son film – un texte rétrospectif

Du projet de recherche « Walking the Edit » au concept d’application mobile « Memowalk ».

Marcher son film : commençons par ces trois mots pour résumer la proposition qui sous tend ces deux projets.
Mais comment un film, qui est avant tout une expérience temporelle, peut-il devenir une expérience spatiale (et spéciale) ?

Le texte exposé entre la page 42 et 47 dans le lecteur ci dessous se propose de regarder en arrière sur ce qui a fait démarrer le détournement des images en mouvement des écrans habituels, d’esquisser à rebours le contexte des questionnements initiaux et de mettre en perspective les applications actuelles.

Remerciements à Samuel Wahl des Passeurs d’Images.

Patrimoine en partage: démarrage du projet

Cela fait déjà plusieurs mois que je travaille sur un projet de plateforme numérique intitulé « Patrimoines franco-suisses en partage« . Cette plateforme va être développée entre 2016 et 2019 dans le cadre du programme INTERREG V A, qui soutient spécifiquement des projets franco-suisses.
Le chef de file suisse, représenté par le SIPaL à Lausanne, m’a confié le mandat de faire l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) pour ce projet d’ampleur transfrontalière.

J’ai donc développé un concept de plateforme numérique pour proposer des usages innovants (= applications mobiles) en lien avec les patrimoines bâti et paysager, permettant de faire des liens entre la France et la Suisse, pour connecter les silos entre les spécialistes du domaine et pour offrir une expérience utilisateur bien personnalisée…

Après la rédaction d’un cahier des charges pour faire l’appel d’offre auprès de plusieurs entreprises suisses et françaises, nous allons dès le mois de janvier passer dans la phase de réalisation.

tags-screens

Voyages, présentations et conférence

L’automne est toujours propice aux voyages: en cette fin 2015, ça va être le tour de San Francisco, de New York et puis de Paris.

Memoways a été soutenu milieu 2015 par la CTI (Commission pour la technologie et l’innovation) pour faire un « Market Validation Camp » aux USA; nous bénéficions également par ce biais du coaching de Didier Mesnier pour développer Memoways.
Nous allons donc pouvoir partir, Dan Wechsler et moi même, pendant deux semaines en novembre. 

1)

swissnexSF

Nous allons démarrer notre voyage à Swissnex à San Francisco entre le 8 et le 15 novembre. Il s’agit de présenter notre nouveau player vidéo Comet à des entreprises comme YouTube, GoPro et des experts dans le domaine de la vidéo sur le web / mobile.

2)

sc_logoThe_Next_Web_LogoEnsuite, entre le 16 et le 22, nous allons continuer le voyage à New York, où nous sommes invités à pitcher notre projet dans un évènement Storycode puis de présenter Memoways & Comet à « The Next Web Conference » le 18 novembre.
Autour de ces deux évènements, nous allons aussi rencontrer quelques entreprises actives dans la vidéo sur Internet.

La suite…

Applications Loretan pour iOS & Android

En complément du billet qui relate l’aboutissement du projet numérique lié au Mémorial Loretan, je vais maintenant présenter plus en détail les applications mobiles.

Nous avons prévu trois activités, proposées dès le lancement de l’application:

  • Visite du mémorial. Il faut être sur place dans le parc, à Bulle. Nous avons préparés trois playlists, où les contenus sont diffusés en fonction de sa propre localisation dans le Mémorial. L’idée ici est de pouvoir accéder à des contenus en relation avec du bâti (banc, bloc de grimpe) ou de l’aménagement paysager (arbres). Par exemple, il faut s’asseoir sur le banc pour découvrir des interviews et des histoires racontées par Erhard Loretan. La visite du Mémorial est donc personnalisée: c’est tout l’enjeu entre le travail tangible et concret des architectes (Pascal Amphoux et Agathe Caviale) et notre travail virtuel et intangible. L’un complète l’autre – un dialogue s’établi entre le lieu, ses usages et ces applications mobiles qui permettent d’accéder de manière vivante et interactive à la mémoire de Erhard Loretan.
  • Consultation libre. Ce mode permet de découvrir – à travers trois playlists et une navigation par tags – des vidéos depuis n’importe où dans le monde. Il est également possible de « liker » des vidéos pour les garder dans une playlist personnelle.
  • Marche ton 8000. Il s’agit d’une expérience immersive, en mode audioguide, qui permet à l’utilisateur de « grimper » avec Loretan sur un 8000… simplement en marchant ! C’est avec cette activité que cette application mobile prend véritablement un intérêt particulier: il s’agit de vivre une expérience que l’on ne pourra jamais avoir en regardant simplement des vidéos sur une page web.

A noter que pour avoir une expérience utilisateur satisfaisante pour les deux premières activités, il faut se connecter sur un WIFI – sinon les vidéos ne sont pas garanties de jouer de manière fluide.

Quelques captures d’écrans pour visualiser ces applications mobiles.

La version Android:

Le lien direct vers le téléchargement de cette application.

La version iOS:

La version iOS est encore en évaluation chez Apple (ça prend plus de 4 semaines actuellement pour faire valider une application…); pour tester la dernière version il faut m’envoyer un mail.

Voici une vidéo qui explique le fonctionnement de la version iOS de l’application mobile.

Merci à Fabrice Truillot de Chambrier, Jody Hausmann, Jérôme Marchanoff et Antoine Jaquenoud pour leur engagement de premier plan et la collaboration fructueuse !

L’aboutissement du projet Loretan

ELF1601-CapturEcranLoretanEverest

Les archives sur lesquelles nous avons travaillé proviennent directement de la collection d’enregistrements d’Erhard Loretan et de ses compagnons d’expéditions.Cette collection a été gracieusement été mise à disposition par le Musée Alpin.
On y trouve des interviews, des ascensions, des paysages à couper le souffle, ou encore des séquences montrant la population locale dans la région de l’Himalaya. Parmi la centaine d’heures d’archives que nous avons consultées et dérushées, certaines pouvant durer de trente minutes à plus d’une heure et demi.

Nous avons choisi de mettre l’utilisateur de l’application mobile au coeur de la vie d’Erhard Loretan.
Contrairement à la réalisation d’un film traditionnel, pour lequel des fragments sont assemblés dans le but d’obtenir un montage final unique, notre projet consiste en la conservation des fragments et de pouvoir les visionner directement pour eux-mêmes.
Pour ce faire, il est possible de naviguer dans des playlists grâce aux mot-clé.

En plongeant dans les archives valorisées dans l’application mobile, l’utilisateur est invité à visionner les moments les plus intimes et intenses de Loretan, non pas du point de vue d’un réalisateur qui veut nous raconter une histoire dont il est le guide, mais au contraire, du point de vue de l’alpiniste.
Hormis le travail de sélection et d’indexation qu’a représenté la sélection des fragments en fonction des scénarios et usages dans l’application, le plaisir fut surtout d’avoir la sensation d’accompagner Erhard Loretan au coeur de ses aventures, aussi bien physiques que psychologiques.

La suite…

Le prototype de Confusion.today est arrivé !

Confusion_2015-09-13-webmoyen

Après quelques semaines de travail cet été, le prototype du projet transmedia « Confusion.today » est en ligne !

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule: nous venons également de recevoir le soutien de Pro Helvetia avec la deuxième partie du financement pour le projet.
Nous pouvons donc immédiatement partir en mode production de manière plus conséquente 🙂

La suite…