Participation à la conférence « Read / Write City »

header_demoreseaux_970px_all_baseline1

 

Le mardi 4 octobre, il y aura une présentation de Walking the Edit en Pecha Kucha style à la conférence « Read / Write City » : Lire et écrire la ville avec ses habitants.

Organisé par Loïc Haÿ, Artesi Île-de-France, en partenariat avec l’Agora Nanterre, cette conférence a lieu dans le cadre de « Démocratie en réseaux », dédiée à la concertation urbaine et l’appropriation de la ville par ses habitants.

Avec le développement des applications numériques pour la ville, l’espace urbain devient un immense territoire d’expérimentation, le laboratoire à ciel ouvert d’une (r)évolution où les possibles de la ville du futur se défrichent et s’actualisent à chaque coin de rue, dans une myriade de micro-actions entre individus et systèmes techniques (réseaux sans fil, écrans, téléphones mobiles et tablettes, puces et capteurs). Initialement confinée sur le web, la ville numérique déborde désormais dans l’environnement urbain.Portés par des acteurs privés et publics, de très nombreux services et initiatives permettent, avec plus ou moins de succès, d’alimenter ce débordement. Les usagers s’emparent progressivement, et parfois détournent de manière créative, les différentes propositions.

Au croisement de la ville physique et de la ville numérique, émerge alors une ville hybride qui instaure et inaugure une nouvelle continuité, physico-numérique, dans les pratiques quotidiennes des citadins-citoyens.Concrètement, les effets de cette hybridation demeurent relativement discrets, quasi imperceptibles. Bien que soutenue par une infrastructure matérielle, celle-ci ne produit pas des modifications tangibles dans la morphologie de la ville mais génère plutôt des changements diffus dans la manière de la gérer, de la partager, de la percevoir et de la vivre.
lire la suite

Laisser un commentaire