Une nouvelle Comet à l’horizon

comet5

Cela fait plus d’une année que la première version de Comet a été présentée publiquement. Depuis, nous avons produit plusieurs démonstrateurs, affiné / simplifié le design et ajouté des fonctionnalités (remix et partage).

Voici les images prototypes initiaux:

Projet transmedia « Confusion.today »

 

Comme on peut le voir, nous avons passablement simplifié le design.

Le fait d’avoir la possibilité d’anticiper et d’influencer les vidéos que l’on peut visionner dans le futur (les bulles à droite), tout en ayant la possibilité de revenir sur son historique et de le remixer (le passé, à gauche) est la caractéristique majeure de notre concept vidéo.

La suite…

Memoways au festival Tous Ecrans

Memoways est l’une des sociétés ou projets digitaux qui seront à l’affiche du programme « New Digital Talents » au prochain festival « Tous Ecrans »

Geneva International Film Festival Tous Ecrans | 4 – 12 novembre 2016

Le Festival Tous Écrans explore les liens entre le cinéma, la télévision et les nouvelles formes de création digitale. Carrefour des genres et des disciplines, le Festival se veut aussi bien un lieu de fêtes que d’expérimentations.

Nous allons présenter notre plateforme vidéo Comet ainsi que l’application Kura lors d’une séance de pitching public le mardi 8 novembre à 10h.

Le Geneva Digital Market (GDM), lance une nouvelle initiative nommée New Digital Talents pour les sociétés les plus créatives et innovantes dans la création digitale audiovisuelle.
Vingt sociétés numériques suisses et européennes les plus innovantes du moment sont invitées à présenter l’ensemble de leurs activités ainsi que leur savoir-faire en matière de création numérique devant un parterre d’acteurs-clés du digital. Le NDT est une nouvelle plateforme favorisant les échanges et rencontres entre professionnels de l’audiovisuel et jeunes talents européens à la pointe de l’innovation technologique et de la créativité artistique.
Le programme est accompagné par un module de Match-Making organisé grâce au soutien d’Engagement Migros. Cette initiative mettra en relation les talents avec des investisseurs venus du monde entier afin de les aider à mieux exploiter le potentiel de leurs projets dans un environnement international très compétitif.

Pour rencontrer les NDT : [email protected]

Memoways dans Le Temps

La vidéo sur le web est un sujet « chaud »: la preuve, cet article de Ghislaine Bloch qui se trouve en première page (puis page 15) du journal Le Temps de ce week end.

Ces start-up romandes qui innovent en matière de vidéo

La vidéo à tout va enflamme les géants du Web. Pour Facebook, Twitter ou Google, les contenus diffusés en direct sont une nouvelle manière de retenir l’attention des internautes. Au mois d’août, Microsoft a racheté Beam, un service spécialisé dans la diffusion en ligne de parties de jeux vidéo.

Memoways fait partie des quelques startups Suisse Romandes qui proposent des solutions ou produits pour étendre la portée et le fonctionnement de la vidéo grâce aux nouvelles technologies.

Les questions et réflexions qui me viennent en rebond à cet article:

  • Il y a des startups locales qui adressent les besoins pharaoniques en images animées et ciblent ce marché potentiellement énorme: pourquoi la seule solution est-elle d’ouvrir un bureau aux USA pour pouvoir continuer son activité, développer les promesses par un produit bien concret, aller plus loin dans les possibles ? Pourquoi ne serait-il pas possible de travailler main dans la main avec un acteur comme Le Temps par exemple ?
  • La même question se pose de l’autre côté de la lorgnette: pourquoi les producteurs de contenus historiques (cinéma, télévision), qui savent bien que leur survie passe de plus en plus fortement par le web, ne deviennent-ils pas parties prenantes de ces efforts entrepris par quelques structures indépendantes ? En d’autres termes: pourquoi ne serait-il pas possible de créer des partenariats qui vont plus loin que des discussions philosophiques sur le fait d’allier ressources et outils dans un objectif « win-win » comme on dit ?

Il y a bien des réponses, comme la non compréhension des enjeux liés au numérique (c’est trop technique), le manque de ressources et de compétences (l’excuse du manque de temps) ou simplement la peur du changement (ou la peur de la prise de risque).

Quoi qu’il en soit, merci à l’auteure de cet article de remettre le potentiel sur la place publique – c’est une manière de sensibiliser, avant de passer à l’étape de concrétiser et de responsabiliser… pour au final récolter les fruits de ses efforts sur le moyen / long terme.

Memoways au Start-Up day Forum EPFL

Logofinal

Je serais présent pour présenter Memoways avec un stand dédié au Forum EPFL dans le cadre du Start-Up day le 12 octobre dès 9h.

 

Le plus grand salon de recrutement de Suisse – Forum EPFL

Le plus grand salon de recrutement de Suisse avec la meilleure qualité de service.

Venez nous rendre visite et découvrez nos projets de vidéo interactive et en primeur notre application web Kura en mode beta…

Memoways au comptoir de l’innovation

Comptoir-innovation-large-web

Dans le cadre du comptoir de l’innovation, je ferais une présentation de Comet ainsi que de quelques éléments de Kura, notre outil d’éditorialisation pour réaliser, entre autres, des projets Comet.
Je mettrais l’accent sur les fonctionnalités spécifiques de l’expérience Comet, sur des exemples d’usages et les bénéfices à retirer pour les producteurs de contenus. Notre outil Kura étant encore en développement et pas encore disponible comme un produit à part entière, je présenterais que les principes particuliers, tout en pointant sur les possibles usages que notre concept va pouvoir permettre…

Cette présentation se fera dès 14h le mardi 12 septembre au palais Beaulieu à Lausanne.
Le programme détaillé en un clic.

 

Une comète dans le ciel vidéo

Dans ce billet, j’aimerais positionner notre projet Comet en perspective à la consommation vidéo sur le web (avec une pointe de provocation) et développer des arguments en faveur d’un changement de paradigme (avec une tonalité plus intégrante).
D’un côté, il s’agit de mettre en question de manière constructive nos réflexes et héritages culturels, et de l’autre, de proposer des nouvelles manières de créer, de visionner, puis, potentiellement, de participer.
En somme, de passer d’un état de lecture (clic sur le bouton play) à un état de lecture / écriture (clics multiples, avec création d’une trace qui nous « appartient » et que l’on peut partager).

comet3

Problématiques

  • La vidéo est un objet mort. En effet, une fois uploadée, la vidéo reste statique et ne peut pas évoluer au gré des besoins, des interactions ou du contexte de l’utilisateur.
  • Le contexte initial de la vidéo est perdu. À moins de remplir une multitude de champs dans un formulaire, aucune information importante liée aux sources constitutives de la vidéo publiée n’est gardée et pourrait être exploitable. En effet, à la sortie du montage, plus aucune information sur les rushes et autres éléments narratifs et structurants qui constituent le montage. Une vidéo sans le contexte de ses origines, c’est comme un arbre sans racines: ça ne tient pas et ne peut survivre sans mise sous serre (merci YouTube, Netflix et consorts).
  • Les playlists sont figées ou aléatoires. Soit la playlist est éditorialisée en amont par un auteur et elle fait sens – mais elle reste figée. Soit la playlist est générée de manière aléatoire et elle ne fait pas sens – mais elle est vivante. Une playlist qui fait sens tout en étant vivante et personnalisable: voilà qui pourrait être désirable. Non ?
  • L’interaction utilisateur est très limitée. À moins de rajouter des boutons interactifs sur la vidéo et de créer ainsi une navigation de vidéo à vidéo par dessus la vidéo en cours, le spectateur reste passif. Comme au temps des CD/DVD-ROM ou du web des années 1990, ce type d’interactivité ajoute une dynamique active pour le spectateur. Mais cela repousse le problème plus loin: les liens entre les vidéos sont définis une fois pour toutes, et donc la navigation va toujours être la même: statique, non évolutive, figée. Tellement pas web 2.0…

La vidéo doit-elle forcément rester comme un objet figé qui vient d’un autre temps, alors que le web d’aujourd’hui est tellement inventif, vivant et personnalisable ?
Pourquoi la vidéo doit-elle rester exclue de la dynamique d’appropriation, de participation, de remix ou d’interactions sociales que l’on vit dans le web des années 201X ?

Arguments 

  • Rendre la vidéo vivante. Le concept que Memoways met en avant avec Comet est de d’interconnecter puis d’exposer les éléments constitutifs d’une vidéo: les plans. Chaque plan a sa propre cohérence et garde son contexte initial. La vidéo que l’on voit au final n’existe pas en tant que telle: elle est lue en temps réel et sans coupures à partir des plans, en fonction de la volonté de l’auteur, de la playlist et des envies ou du contexte de l’utilisateur. La vidéo est donc un flux de plans: comme avec les Tweets sur Twitter, on peut lire le flux dans l’ordre défini, mais on peut également aller chercher dans le flux juste les éléments qui nous intéressent. On a alors un flux de plans qui correspondent à nos envies, nos besoins.
  • Garder le contexte de la vidéo à la racine. Chaque vidéo qui est exposée à travers la plateforme vidéo de Memoways est un plan non monté, qui garde le maximum de son contexte initial: qui a fait la vidéo, où, quand, comment… Et l’on peut ajouter des informations sur ce que raconte la vidéo, de manière à lui donner la chance d’être trouvée et exploitée avec d’autres vidéos qui parlent de la même chose.
  • Les playlists sont maitrisées mais restent vivantes. L’auteur a la possibilité d’exposer une playlist qui correspond à un besoin: par exemple de présenter toutes les vidéos qui parlent d’une certaine thématique à travers des interviews de plusieurs personnes différentes. À partir de là, l’utilisateur peut aller filtrer le flux thématique exposé pour regarder puis partager que ce que raconte un seul intervenant qui lui plait bien.
  • L’interaction est hautement personnalisable. Comme les liens entre les vidéos se font au niveau du plan et que les combinaisons entre les plans ne sont pas basées sur des connexions définies « en dur » (de manière statique et unique), l’interaction que l’utilisateur peut avoir avec le flux de vidéos est hautement personnalisé.

comet-pedagogic-web

En somme, l’expérience Comet permet à chaque utilisateur de naviguer à travers un flux structuré de vidéos pour ensuite, s’il le souhaite, créer sa propre playlist en fonction de ses besoins, questions ou envies.

La playlist peut être composée de plans et donc générer une histoire personnalisée, unique.
Ou la playlist est composée de vidéos déjà montées et permet de partager une liste structurée d’histoires choisies.

Grâce à Comet, il devient enfin possible de confectionner des histoires personnelles, de manière non destructive (on ne détruit pas les histoires des autres ce faisant) et de partager une collection de contenus choisis.

Autrement dit: après l’avènement de ce que l’on appelle le « responsive design », où l’affichage des contenus s’adapte automatiquement à l’appareil de l’utilisateur, voici venir enfin le temps du « responsive storytelling », où l’histoire s’adapte de manière dynamique et personnalisée a ses propres envies, besoins ou contexte d’usage (mobile, stationnaire…).

Nous développons avec Memoways actuellement la version 2 de Comet – stay tuned 😉

Inauguration de l’arcade le 8 avril !

Depuis mon départ de C-Side début 2015, j’ai cherché un nouveau lieu pour faire décoller Memoways et pour constituer une plateforme plus « sociale » pour mes propres activités.
Le fait de travailler dans le numérique, qui plus est avec des applications mobiles et pour le web, rend le travail sur les projets relativement abstrait à faire comprendre, appréhender et à fortiori à communiquer.
J’ai d’abord essayé de contribuer au lancement d’un regroupement de professionnels du numérique, qui n’a pas pris racine, principalement parce que ce domaine d’activité oeuvre dans un cadre encore très instable… Mais sur le chemin, je me suis dit qu’il fallait absolument trouver un lieu qui intègre une « interface » entre ce monde de projets immatériels et le monde réel: espace de partage entre la réflexion et l’action, connecteur entre des idées et des gens, amplificateur entre des envies et des réalisations…

Dans la foulée de ces réflexions quelque peu rêveuses, j’ai eu la chance de pouvoir emménager dans une arcade sur rue, au 24 rue de Montbrillant à Genève – un lieu que je connais bien, ayant été habitant de cette maison entre 1992 et 2005.

20160321_arcadeEXT_01-recadre-web

Cette arcade se trouve juste à 1 minute de la gare, en face du parc des Cropettes, avec un accès à un jardin et une belle arrière cour comme il n’est reste que très peu en ville. Avec ses deux pièces, l’arcade est suffisamment grande pour accueillir jusqu’à 6 ou 7 personnes.

Pour en venir à l’essentiel: voilà que 6 mois se sont déjà écoulés – et voici qu’avec le printemps naissant je peux enfin ouvrir les portes pour fêter ce nouveau départ: le vendredi 8 avril, nous invitons le public, les amis et collaborateurs pour un apéro festif entre 18h et 22h, en présentant nos divers projets, anciens et nouveaux.

La suite…

Memoways introduces Comet

Something is missing on the web.

When you watch a video on Youtube for example, you are looking at a static file: a bit like a PDF, it will never change, evolve or allow you to personalize the story you get.

COMET-VideoPlayer-static-web

Imagine that the video stream is adapting itself to your questions, your needs or even your behavior

COMET-VideoPlayer-dynamic-web

We created Comet…

COMET-VideoPlayer-steps-web

Comet connects a video to a stream of video fragments.
On one hand, you have an edited movie, telling a story in a closed and linear form.
On the other hand, you have a stream of video fragments, giving access to additional information in an open and dynamic way.
The head of the Comet is the edited movie, while the trail is the stream of video fragments.
The use of the video player is very simple: watch a video, select interesting topics just by clicking on keywords that will dynamically appear under the video and create a personal playlist of additional content, you can then remix and share.
Comet enables users to easily create and share their experiences with video !

La suite…