Point de la situation mi-mai

Comme d’habitude en milieu de mois, quelques nouvelles en vrac des derniers développements:

1) Réunion du 13.05 au HEIG-VD avec Nasfaran Fatemi, Florian Poulin, Nicolas Wagnières et Ulrich Fischer.

Le but de cette réunion était de clarifier le travail à faire de leur côté en vue de créer le moteur d’analyse du parcours (qui a pour but de pouvoir automatiquement créer le flux sonore sur le module embarqué et le film).

Il en ressort les points suivants:

→ Analyse du flux de données (ce qui vient du GPS et de l’accéléromètre)

Deux flux avec des temps différents (échantillonnages temporels) vont arriver à ce moteur en parallèle: un fichier csv traité en amont contenant les données lissées venant du GPS et un autre fichier .csv contenant une première interprétation du mouvement fourni par le visiteur à travers l’accéléromètre.
Il reste à définir la périodicité de lecture dans ces fichiers qui sont écrits en cours de route: il y a le temps réel (pour le GPS toutes les secondes, pour l’accéléromètre plus souvent encore ?), une première épaisseur temporelle – une durée – de 15 sec (par exemple), une autre de 30 sec, une autre de 1 min, une autre de 3 minutes et une ultime qui porte sur la totalité de l’enregistrement. Il est clair que plus le temps de cette « épaisseur » augmente, plus les résultats seront des moyennes et fourniront une appréciation lisée du parcours – mais c’est une information importante pour définir le développement narratif sur une certaine durée en garantissant une continuité et logique…

Le GPS pilotera directement les thématiques et l’accéléromètre amènerait tout le détail nécessaire afin de faire des choix en adéquation avec la caractérisation fine du parcours. En portant cela au niveau de l’indexation, le GPS est relié au contenu thématique des images alors que l’accéléromètre est relié aux l’aspects formels, au sujet et autres caractérisations de l’image.

→ Sélection des médias (liste ordonnée de médias sélectionnés)

Il s’agit de définir des règles, basées sur ce type de modèle (exemples):

– mouvement rapide/lent → donne la durée du média
– mouvement logique/illogique → influe sur la logique du montage
– mouvement continu/discontinu → détermine le rythme du montage

Nous sommes en train de mettre à jour la base de données, ce qui permettra de « tirer des flèches » entre cette analyse et le / les champs sur lesquels cette analyse portera et fera effet…

NW et UF, 14.05.2008

Laisser un commentaire