Pour marcher des films: Memowalk

Depuis le projet de recherche mené entre 2008 et 2009, nos diverses itérations de l’application mobile « Walking the Edit » ont été cadrées par deux impératifs principaux: les besoins directs liés au projet artistique et les possibilités techniques émanant des diverses versions de iOS.
Le mouvement général du développement logiciel part donc d’un projet unique, sur un mode « one shot » à une plateforme générique très modulaire.
L’application étant déjà assez compliquée dans le mode « one shot », le fait de concevoir une architecture évolutive et modulable demande de gros efforts de développement sur plusieurs fronts: côté serveur, côté back end gestionnaire de projet, côté application mobile et finalement présentation des films dans un navigateur web.

Depuis 2009, une petite dizaine de développeurs différents ont travaillé sur ces chantier, ce qui a permis de réaliser des avancées notables pour réaliser des adaptations (Paris, Bruxelles, Genève etc) mais en même temps a rendu le code plus compliqué à gérer. Il faut aussi savoir que depuis le début du projet en 2009, il y a eu 4 différentes versions du serveur avec lequel devait interagir l’application mobile.
Entre un serveur très basique qui ne savait rien de ce qui pouvait se passer sur le terrain à un serveur qui prenait une partie du travail (comme le fait de générer un film à partir des rushes), il y a eu divers états de ce « cerveau central ».
Ces itérations ont accompagné les évolutions des technologies mobiles (qui n’existaient pratiquement pas lorsque nous avons commencé en 2008) et les avancées des techniques web (nous avons migré du flash au HTML5, utilisé des protocoles écrits à la main pour nos propres besoins à des standards comme les API’s REST etc).

Dans les grandes lignes, les diverses versions de l’application WE pour iPhone ont eu les caractéristiques suivantes:
– 2009: application native, où le son du film été « streamé » depuis les réseau 3G. Une fois le parcours publié, les films devaient être générés sur un serveur, ce qui prenait parfois des heures… Les problèmes: soucis de perte de signal audio; temps de création des films. En outre, l’application était difficilement évolutive et le système ne pouvait pas « scaler » (passer d’un mode expérimental avec peu de monde à un mode en utilisation massive)
– 2010: application avec vues « web app«  (HTML5). Le même système mais avec une vue web du processus de montage (nos bulles). Cette application était déjà visuellement plus proche de ce que nous voulions faire à l’époque, mais avait des soucis de disconnection lié à l’utilisation du réseau data
– 2011: réécriture de l’application en natif en lien avec la nouvelle version du serveur. Les bulles ont été abandonnées au profit d’une expérience utilisateur plus fluide – mais le son passait toujours par un flux data.
– 2012: mise à jour de l’application avec intégration des contenus audio dans l’application. Il fallait télécharger un « package » avant de pouvoir marcher son film. Première version qui trouve sa place – enfin – sur l’appstore.
– début 2013: nouvelle mise à jour de l’application native pour être compatible avec le nouveau serveur; automatisation des « builds » (création de versions spécifiques de l’application pour les diverses adaptations). Les limites de cette version là: évolutivité restreinte (modularité du code pas complète); pas de compatibilité avec le nouveau concept de « Beam ». Nous avons donc décidé au milieu de l’année 2013 de programmer une toute nouvelle version de l’application, repensée de fond en comble et surtout fonctionnant de manière plus générique.
– fin 2013: la nouvelle version de l’application intitulée « memowalk » arrive en version test. Nicolas Goy a passé une bonne partie de cet automne 2013 sur la programmation de cette nouvelle version, qui va pouvoir bénéficier des 5 années d’expérience et surtout de la plateforme logicielle Memoways, qui permet de modulariser les divers composants de cette application. Cette nouvelle version apporte les fonctionnalités décrites dans ce billet du blog de Memoways.

Nous allons revenir ici plus en détail sur les fonctionnalités de cette nouvelle version, une fois qu’elle est prête à être publiée sur l’appstore.
Nous visons le premier trimestre 2014 pour une mise à disposition publique de Memowalk.

En attendant, voici une galerie avec quelques screenshots de cette nouvelle application.
Attention, le design et les fonctionnalités vont encore évoluer au fur et à mesure du développement – c’est juste pour donner une idée de la direction prise et des fonctionnalités qui vont se trouver dans cette nouvelle version.

Les commentaires sont clos.