Conférence « Machines d’écriture » le 15 mars à la Gaîté Lyrique

Je vais intervenir avec une présentation du projet Walking the Edit dans le cadre de la « conférence de lancement du MCD #66 Machines d’écriture » le 15 mars à la Gaîté Lyrique à Paris.

Voici le résumé de mon intervention:

Dans les années 1920, « l’effet Koulechov » a contribué à définir une écriture cinématographique moderne, en la libérant des réflexes hérités des formes d’art pré-existantes (théâtre, peinture). Presque 100 ans plus tard,  la même question revient à l’ordre du jour, mais cette fois ci concernant le cinéma lui-même: comment est-ce que l’on peut réaliser et produire un projet qui utilise les nouveaux outils et possibilités de manière « native » ?
Le projet Walking the edit propose d’explorer la narration combinatoire sur le principe d’une interaction « organique » (la marche à pied) avec une base de données géolocalisée (la mémoire audiovisuelle d’un territoire). Cette présentation propose de poser les enjeux de la narration combinatoire (les liens entre les images – le montage – n’est pas décidé de manière unique et figée en amont de l’expérience), de la co–création (le spectateur a une place active et créative dans le processus de réception) ainsi que de la valorisation des contenus créés dans le cadre d’un projet (proposer un accès original aux contenus qui ne sont pas visibles dans un film « classique »).

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Île de France,Orange, e-artsup, et Digitalarti

Le compte rendu de la conférence est ICI.

Laisser un commentaire